Anne Hidalgo et Edouard Philippe défendent un Grand Paris allant jusqu'au Havre

 |  | 740 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : La Tribune)
Anne Hidalgo, maire de Paris, et Edouard Philippe, maire du Havre, ont débattu du futur aménagement de la Seine qui devrait faire du Havre le port maritime de Paris et doper le fret ferroviaire. Pour Anne Hidalgo, ce grand projet peut conduire au rapprochement entre les régions Ile-de-France et Normandie dans une grande région de l'axe Seine.

« Paris, Rouen, Le Havre, une seule ville dont la Seine est la grande rue ». La formule est de Napoléon, qui l'a prophétisé en 1802. Une idée toujours aussi moderne, selon Anne Hidalgo et Edouard Philippe qui ont dialogué ce mardi à l'invitation de La Tribune sur l'hypothèse d'un Grand Paris qui s'étendrait jusqu'au Havre. « C'est un fait qu'il y a partie liée entre la vallée de la Seine et la Région Île-de-France, commandée par la géographie et par l'histoire », explique Edouard Philippe, qui Premier ministre, avait lancé en 2018 le projet de fusion des trois ports du Havre, de Rouen et de Paris.

Redevenu maire du Havre, Edouard Philippe qualifie la liaison ferroviaire entre Paris et sa ville « d'assez lamentable ». Un avis partagé par Nicolas Sarkozy qui réclamait deux heures plus tôt « un TGV Paris le Havre, car le Havre est le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2020 à 17:33 :
C'est une fourre tout ce grand Paris ? Si Le Havre est inclus, autant y mettre Lille, Reims, Orléans, Le Mans... Le pire dans ces âneries, c'est qu'il y a des oreilles attentives qui vont être persuadées du bien fondé de cette idée farfelue.
a écrit le 30/09/2020 à 12:38 :
Edouard phillipe parle en tant qu'administrateur d'atos ou comme maire du Havre?

Non parce que si l'on constate la politique de gentrification de paris, du coup la dame dit jusqu'au Havre, la ou la démarcation de Paris et sa banlieue n'a jamais été aussi forte!

La mise en perspective est aussi une question qui permet de dire ou sont les investissements dans les transports pour le permettre?
a écrit le 30/09/2020 à 10:50 :
Ce n'est pas nouveau, nos deux compères devrait s'inspirer de la proposition faite par l'insolite Ferdinand Lop (1891/1974) candidat aux élections présidentielles dont le programme comportait cette proposition de prolonger le boulevard Saint-Michel jusqu'à la mer.
Se souvenir de ses slogans," tous pour le front lopulaire" et , "il faut la roue d'un Lop".
a écrit le 30/09/2020 à 8:15 :
La seule métropole - donc grande ville - qui n'ait pas accès à la mer ? Ah bon ? Et Madrid, Milan, Berlin, Munich, Moscou, Chicago, Mexico, Denver, Montréal, Atlanta, Pékin, Téhéran, Wuhan, Bagdad, Chengdu, New Delhi, Sao Paulo, Bogota, Johannesburg, Quito, Bogota, etc. Ce sont des villages ?
a écrit le 30/09/2020 à 4:30 :
Hidalchaos dans toute son horreur grotesque
a écrit le 29/09/2020 à 23:44 :
Nous ne voulons pas de vos délires antidémocratiques, technocratiques et bureaucratiques. Point final
a écrit le 29/09/2020 à 19:29 :
absolue. Aussi mégalo l'un que l'autre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :