Un gouvernement de combat...politique

 |   |  404  mots
Chaque matin, l'actualités commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

On va voir ce qu'on va voir... Avec Sarkozy bis, tout va changer. Surtout qu'il va garder Montebourg avec un ministère élargi de l'industrie aux PME, normal compte tenu des succès qu'il a remportés depuis deux ans, et Benoît Hamon dont on connaît la passion pour les entreprises. Ne nous plaignons pas. Ce sera toujours plus drôle qu'avec Jean Marc Ayrault.

UN GOUVERNEMENT DE COMBAT...POLITIQUE
Les commentateurs politiques nous expliquent depuis 24 heures que le choix des ministres ne se fera pas en fonction de leurs compétences mais en fonction "du respect des différentes sensibilités de la majorité". Une pincée de gauche de la gauche, une pincée de proches d'Aubry, une pincée de copains d'Hollande, de Valls plus Montebourg et Hamon qui ont soutenu Valls dans son mini coup d'état même s'ils sont opposés sur tout . C'est sûr: les politiques ont bien entendu le message des électeurs qui leur ont dit leur dégoût pour la politique politicienne.

ON VA SE MARRER
Entre les écologistes qui vont pilonner le gouvernement de l'extérieur, entre Mélenchon et ses derniers potes qui vont multiplier leurs insultes, entre les relations Hollande/Ségolène qui vont observées à la loupe par la presse, y compris la presse people, sans parler des grands combats que va mener Montebourg après les marinières, l'expulsion de Mittal et de Numéricable, une chose est certaine: on va vraiment se marrer. Vivement que le spectacle commence.

LA PREMIÈRE DÉCISION
du gouvernement qui n'est pas encore en place est de demander un délai à Bruxelles car l'objectif de retour du déficit en dessous de 3% en 2015 n'a aucune chance d'être atteint.

MATTEO RENZI JOUE SON VA TOUT
Renzi se lance en Italie dans un plan à la Cameron. Un plan d'économies massives. C'est la mission qu'il a confié à Carlo Cottarelli, ex FMI en charge du redressement des finances des pays en difficulté. Renzi va se confronter avec le service public et les syndicats. Un vrai combat.

LE CAC AU PLUS HAUT
La hausse du CAC continue. Plus 0.8% hier. Le CAC retrouve ses niveaux de septembre 2008. Les indices boursiers européens ont salué les statistiques encourageantes sur l'économie de la zone euro.


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2014 à 13:12 :
Entre-nous soit dit, y'avait pas besoin d'être un expert en économie comme Marc Fiorantino pour prévoir depuis le début qu'on ne respecterait pas les 3% de déficit en 2015 !
a écrit le 03/04/2014 à 0:07 :
Le vrai changement pour ne pas dire le vrai espoir est Manuel Valls catalan par son père et suisse du Tessin par sa mère ; j'espère qu'il saura écouter les français et épanouir son coté suisse tessinois par sa mère tout autant que ses origines espagnoles ; en obtiendra t il les moyens l'avenir nous le dira
Réponse de le 03/04/2014 à 9:47 :
Les escrocs n'ont pas de patrie alors...
a écrit le 02/04/2014 à 19:15 :
Heureusement que M. Fiorentino n'est pas au gouvernement
a écrit le 02/04/2014 à 13:20 :
Nous pouvons résumer le commentaire de fiorentino par la derniere phrase :
"Vivement que le spectacle commence." que c'est beau les analyses financieres de fiorentino ; La réputation de La Tribune n'en sort pas grandie . Qu'attende -t-il (La Tribune) pour remercier cet individu . La Tribune ne manque pourtant pas de chroniqueur financier de talent .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :