Wall Street résiste aux inquiétudes en Europe

Les places américaines restent à nouveau prudentes ce mercredi, pénalisée notamment par la mise sous surveillance de la note de la dette souveraine de l'Espagne.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Au lendemain du statu quo décidé par la Réserve fédérale américaine, Wall Street évolue autour de l'équilibre ce mercredi, pénalisée notamment par la mise sous surveillance de la note de la dette souveraine de l'Espagne. Cette perspective négative compense les statistiques macro-économiques du jour, plutôt encourageantes pour l'évolution de la conjoncture américaine. Les investisseurs optent donc, à nouveau, pour la prudence.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones gagnait ainsi 0,17% à 11.496 points, le Nasdaq progressait de 0,05% à 1.241 points et le S&P 500 perdait 0,01% à 1.241 points.

Sur le front des statistiques, la production industrielle a progressé de 0,4% en novembre, sa plus forte hausse depuis juillet. Cette progression est ainsi ressortie au-dessus de la prévision des économistes, qui escomptaient un gain de 0,3%. Cependant, les données d'octobre ont été révisées, passant d'une production stable à un recul de 0,2%.

Dans la seule région de New York, l'activité manufacturière s'est remise à croitre en décembre. L'indice de la Réserve fédérale de New York ressort à 10,6 contre - 11,14 en novembre. Les économistes attendaient un rebond moins marqué, tablant sur un indice de 5. En revanche, l'indice de la population employée a reculé à -3,41 en décembre, son plus bas de l'année. Et celui des conditions d'activité à un horizon de six mois a également reculé.

Enfin, les prix de détail ont augmenté légèrement moins que prévu en novembre, tandis que les prix hors alimentation et énergie ont enregistré leur première hausse depuis juillet. L'indice CPI a progressé de 0,1% en novembre, contre une hausse de 0,2% le mois précédent. Les marchés attendaient une progression équivalente en novembre.

Du côté des valeurs, Dynegy grimpe de 3,85% à 5,66 dollars. Le groupe énergétique va être racheté par la holding du milliardaire Carl Icahn pour près de 4,7 milliards de dollars, dette incluse. Icahn Enterprises offre 5,50 dollars par action, soit 10% de plus que l'offre présentée fin novembre par le groupe de capital-investissement Blackstone. Selon les termes de cet accord, Dynegy peut continuer à solliciter des offres alternatives jusqu'au 24 janvier prochain.

Toujours au chapitre des fusions et acquisitions, Simon Property Group (-0,61% à 96,98 dollars) souhaite prendre le contrôle du britannique Capital Shopping, proposant 4,6 milliards de dollars. Le premier propriétaire américain de centres commerciaux offre ainsi une prime de 7%par rapport au cours de clôture de lundi. Capital Shopping avait déjà refusé une montée de son concurrent américain, qui détient pour l'instant 5% des titres, dans son capital.

Honeywell chute de 1,71% à 51,63 dollars. Le groupe industriel diversifié a indiqué ce mercredi qu'il tablait sur un bénéfice par action (BPA) allant de 3,50 à 3,70 dollars en 2011 et sur un chiffre d'affaires compris entre 35 et 36 milliards de dollars. Ces prévisions sont légèrement inférieures aux attentes des marchés. Le consensus est actuellement fixé à 3,63 dollars et à 35,74 milliards pour les analystes.

Au chapitre des recommandations, Credit Agricole Securities USA a entamé la couverture du titre d'Oracle, avant un conseil initial fixé à "surperformer". Par ailleurs, Barclays estime que le titre du deuxième éditeur mondial de logiciel est le meilleur choix sur le secteur technologique pour 2011. Oracle progresse de 0,29% à 30,60 dollars.

Enfin, Best Buy recule à nouveau de 0,11% à 35,48 dollars, au lendemain d'une chute de près de 15%. Oppenheimer est passé de "surperformer" à "performance en ligne" sur l'action du distributeur d'électronique grand public. Mardi, Best Buy avait fait état de résultats très décevants, tout en abaissant son objectif annuel de profits.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.