L'incroyable comeback de la Grèce

 |   |  404  mots
(Crédits : Reuters)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

C'est la Grèce qui a déstabilisé la zone euro et provoqué une crise sans précédent. Sous tutelle européenne, la Grèce a mené une politique d'austérité d'une brutalité sans précédent. Les réformes ont été spectaculaires mais douloureuses.Hier la Grèce a annoncé son budget 2015 et les chiffres vont à l'encontre de la thèse selon laquelle on ne peut pas générer de croissance avec une austérité ciblée.


LE BUDGET GREC 2015
Des nouvelles étonnantes venant de Grèce.. Je vous avoue que j'ai dû relire deux fois les chiffres pour être certain de ne pas m'être trompé. Hier le gouvernement Grec a présenté son budget 2015 et on se croirait plus en Allemagne qu'en France. Tenez vous bien. Le déficit public sera seulement de 0.2% du PIB. Quasiment l'équilibre. Une première depuis quarante ans. Après une croissance estimée à 0.6% cette année, la Grèce prévoit une croissance de 2.9% en 2015 . Oui . Vous avez bien entendu 2.9%. Lire l'édito

MY GOVERNMENT IS PRO BUSINESS
Valls a fait cette nouvelle déclaration hier à Londres. Après sa déclaration d'amour aux entreprises au Medef. Il ne lui reste plus qu'à passer de la parole aux actes...

INFO OU INTOX ?
Beaucoup d'affrontements hier entre les commentateurs sur une rumeur reprise par le Wall Street Journal selon laquelle la Commission Européenne, qui ne recevra pourtant officiellement le budget Français 2015 à la mi octobre, aurait d'ores et déjà signalé qu'il serait rejeté en l'état. Une sanction financière de 4 milliards d'euros serait possible si le budget n'était pas modifié. Pour moi, c'est une info.

ENCORE PLUS BAS!
2.59%. C'est le taux moyen auquel les banques ont fait des crédits immobiliers en Septembre. On était encore à 3% en début d'année. EN théorie un argument de poids pour se ruer sur l'immobilier...si on croit à la hausse des prix. Ce qui est loin d'être évident.

ON NE L'ENTEND PAS
Quel contraste entre Montebourg et Macron. L'un parlait pour ne rien dire, l'autre ne dit rien mais, dit on, bosse dur sur les réformes. Emmanuel, accélère, le temps presse.

LA FÊTE AU BRÉSIL
hier pour saluer la percée du candidat pro business contre Dilma Rousseff. L'indice boursier, le...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2014 à 18:03 :
L'incroyable come back de la Grèce.............................................CONNERIES.....................
comme tout ce qui Fiorentino d'ailleurs.
a écrit le 10/10/2014 à 1:55 :
L'année 2014 en Grèce c'est :
1 000 000 de personnes qui ont perdu le travail
30% des entreprises qui ont fait faillite
38% de réduction des salaires
45% de réduction des pensions
42.8% d'augmentation de la mortalité infantile
272.7% d'augmentation du taux de personnes en dépression
190.5% d'augmentation du chômage
35.5% d'augmentation de la dette publique
84.3% de réduction de l'activité dans les constructions
98.2% d'augmentation du taux de pauvreté

Et accessoirement, 2 personnes se suicident CHAQUE JOUR...

Pour monsieur Fiorentino, ça s'appelle un incroyable comeback
LOL
a écrit le 07/10/2014 à 18:04 :
Je trouve que Marc Fiorentino a une vision naïve de la Grèce. Pourtant, il a vu depuis au moins 10 ans des plans et des engagements, la main sur le coeur, qui ont été loin d'être tenus.
Certes les grecs ont fait beaucoup d'efforts, mais il en reste beaucoup à faire et malheureusement, le plan actuel est fait pour plaire à l'électeur... qui voudrait éviter de faire les efforts restants.
Les grecs, comme les français (en tout cas, ceux qui sont au pouvoir), répugnent à faire les réformes de structures, à la différence des anglais et des allemands.
Marc, arrête de croire aux promesses des hommes politiques, s'il te plait...
a écrit le 07/10/2014 à 17:55 :
La Grèce a comme le Canada et la Suède fermé des administrations sans utilités ou en doublons, privatisé l'éducation nationale avec des contrats de droit privé pour les enseignants, privatisé les entreprises publiques types sncf, ratp, edf, etc. supprimer massivement des fonctionnaires, etc, etc. La France doit faire un copier-coller et avoir le courage d'éradiquer le cancer de notre économie que sont les administrations publiques et collectivités territoriales avec sa cohorte d'agents publics et territoriaux ruineux...
a écrit le 07/10/2014 à 12:11 :
Le simple résultat des vases communicant de la compétitivité, la régression sociétale ou la simplicité volontaire, nous avons le choix!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :