Cinq questions incontournables avant de se lancer en franchise

 |   |  822  mots
(Crédits : DR)
Créer son entreprise n’est jamais chose facile, mais faire cette démarche via la franchise permet d’éviter de nombreux écueils, notamment grâce au soutien qu’offre ce système. Ceci dit, cela n’épargne pas au candidat l’obligation de se poser des questions essentielles avant de donner corps à son projet. Nous avons identifié cinq thèmes à étudier avec soin pour mettre toutes les chances de son côté : le profil, le secteur d’activité, l’enseigne, le financement et l’accompagnement.

Suis-je doté du bon profil ?

Il existe autant d'individus que de chefs d'entreprise et tout le monde n'a pas les aptitudes pour manager une équipe. C'est également le cas dans le monde de la franchise, où l'on attend des personnes à la fois volontaires et créatives, mais également prêtes à suivre les recommandations du franchiseur. Il faut donc bien garder à l'esprit que vous ne serez pas le seul maître à bord, du point de vue de l'agencement de votre magasin ou des produits en vente, et que vous devrez de plus verser au franchiseur un pourcentage de votre chiffre d'affaires vous donnant le droit d'utiliser sa marque. Un esprit d'équipe et un désir de travailler en harmonie sont donc des éléments primordiaux.

Vers quel secteur d'activité se tourner ?

Plus de la moitié des franchisés sont issus de reconversion professionnelle. Cela signifie qu'opter pour la franchise est le moyen idéal pour changer de carrière professionnelle. Comment cela est-ce possible ? Grâce à la formation initiale à travers laquelle passent tous les franchisés, au cours de laquelle on leur apprend toutes les bases de leur métier, mais également la gestion d'une affaire, le recrutement du personnel et tout le savoir-faire nécessaire pour exercer son futur métier en toute quiétude.
Au final, le jeu est grand ouvert et il faut réellement s'orienter vers un secteur attrayant, car contrairement au salariat, le fait d'être franchisé représente un vrai choix de vie, avec de lourdes amplitudes horaires, du moins au lancement.
A vous de faire le choix en allant vers la beauté, l'automobile, les services, la restauration... autant de secteurs en pleine phase de recrutement.

Comment choisir la bonne enseigne ?

Après le choix du secteur d'activité vient celui, plus difficile, de la bonne marque. Car la franchise compte près de 2 000 réseaux en France et chacun présente ses avantages pour séduire les candidats à l'entrepreneuriat.

Pour se déterminer, plusieurs moyens existent. Tout d'abord, par les medias, qu'il s'agisse de magazines dédiés ou de sites Internet, il est assez simple de trouver les renseignements essentiels sur tel ou tel réseau, et de les comparer entre eux pour faire son choix.
Autre biais : la visite de salons comme Franchise Expo Paris (et ses 500 stands), car rien ne vaut la rencontre de visu avec son futur franchiseur. Se rendre sur un salon permet aussi de voir en un minimum de temps un maximum d'enseignes et de découvrir de nouveaux concepts encore naissants mais promis à un bel avenir. Il n'est pas rare de trouver dans ce type de salon des franchisés déjà en place, venus apporter leurs témoignages, ce qui ne vous épargnera pas le fait de vous rendre vous-même en boutique pour discuter avec vos futurs collègues et découvrir l'envers du décor...

De quel montant est-ce que je dispose ?

Contrairement à la création d'une entreprise classique, monter une franchise permet de savoir dès le départ l'investissement à prévoir pour entrer dans un réseau. Il faut donc répertorier toutes les sources de financement dont on dispose, sachant qu'en moyenne, un projet coûte de 5 000 € à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Franchise 3

La banque complète généralement à hauteur de 70% l'apport personnel du candidat, encore faut-il que le dossier de prêt soit calibré dans les règles de l'art et que le profil corresponde aux attentes du franchiseur, en termes de parcours et de motivation.
Pour compléter votre tour de table, prenez en compte les aides auprès de votre famille, les prêts d'honneur, les dispositifs d'aide à la création d'entreprise et les diverses subventions.

Comment le franchiseur m'accompagne-t-il ?

Qui dit franchise dit formation et ce volet est primordial pour le futur succès de votre entreprise. L'aventure commence par une période de formation initiale, qui peut durer quelques jours pour un concept simple ou bien s'étendre sur plusieurs semaines dans le cas de points de vente plus élaborés, comme dans les centres-auto ou dans la restauration.

Franchise 4


Une fois passée cette période, le franchiseur doit mettre à la disposition de ses franchisés des animateurs réseaux, qui visitent l'ensemble des magasins à intervalles réguliers afin de remonter les éventuelles remarques directement du terrain.
Autre point important : si une franchise jouit à la base d'une certaine notoriété, il faut s'assurer que le franchiseur a prévu de l'entretenir et de la faire progresser par le biais de campagnes de publicité, que ce soit en local ou en national, pourquoi pas via des spots en télévision.

Pour conclure, même si le choix final vous revient, il peut être bon de s'entourer d'experts (cabinets de conseil, experts-comptables, avocats...) ou bien de se rendre à la Fédération française de la franchise, afin de vous orienter au mieux dans votre future vie de franchisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2018 à 11:00 :
Disons que la franchise permet de concentrer un budget publicitaire unique pour de nombreux établissements, permettant d'en diminuer les coûts et d'en augmenter la portée maintenant comme vous dites il vaut mieux bien la choisir car c'est souvent très cher, le prix pour profiter de la renommée d'un autre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :