Wall Street toujours en proie aux craintes sur l'Europe

 |   |  361  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines ne profitent pas de statistiques macro-économiques meilleures qu'espéré. Elles s'inquiètent toujours de la situation en Europe.

Le repli se poursuit à Wall Street. Les marchés américains ont en effet ouvert dans le rouge ce mardi, malgré des statistiques macro-économiques meilleures qu'espéré. Mais les investisseurs restent inquiets par la situation en Europe, notamment en Italie alors que les taux de rendement des obligations italiennes s'approche des 7 %. Les marchés redoutent que l'Italie soit contrainte à demander une aide extérieure.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones perdait 0,35 % à 12.037 points, le S&P 500 reculait de 0,37 % à 1.247 points et le Nasdaq abandonnait 0,36 % à 2.648 points.

Sur le front des statistiques, les ventes de détail ont augmenté de 0,5 % en octobre, après une hausse de 1,1 % en septembre. Les économistes anticipaient un gain de 0,3 %. Hors automobile, elles s'inscrivent en hausse de 0,6 %, la plus forte en sept mois.

Par ailleurs, l'activité manufacturière de la région de New York s'est stabilisée après cinq mois de baisse. L'indice Empire State du mois est ressorti à +0,6 en novembre, contre -8,5 en septembre et -0,8 attendu par les marchés.

Du côté des valeurs, Wal-Mart recule de 1,70 % à 57,89 dollars. Le premier distributeur mondial a publié un bénéfice très légèrement inférieur aux attentes pour le compte du troisième trimestre, à 3,3 milliards de dollars. Son chiffre d'affaires a progressé de 8 % sur la période, à 110 milliards de dollars, notamment grâce à une hausse plus importante que prévu des ventes à nombre de magasins comparables aux Etats-Unis.

Home Depot gagne 0,03 % à 38,26 dollars. Le spécialiste du bricolage et de l'aménagement intérieur a relevé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année, après avoir dépassé le consensus au troisième trimestre. Ses profits se sont élevés à 934 millions de dollars, pour un chiffre d'affaires de 16,3 milliards.

Toujours dans le secteur de la distribution, Staples a fait état de résultats très décevants, faisant chuter son action de 4,49 % à 14,68 dollars. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 326 millions de dollars, en ligne avec les attentes. Mais son chiffre d'affaires a moins progressé que prévu, à 6,6 milliards de dollars. En outre, Staples a abaissé ses prévisions pour le reste de l'année.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :