Free vaut plus que Bouygues ... et Vivendi plus que France Telecom !

L'écart s'est creusé entre le nouvel entrant du marché mobile, qui pèse plus de 8 milliards d'euros en Bourse, et la maison-mère du numéro trois du secteur. Depuis un mois, la chute de l'action de l'opérateur historique s'est accélérée, quand la maison-mère de SFR profite de... spéculations.

3 mn

Stéphane Richard le PDG de France Télécom qui sera bientôt rebaptisé Orange. Copyright Reuters
Stéphane Richard le PDG de France Télécom qui sera bientôt rebaptisé Orange. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Journée sous haute tension pour les dirigeants de France Télécom qui présentent ce mercredi les résultats annuels du groupe, en passe de se rebaptiser Orange. L?action cote à son plus bas niveau depuis onze ans, à 7,7 euros, ayant dévissé de 15% en un mois, après l?annonce des fortes baisses prix dans le mobile de son concurrent SFR. Ainsi France Télécom vaut en Bourse un peu moins de 20,5 milliards d?euros et s?est ainsi fait dépasser par Vivendi (maison-mère de SFR justement), qui approche des 21 milliards d?euros (20,95 milliards exactement à la clôture mardi).

Déjà, en 2012, France Télécom avait signé la pire des performances du CAC 40, alors que Vivendi a rebondi de 30% depuis ses plus bas d?avril, porté par des spéculations sur des cessions voire un démantèlement. «Les investisseurs les attendent au tournant demain et craignent pour le dividende. Si les dirigeants de France Télécom baissent leurs objectifs de free cash flow ou de dividende, ils se grillent définitivement » lâche un analyste. La publication des résultats désastreux de la filiale polonaise de l?opérateur historique français avait aussi affolé le marché il y a huit jours.

Free vole de record en record, gagnant 48% en un an

Pendant ce temps, Iliad, la maison-mère de Free, vole de record en record. La semaine dernière, son titre a même dépassé les 145 euros. Au cours actuel de 142,15 euros, Iliad pèse 8,1 milliards d?euros, ce qui en fait la 40e valeur française, juste derrière Bolloré : le titre (qui ne fait pas partie du CAC 40 à la différence de ses trois concurrents) s?est apprécié de 48% en un an depuis le lancement de Free Mobile. De même que la fortune de son fondateur Xavier Niel, dont la participation de 59% vaut quelque 4,79 milliards d?euros?. Le quatrième opérateur mobile, et numéro deux de l?ADSL, a creusé l?écart avec Bouygues, la maison-mère du numéro trois du marché mais aussi du groupe de construction éponyme, de TF1, de Colas etc, qui capitalise 6,5 milliards d?euros.

Bouygues s?est cependant nettement redressé cet automne (le titre était tombé à 17,5 euros contre 20,25 euros à la clôture de mardi). C?est France Telecom qui semble le plus attaqué en Bourse depuis plusieurs semaines. Depuis fin janvier, de nombreux analystes financiers ont abaissé leurs objectifs de cours sur l?action (de 14 à 11 euros par exemple chez HSBC, de 8,6 à 7,50 euros chez JP Morgan), après l?annonce des baisses de prix de SFR qui laissent craindre une déflation continue et accélérée sur le marché français du mobile. C'est l'un des sujets sur lesquels le PDG Stéphane Richard et son numéro Gervais Pellissier vont devoir rassurer. Y compris l?Etat, premier actionnaire avec 27% du capital. Le PDG sera d'ailleurs reçu à Bercy jeudi. Malgré la moins-value importante pour l'Etat (-31% sur 2012), son mandat ne sera remis en cause, martèle-t-on au ministère.
 

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 20/02/2013 à 16:33
Signaler
les tarifs de free ne son pas représentatifs des vrais coûts du secteur dans la mesure où il est autorisé à profiter des réseaux de FT à prix coûtant, qu'il a des aides importantes... c'est bien pour ça qu'il y a de la casse, baisse des investissemen...

le 21/02/2013 à 10:28
Signaler
Tout à fait d'accord. Le régulateur n'est pas juste, et les emplois des autres opérateurs menacés. Niel est un voyou aidé par le voyou Fillon !

à écrit le 20/02/2013 à 16:30
Signaler
la situation ne va pas durer. Les aides importantes données à free sont provisoire et free qui pratique des tarifs plancher voir dumping pour prendre des parts de marché va être obligé ensuite de rentrer dans la vraie vie de l'économie : il va falloi...

à écrit le 20/02/2013 à 16:26
Signaler
le problème c'est que free a payé la licence moins cher, est autorisé par le régulateur à surfacturer les terminaisons d'appel, ce qui fait que le forfait de free est subventionné à hauteur de 10E par les autres opérateurs. Donc on n'est pas dans une...

le 28/02/2013 à 0:27
Signaler
Pour ton info Bouygues Télécom a été autorisé par le régulateur à surfacturer les terminaisons d'appel pendant 8 ANS, Free Mobile seulement pendant 1 an 1/2. Et pour rappel les 3 opérateurs historiques non pas été condamné il y a quelques années pour...

à écrit le 20/02/2013 à 12:48
Signaler
France Telecom emprunte la même trajectoire que Peugeot.

le 20/02/2013 à 16:39
Signaler
la différence fondamentale c'est que france telecom est obligé d'aider free, de créer des réseaux pour ls louer à prix coûtant, que le régulateur qui fait ces règles donne les parts de marchés à x ou à y de façon mécanique, donc free est une bulle, o...

à écrit le 20/02/2013 à 11:59
Signaler
Le marché des télécoms est un marché régulé par l'état, dont les règles changent souvent. Oui les consommateurs ont gagné quelques euros ... Reste à espérer que les futurs repreneurs chinois, indiens ou mexicains, de ces entreprises fragilisées,...

le 20/02/2013 à 16:35
Signaler
on créé des opérateurs de façon artificille et aidée, ce qui affaiblit les vrais opérateurs qui investisseent et gèrent, et le risque d'OPA est majeur, surtout qu'il y a plus de 150 opérateurs en europe alors qu'il n'y en a plus que quelques uns aux ...

à écrit le 20/02/2013 à 6:04
Signaler
La France a un problème de management des entreprises liées au grand public. Concernant les télécoms la grande réussite a été une entente sur les prix condamnée par Bruxelles et depuis cette époque ont voit bien que les directions, de ce métier de ...

à écrit le 19/02/2013 à 23:33
Signaler
@Désastre_annoncé : il ne faut pas critiquer Thierry Breton, ce fut un excellent Ministre des Finances, et donc en tant que Ministre des "Impôts" il a tellement bien appris, il a un tel sens des intérets de la France qu'il va aller superviser l'évasi...

le 21/02/2013 à 5:41
Signaler
Thierry breton. Bull aujourd'hui quasi disparu Thomson aujourd'hui Technicolor quasi disparu France Telecom aujourd'hui quasi disparu À suivre cet homme merveilleux qui crée l'histoire

à écrit le 19/02/2013 à 23:16
Signaler
Je ne suis pas abonné Free-Mobile mais je dois constater que l'arrivée de Free dans le domaine du mobile a apporté aux Francais la seule baisse d'une facture depuis si longtemps, ça fait si longtemps que tout augmente tout le temps, que les français ...

à écrit le 19/02/2013 à 21:58
Signaler
Rien de surprenant dans cette affaire, rappelons nous Total et ELF et US Airways et American Airlines,...David et Goliath. Quand on gère bien on peut faire de merveilles. A quand le rachat de Bouygues Telecom par Free Mobile !

à écrit le 19/02/2013 à 21:47
Signaler
Si l'état ne peut compter sur les dividendes de France Telecom pour augmenter ses recettes, il y aura une taxe sur les telecom. L'état semble aux abois, en ce qui concerne les rentrées budgétaires. Le gouvernement veut contrôler entièrement l'offre, ...

à écrit le 19/02/2013 à 20:50
Signaler
C'est tout à fait logique, quand on sait que France telecom avait un super outil de travail et que l'on voit ce que les têtes pensantes de ce groupe en on fait!!!! Le service et la qualité n'y sont plus.

à écrit le 19/02/2013 à 20:29
Signaler
Croire encore aux bourses montre que la française des jeux a de l'avenir...

à écrit le 19/02/2013 à 19:57
Signaler
Quand on nomme des technocrates du genre Breton et Richard ou des gens dangereux comme celui qui a sévi avant, et que parallèlement l'Etat se défausse de ses responsabilités, ça donne le désastre annoncé. Comme ancien client d' Orange, une boîte qui ...

le 21/02/2013 à 5:47
Signaler
France Telecom orange sont effectivement expert en incompétence. Demain de ligne pro 18/10 installation de la ligne operationnelle le 8/1 soit presque trois mois aprÚs et 17 visites et oui 17 visites. C'est juste un résumé pratique de Ft. En prim...

à écrit le 19/02/2013 à 19:53
Signaler
ft aller sur lepoint.fr, il y a un article sur les telecoms... apriori le tout gratuit a zero euro, ca n'offre pas forcement la qualite de service attendue ( enfin ca c'est une surprise que pour les experts)... ca risque donc de changer quand les ge...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.