Le CAC 40 repasse au dessus des 4.000 points

 |   |  690  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Anticipant de bons chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé américain pour le mois de mars, le marché parisien, à l'instar des places européennes, s'inscrit en hausse et repasse le seuil des 4.000 points.

Après avoir terminé in extremis en hausse hier, le CAC 40 affiche dans les premiers échanges une tendance plus marquée. A 9h45, l'indice parisien est en hausse de 0,99 % à 4027,09 points, retrouvant ainsi ses niveaux du 4 mars.

Si les tensions géopolitiques et l'évolution de la situation au Japon restent un élément d'inquiétudes, les investisseurs devraient concentrer leur attention sur les statistiques macroéconomiques du jour. Sont en effet attendus aujourd'hui les chiffres de l'emploi du secteur privé pour le mois de mars aux Etats-Unis. Cet indicateur devrait donner une première tendance avant la publication, ce vendredi, des chiffres du chômage américain de mars. En février, le taux de chômage s'était établi 8,9%, alors que le consensus s'attendait à une hausse à 9,1%.

Par ailleurs, le marché attend le sentiment économique dans les dix-sept pays utilisant la monnaie unique en mars. Le mois dernier, la confiance économique s'était améliorée, tiré vers le haut par les secteurs des services et du bâtiment et par le moral des consommateurs

Ces deux éléments macroéconomiques devraient faire passer au second plan la situation au Moyen Orient. En Syrie, le président Bachar al-Assad, qui a succédé à son père en 2000, a accepté la démission du gouvernement et doit s'adresser aujourd'hui à la nation syrienne.
Sur le front libyen, les rebelles ont dû reculer faces aux troupes du colonel Kadhafi lors des combats pour la prise de contrôle de sa ville natale. Dans le même temps, les représentants de la coalition internationale, réunis à Londres, accentuaient leur pression sur le numéro un libyen pour qu'il abandonne le pouvoir.

Valeurs en Hausse

Renault progresse de 1,63 %. Sa filiale sud-coréenne, Renault Samsung, a confirmé qu'elle allait réduire sa production sur le site de Busan en Corée du Sud en raison d'une pénurie de composants liée au séisme du 11 mars au Japon. La production sera réduite de 20% au mois d'avril. Peugeot de son coté gagne 1,62 %.

EADS gagne 1,16 %. Sa filiale Eurocopter a annoncé l'absorption de « Seca Eads » dont l'activité qui génère 100 millions de chiffre d'affaires est complémentaire de celle de Vector Aerospace, société canadienne en cours d'acquisition par Eurocopter.

Sanofi-Aventis (+1,64 %) a annoncé que les certificats de valeur conditionnelle (CVC) attribués aux actionnaires de Genzyme dans le cadre du rachat du laboratoire américain par seront négociables sur le Nasdaq dès la clôture de l'offre.

GDF Suez (+1,16 %) a signé avec 24 banques une ligne de crédit multi-devises de 4,5 milliards d'euros d'une durée de 5 ans. Le groupe souhaite l'utiliser pour refinancer par anticipation des lignes de crédit non tirées arrivant à échéance en 2012.

Hors CAC

Medica chute de 2,67 % après que le fonds BC Partners a cédé environ 14,6 % du capital du spécialiste de la prise en charge de la dépendance. A l'issue de cette opération, BC Partners détiendra environ 30,5% de Medica, et s'est engagé à ne pas effectué d('autres acquisition dans les 90 jours à venir.

Neopost recule de 0,99 %. Après avoir enregistré l'an dernier une croissance de 2% hors effets de change à la suite d'une accélération de sa croissance au quatrième trimestre 2010, le groupe a réaffirmé viser pour 2011 une hausse de 2 à 4% de son chiffre d'affaires à taux de changes constants.

ROUGIER progresse de 4,62 %. Le spécialiste du bois tropical se montre optimiste sur une poursuite de sa croissance en 2011 et prévoit de multiplier par près de deux ses investissements, a déclaré mardi à Reuters son directeur général.

Devise et Pétrole

La monnaie unique est en baisse face au billet vert. A 9h45, un euro s'échangeait contre 1,408 dollar. Après que lundi, Jean Claude Trichet se soit de nouveau inquiété de la hausse de l'inflation en zone euro, les cambistes misent sur une hausse des taux d'intérêts lors de la prochaine réunion de la BCE le 7 avril.

Sur le marché du pétrole, le baril est stable. Le WTI vaut 104,60 dollars tandis que le Brent de la Mer du nord s'échange contre 115,15 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :