La chute de l'or noir rebat les cartes

Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...
Les Français ont retrouvé le sourire avec un gazole qui est passé sous la barre symbolique des 1 euro le litre.
Les Français ont retrouvé le sourire avec un gazole qui est passé sous la barre symbolique des 1 euro le litre. (Crédits : MonFinancier.com)

On n'a pas fini de parler des conséquences de la chute du pétrole sur le plan politique économique et géopolitique. Les Français ont retrouvé le sourire avec un gazole qui est passé sous la barre symbolique des 1 euro le litre. Du coté des producteurs, l'Arabie Saoudite a vu ses recettes fondre comme neige au soleil. Son déficit atteindra un record. Le prix à payer pour affaiblir ses concurrents, comme l'Iran et les États-Unis.

BONNE NOUVELLE POUR LES AUTOMOBILISTES

L'effondrement des cours du pétrole offre une bouffée d'oxygène à l'économie française. Et enfin, cette chute du prix du baril se répercute sur les prix à la pompe. Le litre de gazole, le carburant le plus vendu en France, vient en effet de passer sous la barre symbolique des 1 euro ! C'est le niveau le plus bas enregistré depuis 2009.

LES PERDANTS DE LA CHUTE DE L'OR NOIR

L'Arabie Saoudite. La chute du pétrole qui est passé de 115$ à la mi-2014 à moins de 40$ en fin d'année a fait fondre les recettes du royaume. Or, la manne pétrolière représente la quasi totalité (plus de 90%) des recettes du royaume. Et pour équilibrer son budget, l'Arabie Saoudite a besoin d'un pétrole à 90$. Pas étonnant que son budget soit en déficit pour 2015. Il devrait atteindre 87 milliards, soit 11% du PIB. Le comble, c'est que le royaume a décidé d'augmenter de 50% le litre d'essence alors même le pétrole a chuté de 68% cette année ! En même temps, ils ont de la marge, le litre est à 15 cts à Ryad.

UNE STRATÉGIE RISQUÉE

L'Arabie Saoudite mène une stratégie risquée, destinée à affaiblir ses concurrents comme les États-Unis et l'Iran. Derrière la volonté de maintenir les prix du pétrole bas, se cache un objectif politique, affaiblir son ennemi juré l'Iran qui a besoin d'un pétrole à 130 dollars pour équilibrer son budget et freiner l'explosion du secteur du pétrole de schiste aux États-Unis. Une stratégie risquée, notamment pour ses finances publiques mais qui devrait payer à moyen terme.

LE TRIOMPHE DE L'ASSURANCE-VIE

C'est un triomphe total. Quitte à rabâcher la même chose depuis 23 mois ! Oui 23 mois d'affilée que la collecte nette est positive...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 03/01/2016 à 19:16
Signaler
"qui a besoin d'un pétrole à 130 dollars pour équilibrer son budget" Vous êtes sûr de votre chiffre ?

à écrit le 31/12/2015 à 12:38
Signaler
La chute du prix du pétrole (et du gaz) est une autre manigance des capitalistes (incluant l'Arabie Saoudite et les Emirats pour gêner la Russie et tous ceux qui ne veulent pas se soumettre au dictat de Washington et de sa mafia de l'OTAN. Il suffit ...

à écrit le 29/12/2015 à 14:42
Signaler
Fortiche d'écrire cela qui ressemble tant au même jeu de cartes qu'il y a un demi-siècle ! Qu'a-t-on fait comme pas fait dans l'intervalle ? Un demi-siècle de mondialisation de quoi, de qui, pourquoi ? En 50 ans, géographiquement qu'a-t-on réussi au...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.