L'élysée veut relancer l'Union pour la Méditerranée

Copyright Reuters

Après des mois d'atermoiements, Nicolas Sarkozy a clarifié hier la position française vis-à-vis des révolutions qui secouent le monde arabe en apportant un soutien sans réserve à ces mouvements d'émancipation. Qualifiant les révolutions à l'oeuvre en Tunisie, en Égypte et en Libye de changement « historique », le chef de l'État a appelé les Français à ne pas « avoir peur ». Nicolas Sarkozy s'est engagé à accompagner et à aider « tous les peuples qui veulent être libres ». Le chef de l'État souhaite que le Conseil européen se réunisse pour établir une « stratégie commune » face aux événements en Libye. Il entend également relancer l'Union pour la Méditerranée (UPM). Cette initiative française de juillet 2008 qui réunit l'ensemble des pays du pourtour de la Méditerranée, est en panne.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.