La Chine relève le taux des réserves obligatoires des banques

 |   |  299  mots
Copyright Reuters
Pour lutter contre l'inflation, la banque centrale préfère cette stratégie à une hausse des taux directeurs.

Une hausse des taux directeurs était attendue. Mais vendredi soir la Banque centrale chinoise (PBoC) a préféré annoncer pour la sixième fois cette année et la troisième fois en un mois une hausse des réserves obligatoires des banques. A partir du 20 décembre le coefficient passera au niveau record de 18,5 % (19 % pour les grandes banques).

L'annonce intervient au début de la réunion annuelle de la banque centrale durant laquelle doivent être décidées les grandes lignes de sa politique pour 2011. Elle coïncide avec la publication samedi de l'indice des prix qui a grimpé de 5,1 % en novembre, la plus forte hausse depuis juillet 2008.

Même une hausse des taux directeurs ne peut pas être pour l'instant écartée, la banque centrale chinoise semble préférer actionner le levier des banques pour juguler l'inflation. Une mesure qui permet d'éponger une partie de la liquidité qui circule dans le système, mais bien moins efficace sur la hausse des prix qu'un relèvement des taux directeurs, encore très bas malgré la hausse d'octobre.

Créances douteuses

Cette réticence à toucher aux taux d'intérêt est interprétée comme la volonté de Pékin d'éviter un atterrissage brutal de l'économie alors que la relance est loin d'être confirmée aux Etats-Unis et en Europe. Le gouvernement cherche aussi à rassurer des marchés boursiers sensibles à tout changement de politique monétaire.

Mais la vraie raison pourrait se trouver ailleurs : « Léconomie postcrise en Chine fait face à une menace supplémentaire : celle des créances douteuses des banques, qui lie les mains de la banque centrale chinoise et l'empêche d'être trop agressive sur les taux d'intérêt », estime Xianfeng Ren, analyste chez IHS Global Insight.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :