Investissement socialement responsable : offrir un meilleur contrôle des risques à moyen et long termes

 |   |  676  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'analyse extra-financière ayant une vision exhaustive des risques permet de sélectionner des entreprises pérennes et de qualité. Pour autant, à court terme, le lien entre contrôle des risques et ISR n'est pas démontré.

Dans un contexte de forte aversion au risque, l'Investissement socialement responsable (ISR) peut-il constituer une réponse aux évolutions erratiques des marchés financiers en instaurant un contrôle des risques plus pointilleux ? Pour les spécialistes de l'ISR, la réponse est sans conteste positive. « Grâce à l'analyse ISR, nous identifions la totalité des risques, les aspects humains et sociaux, l'environnement, la gouvernance des entreprises sont pris en compte dans la sélection de titres en nous projetant sur le long terme », indique Isabelle Cabie, responsable de l'ISR chez Dexia Asset Management. La prise de critères extra-financiers permettrait dans ce cadre de sélectionner les entreprises les plus performantes et les plus pérennes. Plusieurs études ont ainsi mis en lumière l'impact de la gouvernance sur l'évolution du cours de Bourse des entreprises. « L'expérience montre que les critères extra-financiers ou "ESG" (environnement, social, gouvernance) participent à la sélection d'entreprises de qualité. Celles-ci s'avèrent plus résilientes dans un environnement économique et de marché perturbé. Elles offrent à la fois une meilleure visibilité sur leurs cash-flows futurs, ont des résultats généralement moins volatils que d'autres sociétés moins bien notées, ce grâce à un management de qualité et à un modèle économique pérenne », indique Léa Dunand-Châtellet, gérante chez Sycomore Asset Management.
Ce constat s'applique également aux obligations et plus particulièrement à celles émises par les États qui peuvent faire l'objet d'une évaluation extra-financière. L'approche extrafinancière a ainsi permis aux gérants ISR de se tenir éloignés, et cela avant le déclenchement de la crise de la dette des pays périphériques de la zone euro, des signatures comme celles de la Grèce, de l'Irlande ou encore du Portugal. « Un État qui ne possède pas un
système éducatif solide, dont l'économie est trop concentrée ou encore dont la gouvernance de la sphère publique laisse à désirer rencontrera à moyen long terme des difficultés », précise Isabelle Cabie.

Un univers d'investissement plus restreint
Si le couple rendement/risque était sur le long terme favorable aux fonds ISR, à court terme, le lien entre contrôle des risques et ISR est moins évident à établir. Ainsi, les fonds ISR n'afficheraient-ils pas une volatilité moindre que les fonds traditionnels ? Quand on compare la volatilité qui traduit le risque des fonds ISR par rapport à un indice global, l'ISR ne fait pas la différence. La volatilité peut même être parfois plus élevée sur les fonds ISR car leur univers d'investissement est plus restreint, les entreprises les moins vertueuses en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE) étant éliminées automatiquement de la sélection. Par conséquent, si intuitivement l'ISR paraît moins risqué, la durée de détention des fonds, notamment des fonds actions, doit être de plusieurs années pour permettre à l'ISR de prendre tout son sens.

_________

Quelles garanties pour les épargnants ?
L'analyse extra-financière mêlant un grand nombre de critères est propre à chaque société de gestion. Pour aider les particuliers, des labels ont été mis en place garantissant que la société de gestion est bien engagée dans une démarche ESG. On trouvera en France deux labels, le premier décerné par Novethic, filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le second par un comité intersyndical (CIES) réunissant les principaux syndicats, à l'exception de FO, qui concerne les offres d'épargne entreprise. Par ailleurs, des cabinets d'audit, à l'image de
Deloitte, se proposent de contrôler l'activité des sociétés de gestion en la matière. « Nous vérifions que la démarche est bien conforme pour l'ensemble des fonds ISR à ce qui est affiché, explique Éric Dugelay, associé responsable de l'offre Responsabilité sociale et environnementale (RSE) chez Deloitte. Nous contrôlons sur une période d'un an non seulement le stock en portefeuille mais aussi les flux. » Pour l'instant, seul Axa Investment Managers a fait appel à cette méthode de certification.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :