Redressement des investissements immobiliers

 |   |  304  mots
Copyright Reuters
Les investissements immobiliers des ménages se sont redressés au Royaume-Uni et en Italie, et se sont stabilisés en Espagne et en France.

Les investissements non financiers connaissent une évolution moins contrastée que les autres placements. En effet, alors qu'ils étaient en baisse dans tous les pays depuis 2008, ils ont commencé à se redresser au Royaume-Uni et en Italie, et se sont stabilisés en Espagne et en France.


Ces investissements sont surtout constitués d'actifs immobiliers. La part des revenus qui y est consacrée oscille généralement entre 8 et 9%, à l'exception du Royaume-Uni. Cette différence tient à vrai dire aux prix des logements qui évoluent de manière divergente selon les pays. Les auteurs de cette enquête le soulignent : "Au Royaume-Uni et surtout en France, s'est produit depuis la mi-2009 un retournement à la hausse très marqué, et dans ces deux pays, les prix sont repassés nettement au dessus des niveaux antérieurs à la crise. La hausse est plus modérée en Allemagne, mais elle est remarquable car elle met fin à une longue période de baisse, qui avait distingué ce pays de la plupart des autres pays européens depuis plus de 10 ans". En Espagne, le niveau exceptionnel des acquisitions de logement jusqu'à la crise a fait place à des comportements qui sont rentrés dans la moyenne de la zone euro. Mais la stabilisation actuelle n'aura d'impact sur la construction qu'avec retard en raison de l'importance du stock de logements neufs invendus ou détenus par les banques.


Les auteurs de l'Observatoire prévoit qu'en perspective sur 2011, les hausses de prix des logements devraient se ralentir car la hausse du coût du crédit habitat observée dans tous les pays depuis le début de l'année, pèse sur la demande solvable des ménages. En outre, dans le cas de la France, la réduction de l'avantage fiscal du dispositif «Scellier» diminue la demande en immobilier locatif.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :