Téléchargez
notre application
Ouvrir

Vaste offensive russe dans le Donetsk, pilonné par Moscou

reuters.com  |   |  570  mots
Vaste offensive russe dans le donetsk, pilonne par moscou[reuters.com]
(Crédits : Kazbek Basayev)

par Simon Lewis et Max Hunder

KYIV/SLOVIANSK, Ukraine (Reuters) - Les forces ukrainiennes s'efforcent de résister à une offensive majeure de l'armée russe dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, et aux tirs incessants de l'artillerie lourde employée par Moscou pour couvrir l'avancée des troupes au sol, ont déclaré mercredi de hauts responsables ukrainiens.

Trois jours après la perte de Lyssytchansk, son dernier bastion dans la région de Louhansk, l'armée ukrainienne tente de renforcer ses lignes de défense plus au Sud, où les villes de Sloviansk et Kramatorsk essuient les tirs de barrage russes.

Les régions administratives (oblast) de Donetsk et Louhansk composent le Donbass, le grand bassin industriel de l'est de l'Ukraine devenu le plus important champ de bataille d'Europe depuis des décennies.

Des combats intenses se déroulent en bordure de l'oblast de Louhansk, a dit son gouverneur, Serhiy Gaïdaï, à la télévision ukrainienne. Selon lui, l'armée régulière et les réservistes russes y ont été déployés avec l'objectif de franchir la rivière Donets.

"Nous contenons l'ennemi à la limite des régions de Louhansk et Donetsk", a-t-il écrit mercredi sur la messagerie Telegram.

"Les occupants subissent des pertes importantes, comme ils l'admettent eux-mêmes", a ajouté Serhiy Gaïdaï, citant des témoignages de prisonniers de guerre russes et d'habitants ayant parlé à des soldats russes dans les villes de Sievieroronetsk et Lyssytchansk, tombées sous le contrôle de Moscou.

Le contrôle total du Donbass, où les séparatistes prorusses ont lancé une insurrection armée en 2014 et instauré deux républiques autoproclamées, est l'un des objectifs affichés par Moscou depuis le déclenchement de son offensive en Ukraine le 24 février, qualifiée d'opération militaire spéciale par le président Vladimir Poutine.

"AUCUN ENDROIT ÉPARGNÉ"

Selon le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, les villes de Sloviansk et Kramatorsk ont subi de violents bombardements pendant la nuit.

"Il n'y aucun endroit sûr épargné par les bombardements dans la région de Donetsk", a-t-il dit.

Mardi, des frappes russes sur un marché et un quartier résidentiel de Sloviansk ont fait deux morts et sept blessés, selon des responsables locaux.

Lyssytchansk, une ville de 100.000 habitants avant la guerre, est réduite à l'état de ruines.

Tatiana Glouchenko, une habitante âgée de 45 ans, a déclaré à Reuters que des résidents, dont des enfants et des personnes âgées, continuaient de s'abriter dans les caves.

"Toute l'Ukraine est bombardée : l'ouest, le centre, Dnipro, Kyiv, partout. Alors on a décidé de ne pas risquer nos vies et de rester ici, chez nous au moins", a-t-elle ajouté.

Le gouverneur de Louhansk, Serhiy Gaïdaï, accuse les forces russes de se livrer à des pillages à Lyssytchank et Sievierodonetsk, deux villes voisines séparées par la Donets.

"Ils pourchassent les habitants pro-ukrainiens. Ils passent des accords avec des collaborateurs, ils repèrent des appartements où vivaient des militaires, entrent et prennent les vêtements", a-t-il dit.

"Tout est détruit. Des collections entières de livres en ukrainien. C'est du déjà vu - 1939 avec l'Allemagne nazie."

Reuters n'a pas été en mesure de vérifier ces informations.

Moscou dit ne pas cibler la population civile.

(Reportage Reuters, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)