Le laboratoire des taux négatifs

 |   |  419  mots
(Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino

MonFinancier

Une fois de plus le Danemark est une référence. Ce petit pays de 6 millions d'habitants qui a donné "Borgen" et un parti Anti-européen avec un meilleur score que le FN n'en finit pas de servir de laboratoire pour des expériences. Et de Juillet 2012 à Avril 2014, sa banque centrale a introduit des taux d'intérêt négatifs.


LE DANEMARK A LA MODE
Surtout pour les banquiers centraux et pour les membres de la Banque Centrale européenne. Le Financial Times raconte que c'est un ballet incessant de visites depuis juillet 2012. Et pour cause. La Banque Centrale danoise a introduit des taux d'intérêt négatifs à cette date. Ce que la BCE s'apprêterait à faire demain. Même si la Suède avait adopté des taux négatifs en 2009, elle ne les a en fait jamais appliqués. C'est donc réellement le Danemark qui a été le laboratoire de l'expérience des taux négatifs.

CA MARCHE LES TAUX NÉGATIFS?
Le but pour la Banque Centrale était principalement de faire baisser la couronne danoise qui bénéficiait des doutes sur la zone euro et l'euro...La couronne danoise s'est en effet stabilisée, sans chuter réellement. Mais les taux négatifs n'ont eu aucun impact sur les prêts à l'économie réelle et peu d'effet sur l'afflux de liquidités… Les taux sont, d'ailleurs, revenus à zéro en avril 2014. Si on se base sur l'expérience danoise, les taux négatifs ne peuvent pas faire de mal, mais ils ne régleront pas seuls le problème de la déflation.

RAS-LE-BOL DES GRINCHEUX
On ne peut pas passer son temps à réclamer des réformes nécessaires et se déchaîner dès qu'une réforme est annoncée. La carte des régions a certes été dessinée dans la précipitation, certes on ne peut pas chiffrer exactement les économies et cette réforme n'est pas parfaite, mais elle a le mérite d'exister. Et il en faut d'autres. Alors arrêtons de tout démolir par principe.

JE ME SENS MOINS SEUL
2 Papas sur 3 ne savent pas bricoler:
53,3% tiennent mal un marteau.
86,7% se trompent en sciant une planche.
46,7% ne savent pas visser du bois.
Sondage de monechelle.fr pour la fête des Pères...

LA FRANCE MONTE AU CRÉNEAU
Pour défendre la BNP. Hollande et...


Lire la suite sur monfinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours de la bourse en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2014 à 14:42 :
Ah, bravo, Marc, pour une fois !!! Moi aussi j'en ai vraiment ras le bol des gens qui sont contre tout et seulement pour eux mêmes !!!! La réforme territoriale à le mérite d'être sur la table, elle n'est pas plus mauvaise qu'une autre, et allons-y, m.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :