Corée du Nord : Nouveaux tirs d'artillerie près de la frontière maritime avec la Corée du Sud

reuters.com  |   |  369  mots
Photo d'archives du drapeau nord-coreen[reuters.com]
(Crédits : Edgar Su)

SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord a déclaré avoir tiré lundi plus de 130 obus au large de ses côtes est et ouest après avoir détecté des exercices militaires de l'autre côté de sa frontière avec la Corée du Sud.

Certains des obus ont atterri dans une zone tampon près de la frontière maritime des deux pays, une violation de l'accord intercoréen de 2018 selon la Corée du Sud.

Séoul a envoyé plusieurs messages d'avertissement à Pyongyang au sujet de ces tirs, a indiqué le ministère de la Défense sud-coréen dans un communiqué.

L'armée nord-coréenne a effectué ces tirs après avoir détecté les tirs de dizaines de "projectiles" au Sud, près de la frontière commune, a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, citant un porte-parole de l'état-major général de l'armée coréenne.

"L'ennemi doit immédiatement cesser les actions militaires qui provoquent une escalade des tensions dans les zones proches des lignes de front où une surveillance visuelle est possible", a déclaré le porte-parole.

"Nous avertissons sévèrement l'ennemi de ne pas susciter une escalade inutile des tensions le long des lignes de front."

La Corée du Sud et les États-Unis menaient lundi un exercice conjoint de tirs terrestres près de la frontière dans le comté de Cheorwon qui doit se poursuivre mardi.

Les alliés ont intensifié les exercices militaires conjoints cette année, affirmant qu'ils sont nécessaires pour dissuader Pyongyang, doté de l'arme nucléaire.

La Corée du Nord a repris les essais de ses missiles balistiques intercontinentaux de longue portée pour la première fois depuis 2017, et a fait des préparatifs pour reprendre également ses essais nucléaires.

Pour Pyongyang, les exercices conjoints entre Séoul et Washington sont la preuve de la politique hostile des deux pays envers la Corée du Nord.

La Corée du Sud a accusé le Nord de violer à plusieurs reprises l'accord de 2018 par des exercices d'artillerie cette année.

(Reportage Soo-hyang Choi et Josh Smith ; version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();