La note du Japon dans le collimateur de Moody's

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
L'agence de notation Moody's a abaissé la perspective de la note du Japon en raison du lourd endettement de l'Archipel.

L'agence de notation Moody's a annoncé mardi soir qu'elle abaissait la perspective de la note de la dette du Japon. Cette dernière est passée de "stable" à "négative" évoquant ses inquiétudes sur la capacité de Tokyo à contenir l'augmentation de sa dette.

La note souveraine actuelle du Japon est fixée à Aa2 mais l'abaissement de la perspective laisse entendre que l'agence américaine pourrait baisser la note très prochainement.

"Cette décision a été motivée par une inquiétude croissante sur le fait que les politiques économiques et fiscales pourraient ne pas permettre d'atteindre l'objectif de réduction du déficit fixé par le gouvernement ni de contenir la hausse inexorable de la dette, qui est déjà largement supérieure à celle des autres pays développés", a indiqué Moody's dans un communiqué.

L'agence de notation américaine avait confirmé le 27 janvier sa note souveraine sur le Japon, à savoir Aa2, assortie d'une perspective stable, alors que sa concurrente Standard & Poor's avait réduit la sienne d'un cran à AA-, jugeant que Tokyo n'avait pas de plan cohérent de réduction de la dette publique.

Moody's avait déclassé la note souveraine du Japon en mai 2009, la faisant passer de Aaa à Aa2. Ce déclassement touchait la dette en devises, tandis qu'au contraire la note de la dette en monnaie locale était relevée de Aa3 à Aa2.

La décision prise mardi par Moody?s accentue encore la pression sur le gouvernement du Premier ministre Naoto Kan qui peine à faire adopter le budget pour l'exercice fiscal 2011 qui commence le 1er avril prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2011 à 2:44 :
Il était temps !!! endettement du Japon à 200% du PIB (France à 77% et US sans services publiques à 60%), on avait beau nous dire que ce n'était pas grave pour le Japon car une grande partie de sa dette est détenue par les Japonais et non par le marché toujours est il que les agences de notation étaient des quiches ... (Japonais ou pas 200% d'endettement c'est toujours 200% d'endettement et cela ne justifie pas une bonne note des agences de notations)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :