Hamon prône un peu de concurrence pour faire baisser les prix

 |   |  441  mots
L'introduction de plus de concurrence dans des secteurs ciblés comme l'optique ou les assurances, selon le ministre de l'Économie solidaire et de la consommation (Photo : Reuters)
L'introduction de plus de concurrence dans des secteurs ciblés comme l'optique ou les assurances, selon le ministre de l'Économie solidaire et de la consommation (Photo : Reuters)
L'Assemblée nationale doit donner son feu vert ce lundi à la loi sur la consommation de Benoît Hamon. Son but est d'introduire plus de concurrence dans les secteurs de l'optique et l'assurance.

La loi sur la consommation, c'est l'arlésienne du ministre de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation Benoît Hamon. L'Assemblée nationale doit donner ce lundi son feu vert pour son coup d'envoi, avec pour ambition d'introduire plus de concurrence dans l'optique et l'assurance. La "class action" fait aussi partie du programme. Certains vont jusqu'à lui trouver un côté fourre-tout, d'autres au contraire, la trouvent incomplète en ne touchant pas tous les secteurs.

Combattre les situations de rente économique

"La loi couvre (...) un spectre large, mais toutes les dispositions vont dans le même sens : la protection du consommateur, l'amélioration de son information sans oublier le souci de stimuler l'activité en combattant les situations de rente économique", se défend le ministre, dans un entretien aux Echos dans l'édition de ce lundi.

Selon lui, donner "plus de latitude aux ménages pour faire jouer la concurrence sur l'assurance auto ou habitation" doit leur permettre de libérer du pouvoir d'achat. L'assurance emprunteur aussi est visée en offrant au consommateur "une fenêtre d'un an après la signature de leur prêt pour pouvoir changer d'assureur". Quant aux lunettes, sujet qui a fait polémique en 2013, "le dispositif d'ouverture de la distribution devrait dégager 1,3 milliards d'euros de pouvoir d'achat d'ici à deux ans", promet-il.

L'optique : une priorité

Certes, mais l'on se demande dans ce cas pourquoi des professions règlementées comme les pharmaciens, les notaires et les taxis ne subiraient pas le même sort. Une question de priorité selon le ministre.

"Près de trois millions de Français renoncent chaque année à l'achat de lunettes pour des raisons financières. Les prix sont deux fois plus élevés que chez nos voisins européens et la Sécurité sociale ne rembourse malheureusement pas assez", argumente Benoît Hamon.

Avec un constat : la concurrence entre assurances complémentaires ne fait pas baisser les prix car les opticiens y adaptent leurs offres.

Ne pas dérèglementer tous azimuts

Le ministre reconnaît que l'optique n'est pas le seul secteur où les prix sont élevés, mais "il ne faut pas avoir une approche religieuse, idéologique de la concurrence. Dans les transports par exemple, dans l'énergie, il y  aune logique de service public qui doit être préservée".

"Le but du gouvernement n'est pas de dérèglementer tous azimuts. L'optique est en croissance à cause du vieillissement de la population en particulier. Ouvrir la vente de lunettes sur Internet ne provoquera pas de suppressions de postes chez les opticiens, comme le soutiennent certains d'entre eux", conclut le ministre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2013 à 20:43 :
Alors faisons péter le monopole des pharmacies, des taxis, des buralistes, ......
sans compter celles des pièces détachées des constructeurs automobiles.
a écrit le 17/12/2013 à 7:42 :
Facile de faire baisser les prix, il suffit de baisser les salaires et les impôts.
a écrit le 16/12/2013 à 21:19 :
Si y'en a qui ont besoin de lunettes, c'est bien les socialistes!
Réponse de le 17/12/2013 à 11:14 :
Avec une très correction de vue
a écrit le 16/12/2013 à 18:37 :
c'est lui qu'il faut mettre en concurrence il est tellement nul et il s'accroche à son siège cette feignasse.
a écrit le 16/12/2013 à 18:18 :
En annulant la dette du journal l'Humanité le gouvernement vient une nouvelle fois servir les copains,alors en terme de concurrence!! La dette d'un montant de 4 086 710,31 euros en capital ,ainsi que les interets échus ou à venir.Souvenez vous du venin que crachait ceux ceux ci sur Sarkozy et ses comptes de campagne
Réponse de le 16/12/2013 à 19:39 :
Etat partial
Réponse de le 16/12/2013 à 22:41 :
Et bientôt ce sera Le monde et après Le Figaro, la presse qui ce dit libre ...!! Mdr
a écrit le 16/12/2013 à 16:25 :
Il n'y a que dans les petites officines que j'ai trouvé des opticiens de qualité. ma vue est très difficile à corriger, et il faut passer 1H et demi pour faire les bons calculs, l'ophtalmo ne faisant jamais ce boulot. L'achat sur internet concerne les corrections minimes, et les grandes enseignent sont des commerçants aux méthodes peu fiables. Pourquoi ne pas soutenir ces petits opticiens qui disparaitront fatalement? Qui fera mes lunettes alors????Pas internet, ni Afflelou....
a écrit le 16/12/2013 à 15:45 :
OK pour la pharmacie ....les produits non remboursés sont beaucoup trop chers.....les bains de bouche ont augmenté de 180% depuis les déremboursements.....et les pharmaciens pleurent encore....!!!!
a écrit le 16/12/2013 à 14:58 :
Sacré lui, on baisse les prix, ils augmentent les charges et les impôts, et ils nous collent les portiques sur les autoroutes. Tous des voleurs payés par les contribuables, à côté Louis XVI était un enfants de coeur, on sait comment il a finit, on sait aussi que derrière la Révolution Française il y avait déjà les banquiers, nos ennemis d'aujourd'hui aussi !
a écrit le 16/12/2013 à 14:43 :
Il met un pied dans le libéralisme ? Incroyable...
a écrit le 16/12/2013 à 14:43 :
Il met un pied dans le libéralisme ? Incroyable...
a écrit le 16/12/2013 à 14:43 :
Il met un pied dans le libéralisme ? Incroyable...
a écrit le 16/12/2013 à 14:42 :
Opticien (morez) c'est un secteur qui n'a jamais été "protégé", c'est un concours ouvert à tous qui se passe en 8 jours. Il n'y a pas de numérus clausus, pas de limite géographique d’installation, les prix sont libres ...
Par contre le secteur de la sécurité sociale est ouvert à la concurrence mais très peu de personne le savent et encore moins n'y a recours...
a écrit le 16/12/2013 à 14:32 :
Chez mon opticien 650e une paire de lunettes avec verres progressifs simples, montures sans marque, la même chez Mister Spex avec ordonnance précise de l'ophtalmologiste pour 220e avec verres de qualités et monture sans marque!!! Dernier point la sécurité sociale et votre mutuelle prennent en charge donc Mr Hamon découvre le fil à couper le beurre sur
des possibilités existants sur internet depuis plusieurs années...
a écrit le 16/12/2013 à 14:25 :
Alors que A Montebourg fustige Free qui a été et restera le meilleur allié du pouvoir d'achat des français en cassant les prix ! Le revers de la médaille, c'est que la concurrence se fait toujours au détriment de l'emploi !
a écrit le 16/12/2013 à 13:28 :
Hamon le socialiste de "la gauche de la gauche" reconnait les vertus de la concurrence! Comme quoi il ne faut desesperer de personne.
a écrit le 16/12/2013 à 12:53 :
pour faire baisser les prix : baisse voire suppression de la TVA.
le reste n'est que pipi de chat
Réponse de le 16/12/2013 à 18:38 :
Pour baisser le prix ,il faut baisser les marges et pour faire baisser les marges, il faut de la concurrence. C'est là le 1er principe de tout capitalisme et c'est vital.
a écrit le 16/12/2013 à 12:29 :
Opticien (morez) c'est un secteur qui n'a jamais été "protégé", c'est un concours ouvert à tous qui se passe en 8 jours. Il n'y a pas de numérus clausus, pas de limite géographique d’installation, les prix sont libres ...
Par contre le secteur de la sécurité sociale est ouvert à la concurrence mais très peu de personne le savent et encore moins n'y a recours...
a écrit le 16/12/2013 à 12:03 :
voilà une mesure qui va tendre à faire disparaitre les "petits" opticiens, seules survivront les chaines et internet . Ainsi le tissu local d'optique va disparaitre : c'est une mesure "facile" à mettre en oeuvre... mais qui sera très difficile de reconstruire après ....A quand l'explosion des pharmacies maintenant ?
a écrit le 16/12/2013 à 11:40 :
Est ce qu'il a compris vraiment le sens de la concurrence dans la vie économique et sociale? il a prononcé pour faire calmer la population agitée à cause de son gouvernement mais sans réel mesure à disposition des sociétés et entreprises.
a écrit le 16/12/2013 à 10:59 :
Tiens ,il se reveille ,cela fait plusieurs mois qu'il dormait celui la ,dans son petit ministere de complaisance.Il vomissait tant lorsqu'il etait dans l'opposition que FH l'a nomme a la consommation ,avec un bon petit salaire a vie .Avec lui ,c'est vraiment du gachis .
a écrit le 16/12/2013 à 10:37 :
Comme de nombreux politiques de droite comme de gauche, Monsieur Hamon n'a jamais travaillé dans le secteur privé. Il fait parti de cette caste majoritairement représenté dans nos institutions. Il est possible de faire toute sa carrière en politique en France, contrairement à bien d'autres pays. Ce faisant, nous héritons d'une classe politique totalement décorrelée des réalités vécues par les populations. A l'instar de ses confrères, Monsieur Hamon n'entend pas grand chose au commerce en général et au marché en particulier.
Réponse de le 16/12/2013 à 18:42 :
Fran37 n'est ni de gauche, ni de droite, mais certainement opticien.
Réponse de le 17/12/2013 à 11:17 :
Opticien peut être mais il a raison
a écrit le 16/12/2013 à 10:03 :
Et si l'État commençait par baisser la TVA de 19,60 % à 5,5 % vu le nombre de paires
vendus que de fric gagne le budget. J'ai acheté des lunettes bon marché, vision de loin
je glissait toujours vers la droite, ce qui fait qu'ayant accroché plusieurs fois ma voiture dans le garage j'ai repris mes anciennes. Toto@ a eu de la chance
a écrit le 16/12/2013 à 9:51 :
Il est très facile d'acheter des lunettes sur des sites internet à l'étranger. J'ai fait l'expérience. La même paire avec verres correcteurs vendue environ 400 € chez un opticien coute 20 € sur internet livraison comprise. La provenance est identique. Quand Monsieur A propose la 2eme paire gratuite, il a les pieds bien sur terre. Il pourrait proposer la 10eme paire gratuite et conserver une marge très confortable. Le conseil de l'opticien, il est vendu au prix du caviard.
Réponse de le 16/12/2013 à 10:12 :
Merci de nous faire profiter de votre site!
a écrit le 16/12/2013 à 9:32 :
Tiens, ce doctrinaire de l'inefficacité retrouve les vertus de la concurrence ???!!!
a écrit le 16/12/2013 à 9:23 :
2 bonnes choses dans cette loi:
-la class action
-l'ouverture du marché internet de l'optique

Le reste poubelle!

->Merci, pour le boulot gratuit en plus pour les entreprises qui doivent décalrer de nouvelles informations avec des nouvelles règles comme si c'était pas déjà assez galère
->Encadrement de la rente, merci, bah M.Hamond, je dois vous expliquer quelque chose que vous, les socialistes, avez du mal à comprendre: l'entrepreneur ne prend pas des risques pour ne rien gagner, les meilleurs partiront et le coût du service ou de la production dans le domaine concerné va exploser en raison de mauvaise gestion... exactement comme vous maintenant au pouvoir!
a écrit le 16/12/2013 à 9:03 :
C'est édifiant... Ouvrir d'avantage le secteur de l'optique peut effectivement avoir un impact sur le pouvoir d'achat mais les assurances... C'est un des secteurs où la concurrence est la plus vive et l'un des seuls où nous avons de vrais acteurs qui ont des grosses implantations à l'étranger. Je ne pense pas que cela favorise vraiment la baisse des prix... Mais c'est vrai que c'est plus facile de s'attaquer à des secteurs qui fonctionnent bien plutôt que de réformer et de déreglementer des secteurs sous perfusion publique comme les transports en commun..
a écrit le 16/12/2013 à 9:03 :
Qui sera responsable de l'après vente ?
Si problème pour achats sur internet
Ne pas se retourner vers le prescripteur !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :