Chèque alimentation, limitation des prix de l'énergie..., Elisabeth Borne prépare un projet de loi pour soutenir le pouvoir d'achat

La Première ministre française, Elisabeth Borne, a déclaré vendredi sur TF1 que le premier projet de loi examiné par le Parlement issu des élections législatives du mois de juin serait consacré au soutien au pouvoir d'achat des Français dans un contexte de forte inflation. Chèque alimentation et limitation des prix de l'énergie feraient partie des mesures proposées dès le début de l'été. Etat des lieux.

3 mn

Elisabeth Borne
Elisabeth Borne (Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

Nommé vendredi après une longue attente, le gouvernement français devra rapidement s'atteler à une série de chantiers économiques esquissés par le président Emmanuel Macron, alors que l'économie française affronte de nouveaux vents contraires. La dégradation du pouvoir d'achat du en raison de la flambée de l'inflation est le sujet le plus urgent à traiter pour le nouvel exécutif.

Lire aussi 6 mnPouvoir d'achat : les mesures contre l'inflation du gouvernement ont d'abord profité aux plus riches

Selon des projections récentes de l'Insee, l'indice des prix à la consommation pourrait flamber de plus de 5% sur un an dans les prochains mois, après avoir atteint 4,8% en avril - la plus forte progression depuis 1985. Malgré un "bouclier tarifaire" énergétique de plus de 26 milliards d'euros mis sur la table, la pression sur les prix, en particulier alimentaires, continue à s'accroître.

Budget rectificatif après les législatives

Invitée vendredi du journal de 20h00 de la chaîne TF1 après la présentation de la composition de son gouvernement, la Première ministre française, Elisabeth Borne, a déclaré que le premier projet de loi examiné par le Parlement issu des élections législatives du mois de juin serait consacré au soutien au pouvoir d'achat des Français dans un contexte de forte inflation.

Un budget rectificatif devrait en effet être présenté peu après les législatives (12 et 19 juin). Elisabeth Borne a précisé que la création d'un chèque alimentation et la limitation des prix de l'énergie feraient partie des mesures proposées dès le début de l'été. La revalorisation des retraites et des minima sociaux, augmentations générales pour les fonctionnaires, baisses des cotisations des indépendants ont notamment été annoncés.

"On travaille sur un chèque alimentation qui fera partie de ce projet de loi, mais aussi sur des mesures de bouclier tarifaires, et la réduction des prix du carburant sera prolongée", a-t-elle déclaré, assurant avoir "bien entendu les inquiétudes des Français" sur le pouvoir d'achat. "Il y a aussi des mesures qui étaient attendues, comme la revalorisation des retraites et le triplement de la prime Macron", a-t-elle ajouté.

Première mission de Bruno Le Maire

Répondre aux attentes sur le pouvoir d'achat sera donc la première mission de Bruno Le Maire, renommé à la tête d'un ministère  élargi de l'Economie et des Finances, qui englobe désormais aussi la Souveraineté industrielle et numérique.

 "La première des urgences est celle des salaires et du pouvoir d'achat", ont d'ailleurs insisté huit syndicats de la fonction publique dans une lettre ouverte adressée mardi au président et à Elisabeth Borne.

Vendredi matin, le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a estimé que le paquet de mesures en préparation par l'exécutif pour soutenir le pouvoir d'achat face à l'inflation après les élections législatives n'est pas assez ciblé.

"Il faut prendre en compte ces problèmes d'inflation, mais le faire de manière beaucoup plus ciblée que ce que j'ai compris qui allait être annoncé", a déclaré sur France Inter le président de la première organisation patronale française.

"C'est un peu le +quoi qu'il en coûte+ de croisière", a estimé Geoffroy Roux de Bézieux, qui a soutenu les aides à l'économie adoptées durant la crise sanitaire. Car "on ne peut pas se payer collectivement un +quoi qu'il en coûte+ permanent", a-t-il ajouté.

 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 23/05/2022 à 10:05
Signaler
... des femmes*** se feraient aussi violer en Ukraine ( comme a Paris , d ' apres vos infos ) ; qu ' elle sera , selon vous , la* $tar qui nous montrera son ( ses ) sein(s) cette annee ... ( par provoc ) ! ? . ... Faites vos jeux !!! ........ Rien ne...

à écrit le 23/05/2022 à 10:04
Signaler
... un me$$age pour Dame* Bettencourt , " la cousine de l ' oncle Picsou " ...! ( ? ) . L ' Oreal parce que ....... . AFF ISS .

à écrit le 23/05/2022 à 9:40
Signaler
Absolument inutile, Mbappé viens de négocier des dizaines de millions d'euros par ans si ce n'est des centaine, à quoi bon soutenir le pouvoir d'achats, les revenus sont déja confortables.

à écrit le 22/05/2022 à 9:32
Signaler
Finalement, personne ne comprend ce que veut faire M.Macron. Après l’espoir déçu de voir un jeune Président renverser la table, et s’atteler enfin aux réformes nécessaires que toute l’Europe a faites pour ramener notre pays à un rang décent, voici l’...

le 23/05/2022 à 6:19
Signaler
Ce ne sont pas les voyous du regalien qu il faut soutenir mais bien des solutions pour avoir une autonomie energetique, une autonomie alimentaire afin de limiter l inflation !!!

à écrit le 21/05/2022 à 19:44
Signaler
La philosophie économique en France ? taxer tous le monde au taquet et redistribuer en "ciblant" autrement dit en récompensant certains au détriment des autres. Pour info le quoi qu'il en coute du covid a couté des centaines de milliards d'euros ce q...

à écrit le 21/05/2022 à 16:12
Signaler
Ils seront credibles quand ils nous dirons comment ils financent !!!!!!!!!!pour financer il faut arreter les gaspillages comme sur le nombre d'elus et leur privileges l!!!!!ex anciens Presidents ,anciens premier ministres Autre exemple entendu cett...

à écrit le 21/05/2022 à 12:30
Signaler
Que l'état commence donc par baisser ses prélèvements usuriers sur les carburants et la TVA à 20%.....sauf à augmenter nos salaires de 20% , je ne vois pas comment....depuis le temps que notre état se gave de TIPP, TPCE, TVA et autres taxes sur les t...

à écrit le 21/05/2022 à 11:09
Signaler
La future loi n'est que la confirmation d'une fuite en avant. Depuis 50 ans, nos brillants argentiers, malgré un personnel pléthorique, parfois tatillon, et force ministres délégués et secrétaires d'état délégués, se sont montrés incapables de redres...

à écrit le 21/05/2022 à 9:05
Signaler
des lois, des normes et des cheques; quand les taux vont remonter a 5% on se demande comment la france va financer sa apix sociale ( pour l'instant c'est facile, c'est de gauche, c'est avec l'argent des autres, et l'inflation qui n'existe pas et qui ...

à écrit le 21/05/2022 à 8:32
Signaler
Payer pour acheter la paix sociale, payer pour faire oublier ses insuffisances, et rendre les citoyens, les entreprises, quémandeurs, dépendants, irresponsables. Nul ne peut accepter ces dérives qui conduiront de façon certaine à la destruction de no...

à écrit le 21/05/2022 à 8:19
Signaler
Pourquoi faire simple quand on peut se compliqué la tâche et faire payé le quidam lors du remboursement de la dette! Le but n'est que d'appauvrir les français pour "les tenir sous sa coupe"!

à écrit le 21/05/2022 à 7:24
Signaler
... Lire : " A Marseille , dans le village flottant des Ukrainiens " ( corse-matin . com , 20 mai 2022 ) ...... " Bienvenue chez " CHANEL " !!!!! . ... AFF ISS pe Corsica * .

à écrit le 21/05/2022 à 6:59
Signaler
Toutes ces aides permettent de museler le peuple. Quand vous dépendez de l'état pour acheter votre nourriture, vous réfléchissez à deux fois avant de vous rebeller

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.