Vous avez aimé les ORNANE ? Vous allez adorer les OPIRNANE !

 |   |  337  mots
Copyright Reuters
La foncière FREY innove : elle lance aujourd'hui une nouvelle race d'obligations pour un montant de 30 millions d'euros. Une fois encore, les obligations sont privilégiées pour financer les projets de développement des entreprises cotées.

Il y avait les OBSA, les OBSAR, les ORA, les ORNANE: voici venir une nouvelle race d?obligations, les OPIRNANE. Traduisez dans le texte : obligations à performance immobilière remboursables en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes. Première société à mettre à profit cette innovation en matière d?ingénierie financière: la foncière FREY, laquelle souhaite lever 30 millions d?euros à cette occasion. Durant toute leur durée de vie, les obligations émises verseront un coupon brut annuel de 6%. Au terme de 10 ans, l?émetteur versera une prime calculée sur la base de la croissance des fonds propres. Cette prime pourra prendre la forme d?un versement soit en numéraire, soit en actions. L?opération débute aujourd?hui et se terminera le 9 novembre. Dirigée par la société de bourse Invest Securities, cette levée de fonds a pour but de diversifier et d?accroître les sources de financement de cette entreprise cotée sur le compartiment C d?Euronext. Le groupe est à la tête d?un important portefeuille de 13 projets identifiés pour un montant global de 197 millions d?euros.

Lancement d'un fonds en association avec Predica et AG Real Estate

A noter que Frey a parallèlement lancé un fonds d?investissement spécialisé en « retail parks » (parcs d?activités commerciales) situés dans les grands pôles régionaux français. Et ce, en partenariat avec Predica (Crédit Agricole) et AG Real Estate. Objectif du fonds : 200 millions d?euros, FREY en ayant déjà sécurisé 60 millions.
Une fois de plus, l?émission d?obligations a été privilégiée par cet émetteur, ces titres ayant actuellement le plus vif succès. Les foncières cotées multiplient ce type d?opérations depuis la rentrée, les grands noms du secteur (Unibail Rodamco, Klépierre, Gecina ou Foncière des régions) ayant tour à tour annoncé l?émission d?obligations pour des montants compris entre 400 et 500 millions d?euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :