Gemalto bondit après avoir été choisi pour la fourniture des nouveaux permis de conduire

Le fabricant de puces électroniques a été choisi pour fourni à l'Imprimerie Nationale les nouveaux permis de conduire français. Le titre Gemalto s'empare de la tête du Cac, en hausse de 3,28% à 83,13 euros.
Le spécialiste des cartes à puce Gemalto, sélectionné pour réaliser les puces des nouveaux permis de conduire, voit son titre bondir en Bourse. REUTERS
Le spécialiste des cartes à puce Gemalto, sélectionné pour réaliser les puces des nouveaux permis de conduire, voit son titre bondir en Bourse. REUTERS

MonFinancier

Le fabricant de cartes à puce Gemalto (GTO.FR) se félicite d'avoir été choisi par l'Imprimerie Nationale pour la fourniture des permis de conduire électroniques français, dans le cadre d'un contrat "pluriannuel". Si aucun élément financier n'a été fourni, le marché n' pas manqué applaudir ce contrat majeur pour le leader mondial de la sécurité numérique. Le titre bondit de 3,28%, à 83,13 euros et s'empare de la tête de l'indice parisien.

Microprocesseur sans contact

"Le logiciel embarqué sécurisé de Gemalto permettra de lire et de vérifier, à l'aide d'un lecteur sans contact, le permis de conduire en polycarbonate qui intègre un microprocesseur", a précisé Gemalto dans son communiqué.

En effet, à compter du 16 septembre 2013, et dans le cadre d'un programme à l'échelle de l'UE qui consiste à définir un document standard dans tous les pays de l'Union, tous les permis de conduire émis et renouvelés en France utiliseront le nouveau modèle. L'Imprimerie Nationale est responsable de la conception, production et personnalisation des cartes et a donc choisi Gemalto comme un fournisseur clé de solutions d'identité électroniques.

Réduire la fraude, protéger les données

Un choix logique pour l'Imprimerie Nationale qui confie à Gemalto depuis 2008 la mise en œuvre de solutions de personnalisation sécurisées, notamment avec l'émission de passeports et de cartes de séjour électroniques pour les citoyens et résidents.

L'objectif du nouveau permis de conduire électronique français qui remplace le document papier traditionnel, est de réduire la fraude tout en maintenant une protection forte des données personnelles. En France, le nombre de permis de conduire contrefaits est estimé entre 5 et 10%.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.