Six candidats en lice pour le prix de l'Innovation 2010

 |  | 557 mots
Lecture 3 min.
Un record ! 20 dossiers dans la catégorie « investisseurs particuliers » et 23 dans celle des « institutionnels » sont en compétition. Deux gagnants ont été sélectionnés parmi les six nominés et récompensés jeudi soir lors de la cérémonie de remise des Victoires.

Plus que la sécurité, bien présente dans les dossiers dédiés aux institutionnels, c'est davantage l'adaptabilité des fonds qui semble le maître mot de cette livraison 2010 pour les produits destinés aux particuliers. Mais comme dans la catégorie « institutionnels », la recherche de la décorrélation via des placements dans des classes d'actifs originales est aussi mise en avant. Toutes les séquelles de la crise ne sont pas pour autant effacées: les thématiques sécuritaires, avec une étroite surveillance ou une couverture du risque, y compris celui du retour de l'inflation, ou la recherche d'une performance absolue sont encore présentes cette année.

La flexibilité, c'est-à-dire la liberté laissée au gérant pour réaliser sa performance, est la thématique la plus représentée cette année. Ce sont en effet pas moins de neuf fonds exploitant ce moteur de performance ? sept pour les particuliers, dont le fonds nominé CCR Flex PEA et deux chez les institutionnels ?, qui sont en lice. Autre piste explorée : l'investissement socialement responsable, une thématique là aussi transversale et présente dans six dossiers répartis dans les deux catégories, dont un fonds nominé pour la catégorie « particuliers », CAAM AFD Avenirs Durables. Enfin, les produits de taux, après une année 2009 florissante pour les obligations, sont également bien présents. Trois fonds proposent une protection contre l'inflation, sans passer par le classique risque de taux que représentent les OAT indexées sur l'inflation. L'un d'entre eux, BNP Paribas Inflation Plus est nominé pour les « institutionnels »

Les nominés dans la catégorie « particuliers » :

? CAAM AFD Avenirs Durables est un fonds d'investissement responsable qui vise un financement innovant de l'aide au développement pour les pays du Sud. Le fonds consacre 10 % de son actif au cofinancement de projet, 20 % à des obligations de l'Agence française de développement, le solde du portefeuille étant placé en fonds ISR.

? CCR Flex PEA est un fonds diversifié, éligible au PEA, qui dans des marchés mouvementés vise à protéger le porteur en s'inspirant de la finance comportementale. Il est investit sur des actions européennes décotées, et vise à en neutraliser le risque de baisse grâce à des indicateurs comportementaux permettant de déterminer les phases de bulles.

? Orsay Arbitrages Actions est un fonds d'arbitrages de fusions et acquisitions de sociétés déjà annoncées. Une stratégie avant tout de décorrélation. Mais cherchant à limiter le risque, la volatilité étant contenue à 5 %.

Les nominés dans la catégorie « institutionnels » :

? ADI Global Rega de chez OFI AM propose une gestion d'arbitrages de corrélation avec un objectif de performance annuelle de 4 %. L'arbitrage de corrélation est apparu au début des années 2000 et reste cantoné aux activités pour compte propre des banques et aux hedge funds.

? BNP Paribas Inflation Plus cherche à protéger de l'inflation. Le coeur du portefeuille (75 à 100 % des actifs) vise à préserver le pouvoir d'achat, alors que la partie satellite (0 à 35 % du portefeuille) cherche à générer une performance additionnelle dans un contexte inflationniste.

? Harewood Euro Long dividends offre une exposition directe aux plus forts dividendes des sociétés de l'Euro Stoxx 50 via le marché des futures. Il permet une diversification du portefeuille et une sorte de couverture contre l'inflation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :