La Bourse de Tokyo impactée par les tensions en Libye

 |   |  285  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La Bourse de Tokyo a fini la séance de ce mardi en accusant une baisse de 1,78% en raison des tensions en Libye et par la dégradation de la perspective de la note du Japon par Moody's.

La Bourse de Tokyo a fini en nette baisse de 1,78% mardi, sa première clôture dans le rouge en sept jours. Certains investisseurs ont préféré prendre leurs bénéfices sur fond de craintes pour la situation au Moyen-Orient. L'indice Nikkei a perdu 192,83 points à 10.664,70 points et le Topix, plus large, a cédé 17,93 points (1,84%) à 956,70 points.

Les valeurs pétrolières et gazières, dopées par l'envolée des cours du pétrole en raison des violences en Libye. Mais la plupart des secteurs ont clôturé en repli à l'issue de la plus longue série de hausses consécutives enregistrées par l'indice Nikkei depuis plus d'un an.

Les valeurs bancaires ont fini en forte baisse, l'indice sectoriel clôturant en repli de 3,22% après l'annonce par l'agence de notation Moody's de l'abaissement la perspective de la note de la dette du Japon de "stable" à "négative".

La note souveraine actuelle du Japon est fixée à Aa2 mais cette décision laisse entendre que l'agence américaine pourrait baisser la note très prochainement, emboîtant le pas à Standard & Poor's qui a déclassé fin janvier la note de la dette à long terme japonaise de AA à AA-.

Les analystes estiment que si l'impact de la situation au Moyen-Orient s'est limité mardi à des prises de bénéfices, elle pourrait avoir des conséquences plus étendues à l'avenir. "Si les prix du pétrole continuent de grimper, le sentiment des consommateurs pourrait se voir refroidi", note Chisato Haganuma, de Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities.

Le baril de pétrole brut américain a accru ses gains mardi, le contrat à échéance en mars atteignant 94,49 dollars, soit son plus haut niveau depuis octobre 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :