Mi-séance : La Bourse de Paris affectée par l'adjudication espagnole

La Bourse de Paris s'inscrivait dans le rouge jeudi à la mi-journée (-1,02%), dans un marché toujours inquiet de l'avenir de la zone euro et après une adjudication espagnole qui a confirmé la difficile situation de Madrid.

2 mn

DR
DR

Les taux d'emprunt en hausse en Espagne affecte un marché parisien peu actif en ce jour de l'Ascension. A 12H45, le CAC40 cédait 24,08 points pour s'inscrire à 3.024,31 points dans un avec 848 millions d'euros échangé. Après avoir tenté de se stabiliser en début de matinée, la cote a finalement lâché du terrain, toujours dominée par les inquiétudes sur la zone euro et accusant le coup de l'adjudication espagnole.

Des taux espagnols entre 4,375% à 5,106%

Certes l'Espagne a réussi a emprunter le montant voulu, soit près de 2,5 milliards d'euros à 3 à 4 ans, mais elle a dû concéder des taux d'intérêt en forte hausse, pour attirer les investisseurs. Les taux des trois références proposées ont atteint 4,375% à 5,106%, bien plus que lors des dernières émissions similaires (2,89% à 4,037%). Sur le marché secondaire, là ou s'échange la dette des Etats, les taux espagnols à 10 ans s'inscrivaient à 6,271% contre 6,268% la veille au soir, des niveaux difficilement supportables sur le long terme.

Le problème de la Grèce et les risques d'une sortie de la zone euro de ce pays avec toutes les réactions en chaîne qui en découleraient, continuent à hanter les marchés, soulignent les analystes du CM-CIC. "Ni les minutes de la Réserve fédérale américaine (publiées mercredi soir), ni l'annonce de la composition du gouvernement français ne sont de nature à changer la donne", écrivent-ils.

Première victime : le secteur bancaire

La difficile situation des banques grecques, largement sous-capitalisées, fragilisent l'ensemble du secteur bancaire: les trois grandes banques s'inscrivaient parmi les plus fortes baisses avec BNP Paribas (-3,26% à 25,66 euros), Crédit Agricole sous le seuil des 3 euros à 2,97 euros, en repli de 4,37% et la Société Générale (-3,71% à 15,45 euros).

Nexans qui a annoncé le lancement d'une augmentation de capital perdait 4,14% à 29,27 euros. ADP gagnait 1,10% à 59,62 euros. Nomura a conservé son opinion "neutre" sur ADP et son objectif de cours à 75,10 euros. Saint-Gobain perdait 0,79% à 29,39 euros.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.