Encore une victoire allemande

 |   |  396  mots
Marc Fiorentino | Bloomberg
Marc Fiorentino | Bloomberg
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

Sans tomber dans la germanophilie allemande, on peut quand même rêver que la France adopte un jour les recettes allemandes. Le contraste ce week-end entre la nomination d'un gouvernement de coalition de haut vol et la cacophonie en France autour du rapport sur l'intégration est venu ajouter une touche finale au fossé économique et entrepreneurial qui sépare les deux pays.

UN GOUVERNEMENT DE HAUT VOL
C'est ainsi que la presse allemande des deux bords qualifie le nouveau gouvernement de coalition. Merkel qui était à deux doigts de la majorité absolue et aurait pu faire des accords de coalition avec les verts ou des individualités a préféré s'allier à son principal concurrent pour le bien du pays. Schauble garde les finances tandis que le président du SPD, Sigmar Gabriel prend l'économie.

PENDANT CE TEMPS
Dans le village gaulois le chômage continue à progresser, l'économie à patiner et le gouvernement à se déchirer. Ayrault a été désavoué, une fois de plus, par Hollande qui essaie de rester à l'étranger le plus souvent possible. Il faut lire le rapport sur l'intégration qu'Ayrault trouve passionnant. Il est juste effrayant.

CETTE SEMAINE
L'événement, c'est évidemment la réunion de la banque Centrale américaine et un éventuel début de fermeture du robinet à liquidités. Pour l'instant la majorité des prévisionnistes pensent qu'il ne se passera rien.

LE SALAIRE MINIMUM AU CENTRE DES DÉBATS
L'adoption d'un salaire minimum était la clé de voûte de la coalition allemande. Aux États-Unis, le débat sur la hausse du SMIC fait rage. Tandis que dans tous les pays, les opposants au SMIC, surtout s'il est élevé, le considèrent comme un frein à la création d'emplois. .cette semaine Obama a lancé le chantier de la hausse du salaire minimum au niveau fédéral. La conclusion des experts: le SMIC est positif s'il est inférieur à 50% du salaire médian. Au delà il tue l'emploi. Aux Etats Unis il est à 38%, en France le taux est le plus élevé du monde à 62%. Lire l'édito

HAMON VEUT SOIGNER LA MYOPIE DE POLITIQUES
avec son projet sur la consommation qui prévoit notamment la libéralisation de la vente de lunettes, notamment sur internet.

LA BLAGUE...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2013 à 12:07 :
"on peut quand même rêver que la France adopte un jour les recettes allemandes" il faut supprimer le smic en france pour éviter le déclin français merci M FIORENTINO vous qui n'êtes pas smicard comme moi
a écrit le 16/12/2013 à 12:05 :
pour l instant tout va bien?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :