Euphorie en Bourse après le discours de Trump et la Fed

Le CAC 40 a clos mercredi juste en dessous des 5.000 points et le Dow Jones a dépassé pour la première fois les 21.000 points en séance. La perspective d'une remontée des taux américains dès le 15 mars et la confirmation d'un plan de relance de 1.000 milliards de dollars ont dopé le moral des investisseurs.
Delphine Cuny

2 mn

L'indice Dow Jones a franchi le seuil des 21.000 points pour la première fois mercredi, seulement cinq semaines après avoir dépassé celui des 20.000 points.
L'indice Dow Jones a franchi le seuil des 21.000 points pour la première fois mercredi, seulement cinq semaines après avoir dépassé celui des 20.000 points. (Crédits : Bloomberg)

Pas une seule valeur du CAC 40 dans le rouge ! L'indice vedette de la Bourse de Paris a fini à son plus haut niveau depuis novembre 2015, juste en dessous des 5.000 points (+2,1%, sa plus forte hausse de l'année à 4.960,83 points), même s'il demeure loin de son plus record historique de septembre 2000 (à 6.944 points). En tête des hausses, Arcelormittal a bondi de 5,17%, Société Générale de 4,92%, BNP Paribas de 4,46%.

A Londres, le FTSE 100 a lui clôturé sur un nouveau sommet, à 7.382,90 points (+1,64%). A Francfort, le Dax allemand aussi a fini à un record de 22 mois, au dessus des 12.000 points (+1,97%), tous ses membres terminant dans le vert.

L'euphorie était encore plus forte à Wall Street. Le Dow Jones a franchi pour la première fois le cap des 21.000 points, seulement cinq semaines après celui, symbolique, des 20.000 points. L'indice américain s'adjugeait plus de 1,5% à 3 heures de la clôture. Le S&P500 et le Nasdaq ont eux aussi dépassé leur précédent record, gagnant plus de 1,2%.

Hausse des taux dans deux semaines ?

Les raisons de cet optimisme tiennent d'abord aux déclarations de représentants de la Réserve fédérale accréditant l'hypothèse d'une remontée des taux d'intérêt dès la prochaine réunion de politique monétaire du 15 mars,

William Dudley, le président de la Fed de New York, a déclaré que le resserrement monétaire « se justifiait davantage ces derniers mois » et que les « risques relatifs aux perspectives économiques commençaient désormais à s'orienter à la hausse ». La présidente de la Fed, Janet Yellen, doit s'exprimer pour sa part ce vendredi. Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à deux ans a grimpé à 1,308%, son plus haut niveau depuis août 2009.

Autre motif d'enthousiasme pour les marchés, la confirmation par Donald Trump de son plan de relance. Devant le Congrès, mardi soir, il a promis de consacrer mille milliards de dollars d'investissements (publics et privés) dans les infrastructures du pays, sans préciser toutefois davantage, et une réforme fiscale de grande ampleur. L'annonce a dopé les valeurs de la construction et les bancaires.

Delphine Cuny

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 03/03/2017 à 3:40
Signaler
Ceux qui n'ont pas compris que les bourses ont été remontées par les qe depuis 2008 méritent franchement ce qui leur arrive.

à écrit le 02/03/2017 à 11:59
Signaler
les ricains misent à fond sur le "wealth effect". c'est ce que disait Richard Fisher (ex président de la Fed de Dallas) en janvier 2016 sur CNBC. faut essayer de faire oublier les inquiétudes sur les prêts étudiants, les prêts automobiles, les prêts...

à écrit le 02/03/2017 à 11:34
Signaler
Étrange quand même que la plupart de mes commentaires sur trump soient soit censurés soit mettent des heures à être publiés non ? Alors qu'ici on m'en valide des biens plus durs régulièrement. C'est la fabrique de l'opinion.

à écrit le 02/03/2017 à 11:13
Signaler
Alors , Trump revient en odeur de sainteté ? C'est fou comme les hommes sont versatiles. Reste plus à convaincre Hollywood et ça sera le nirvana pour cet homme si controversé.

à écrit le 02/03/2017 à 10:31
Signaler
On gonfle la bulle pour que l'éclatement soit plus spéculatif à voir.

à écrit le 02/03/2017 à 7:37
Signaler
L'euphorie à partir de rien....ou de promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent.. ..c'est beau la bourse.....

à écrit le 01/03/2017 à 22:39
Signaler
Et surtout après la déclaration de F Fillon aujourd'hui. Suivez mon regard

à écrit le 01/03/2017 à 20:40
Signaler
Ah bon ? TRUMP n'est plus un individu "dangereux", "inculte", "illettré", qui nous conduit tous au "désastre économique" ? J'ai dû mal lire certains des derniers articles de la presse française...

le 01/03/2017 à 22:50
Signaler
Si mais il va distribuer beaucoup de cadeaux!

le 02/03/2017 à 20:17
Signaler
@gringo : donc c'est un imbécile qui prend de bonnes décisions profitables au plus grand nombre et approuvé par les gestionnaires d'en treprises et tous els acteurs des marchés financiers. Un homme bien, quoi. Je prends note.... Mais pour la reconnai...

le 03/03/2017 à 9:13
Signaler
Trump, la risée et la terreur de nos politicards mondialistes ne semble guère faire peur à Wall street, bien au contraire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.