Eiffage va donner un coup de jeune à l'Arche de La Défense

Le groupe de BTP investira 192 millions d'euros dans la rénovation du monument parisien. Il sera remboursé notamment sous forme d'un loyer versé par l'Etat pendant 20 ans.
Le groupe français percevra également une partie des recettes d'exploitation de l'établissement.
Le groupe français percevra également une partie des recettes d'exploitation de l'établissement. (Crédits : Reuters)

Opération de prestige pour Eiffage. Le groupe de BTP a été chargé de la rénovation de l'Arche de La Défense par le ministère du Développement durable. Vingt-cinq ans après son inauguration, le monument est en piteux état. Pour le restaurer, l'entreprise investira 192 millions d'euros.

Le toit de l'Arche sera rouvert au public

Les travaux concernent d'abord la paroi sud du monument, une partie occupée par les ministères de l'Ecologie et du Logement. Les dalles extérieures en marbre de Carrare seront remplacées par du granit blanc beaucoup plus résistant et, à l'intérieur, les espaces de travail, très étriqués, vont être repensés. Par ailleurs, le toit, fermé depuis avril 2010, sera rouvert au public avec un restaurant et un jardin-terrasse. Le groupe de BTP percevra une partie des recettes d'exploitation de l'établissement.

En outre, Eiffage "sera remboursé notamment sous forme d'un loyer versé par l'Etat pendant 20 ans", a déclaré mercredi à l'AFP le directeur de la maîtrise d'ouvrage d'Eiffage, Olivier de Guinaumont.

    Lire aussi >> La Défense, mal aimée, a besoin d'un coup de jeune

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 04/12/2014 à 15:00
Signaler
Qui va payer ? Qui va gagner ? Semblerait qu'on s'oriente vers un nouveau PPP? il aurait été intéressant d'avoir connaissance du montant du loyer versé à EIFFAGE, ainsi que la part des recettes d'exploitation revenant à EIFFAGE

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.