Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pétrolier : La marine iranienne saisit deux navires grecs

reuters.com  |   |  382  mots
Petrolier: la marine iranienne saisit deux navires grecs[reuters.com]
(Crédits : Costas Baltas)

DUBAÏ (Reuters) - Les forces iraniennes ont saisi vendredi deux pétroliers grecs dans le Golfe persique, ont rapporté les médias d'État iraniens, peu après un avertissement de Téhéran évoquant des "mesures punitives" contre Athènes après la confiscation par les États-Unis de pétrole iranien dans un navire arraisonné au large des côtes grecques.

"La marine des Gardiens de la révolution a saisi aujourd'hui deux pétroliers grecs pour violation dans les eaux du Golfe", annoncent dans un communiqué les Gardiens de la révolution, cités par l'agence de presse étatique IRNA.

Le communiqué ne donne pas d'autres détails et ne précise pas quelles sont les violations présumées.

Plus tôt dans la journée, Nour News, qui est affilié à un organe de sécurité de l'État iranien, avait déclaré sur Twitter : "Suite à la saisie d'un pétrolier iranien par le gouvernement grec et au transfert de son pétrole aux Américains, #Iran a décidé de prendre des mesures punitives contre la #Grèce."

Les autorités iraniennes avaient également convoqué vendredi le chargé d'affaires suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains dans le pays depuis la rupture des relations diplomatiques en 1980, pour protester contre la saisie du navire au large des côtes grecques, a rapporté le ministère des affaires étrangères, cité par les médias nationaux.

"La République islamique a exprimé sa profonde inquiétude face à la violation continue par le gouvernement américain des lois internationales et des conventions maritimes internationales", a déclaré le ministère des Affaires étrangères cité par les médias d'État.

Le pétrolier "Pegas", sous pavillon russe, a été saisi le 19 avril par les autorités grecques en vertu des sanctions européennes contre la Russie après l'invasion de l'Ukraine.

Elles ont ensuite confisqué la cargaison de pétrole iranien détenue à bord et prévoient de l'envoyer aux États-Unis sur un autre navire, a rapporté Reuters jeudi.

Un porte-parole du ministère américain de la Justice a refusé de commenter la saisie de pétrole.

(Bureau de Dubaï, version française Sophie Louet et Augustin Turpin, édité par Jean-Michel Bélot)

2 mn