Les marchés dévissent à l'ouverture

 |   |  192  mots
(Crédits : Reuters/Yuya Shino)
Ouverture en forte baisse pour les marchés européens qui accusent le coup alors que la situation en Ukraine s’est aggravée ce week-end, en Crimée notamment, où les militaires russes accentuent leur pression sur les forces de Kiev. Les Occidentaux, quant à eux, multiplient les pressions sur la Russie, accusée par l'Ukraine d'avoir choisi la guerre, de quoi attiser les tensions géopolitiques et l’aversion au risque.

MonFinancier

Le marché parisien ouvre en forte baisse de 1,75%, pour revenir autour des 4 330 points avec 100% de ses composantes dans le rouge. Ailleurs, même tendance, Francfort perd 2,47%, à 9452 points. L'euro stoxx chute de 2,13% et Londres de 1,51%. Madrid et Milan dégringolent de respectivement 2,39% et 2,32%.

Du coté des valeurs, le secteur bancaire se distingue en forte baisse avec Société Générale, lanterne rouge qui recule de 4,43%, à 46,23 euros, Axa qui perd 2,3%, à 18,50 euros, BNP qui redonne 2,1%, à 58,20 euros, et Crédit agricole qui cède 1,52%, à 11,85 euros.

Les cycliques sont mal orientées, avec Renault qui redonne 4,17%, à 69,15 euros en dépit de l'annonce d'une hausse de 1,7% de ses immatriculations en février. ArcelorMittal redonne par ailleurs 3,27%, à 11,10 euros.

Sur le SBF 120, seul Biomérieux parvient à grappiller 0,08%, à 77,06 euros.

A l'inverse, AB Science et Solocal chutent de respectivement 5,11% et 4,08%.

Sur le marché des changes, l'euro grignote 0,09%, à 1,3780$ mais recule de 0,62% face au yen, à 139,62 yens. Le billet vert en revanche résiste bien face à la devise japonaise en cédant symboliquement de 0,06%, à 101,35 yens.

L'once d'or profite de regain d'aversion au risque pour s'adjuger 1,99%, à 1 347 $.

 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :