Les télés ont payé très cher pour un événement incontournable

Pour les chaînes de télévision, le Mondial est avant tout une question d'image plus que de rentabilité immédiate.

3 mn

En France, la totalité des 64 matchs a été achetée par TF1 pour 120 millions d'euros. C'est plus qu'en Espagne, mais moins qu'en Allemagne (250 millions), en Grande-Bretagne (200 millions) et en Italie (175 millions). Mais la Une a récupéré 33 millions d'euros en revendant 34 matchs à France Télévisions (pour 25 millions d'euros) et les droits en crypté à Canal Plus (pour 8 millions).

Le PDG de TF1 Nonce Paolini a admis jeudi, lors d'un colloque organisé par NPA?: « Certes, le Mondial n'est pas rentable à l'euro près. Mais cela nous coûte bien moins cher que l'édition 2006. Nous payons finalement 87 millions pour 27 matchs et les droits sur d'autres supports, alors qu'en 2006 nous avions payé 100 millions d'euros pour 24 matchs » et les seuls droits TV.

Hausse de 3 % à 19 %

Toutefois, l'opération devrait rester déficitaire. Les recettes publicitaires nettes (parrainage inclus) de TF1 ne s'élèveraient qu'entre 53 et 63 millions d'euros selon les parcours des Bleus, contre 60 millions en 2006 où la France était allée en finale, prévoit l'agence Reload. « Les écrans lors des matchs des Bleus sont déjà archipleins, mais le reste n'est pas encore totalement rempli », indique Philippe Nouchi, directeur de l'expertise média chez la filiale de Publicis.

La hausse du prix des spots par rapport au Mondial précédent va de + 3 % à + 19 %. TF1 compte même demander 300?.000 euros brut pour 30 secondes après la finale dans le cas où la France arrive à ce stade. Ce serait le spot le plus cher de l'histoire. Reload « s'attend à des audiences très élevées, du fait qu'il n'y a pas de décalage horaire avec l'Afrique du Sud ». Toutefois, « le record d'audience absolu, détenu par la demi-finale du Mondial 2006 avec 22,2 millions de téléspectateurs ne devrait pas être battu », en raison de la montée en puissance des chaînes de la TNT et « d'une attractivité un peu moins forte de l'équipe de France avec moins de joueurs emblématiques que par le passé ». J. H.

La bataille de l'audimat gagne le web

La Coupe du monde sera très suivie sur Internet. D'abord parce que beaucoup de matchs ont lieu à 16 heures 30, heure de bureau. Mais aussi parce que les jeunes privilégient ce média. C'est pourquoi TF1 a lancé sous ses deux marques TF1 et Eurosport un site unique consacré à la Coupe du monde, qui retransmettra en direct les 27 matchs. La totalité des 64 matchs sera accessible en télévision de rattrapage. Sur son site France Télévisions diffusera les 34 matchs en direct qu'il a achetés à la Une pour 25 millions d'euros. En revanche, Canal Plus, qui revendique « l'intégralité de la compétition » (en direct et en différé), a décidé de ne pas codiffuser l'événement sur la Toile, pour ne pas offrir gratuitement ce que paient ses abonnés. Même si la Coupe du monde est de facto accessible partout ailleurs.

 

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.