Bahreïn impose la loi martiale, sur fond de vives tensions avec Téhéran

 |   |  232  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au lendemain de l'arrivée d'un contingent saoudien, à la demande du roi de Bahreïn, la loi martiale a été décrétée pour trois mois. Le ton monte avec le voisin iranien qui a dénoncé l'intervention saoudienne.

La loi martiale a été imposée ce mardi pour trois mois à Bahreïn, au lendemain de l'arrivée d'un millier de soldats saoudiens dans le petit royaume du Golfe en proie à une révolte de la majorité chiite contre la dynastie sunnite des Khalifa. Cette intervention saoudienne, à la demande des autorités de Manama, a été vivement dénoncée par l'Iran, qui juge cette ingérence "inacceptable". Bahreïn a rappelé son ambassadeur en poste à Téhéran.

Les Etats-Unis, dont Bahreïn sert de base pour la Vème Flotte de l'US Navy, ont pour leur part recommandé à leurs ressortissants de quitter le pays en raison des troubles.

La télévision publique bahreïnie a annoncé que le roi avait "autorisé le commandant des forces de défense de Bahreïn à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du pays et des citoyens". On ignore le détail des mesures qui seront prises, notamment si un couvre-feu sera imposé.

Mardi, de nouveaux affrontements entre manifestants et policiers ont fait un mort et plusieurs blessés dans la région de Sitra, a annoncé un député d'opposition.

Lundi, un long convoi de soldats saoudiens est entré à Bahreïn en empruntant le pont-digue de 25 km qui relie l'Arabie saoudite et le royaume. Les Emirats arabes unis ont également décidé l'envoi de 500 policiers sur place.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :