Performance en ligne pour Eiffage

 |   |  372  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Le troisième groupe français de BTP Eiffage a accusé une baisse de 1,9% de son chiffre d'affaires en 2014, la reprise du trafic autoroutier n'ayant pas suffit à contrebalancer le repli des commandes publiques dans la division travaux. Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 14 milliards d'euros, une performance en ligne avec les attentes des analystes. Le titre de son coté grimpe de 0,2%, à 47,35 euros.

Le troisième groupe français de BTP Eiffage a accusé une baisse de 1,9% de son chiffre d'affaires en 2014, la reprise du trafic autoroutier n'ayant pas suffit à contrebalancer le repli des commandes publiques dans la division travaux. Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 14 milliards d'euros, une performance en ligne avec les attentes des analystes.

Le titre de son coté grimpe de 0,2%, à 47,35 euros.

Plombée par une baisse plus importante que prévu de ses commandes de travaux publics, Eiffage avait déjà prévenu fin novembre d'une "légère contraction" de son chiffre d'affaires pour 2014 -alors qu'il prévoyait une progression en début d'année.

Dans cette branche, le chiffre d'affaires a en effet nettement reculé de 6,1% à 3,9 milliards d'euros en 2014. En France, les revenus ont notamment dégringolé de 8,7%, du fait de la baisse de la commande publique dans la branche route. En revanche, la division construction échappe à la baisse, avec une hausse de son chiffre d'affaires de la division construction a progressé de 0,5% à 3,7 milliards d'euros. Les activités de concessions autoroutières ont également tiré leur épingle du jeu et progressent de 5,2% à 2,4 milliards d'euros, tirés par la progression de 1,6% du trafic l'an dernier. Si Eiffage comme Vinci ont profité de la reprise du trafic autoroutier, il reste une incertitude de taille alors que le gouvernement français a fait part de sa volonté de rééquilibrer l'exploitation des autoroutes au bénéfice de l'Etat et des usagers en gelant le tarif des péages.

Si Eiffage, ainsi que Vinci et Abertis (ABE.MC) ont récemment fait appel devant le conseil d'Etat du gel des péages mis en œuvre de manière unilatérale par le gouvernement, l'incertitude sur cette branche d'activité demeure.

Eiffage publiera ses résultats annuels le 25 février mais on connait déjà le niveau du carnet de commandes qui s'établit à 11,8 milliards d'euros au 1er janvier 2015, en hausse de 0,2% par rapport au début de l'année. En novembre, le groupe a confirmé viser une progression de ses bénéfices et une diminution de son endettement pour 2014.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :