Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi s'est quasiment stabilisé en octobre

 |   |  605  mots
Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme des chômeurs de longue durée, s'inscrit en hausse de 0,7% en mois, à 2.506.000 et progresse de 3,5% par rapport à octobre 2016.
Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme des chômeurs de longue durée, s'inscrit en hausse de 0,7% en mois, à 2.506.000 et progresse de 3,5% par rapport à octobre 2016. (Crédits : Eric Gaillard)
Après avoir fortement diminué en septembre, le nombre de demandeurs d'emplois est resté stable en octobre, n'augmentant que de 100 (+0%) si l'on inclut ceux ayant exercé une activité au cours du mois, à 5,62 millions.

Après une forte baisse en septembre, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi est reparti en légère hausse en octobre (+8.000, +0,2%), pour s'établir à 3,48 millions de personnes en métropole, a annoncé vendredi le ministère du Travail.

En revanche, le nombre de demandeurs d'emploi se stabilise (+100, +0,0%) si l'on inclut ceux ayant exercé une activité au cours du mois, à 5,62 millions. Que ce soit en catégorie A (chômeurs) ou en incluant les catégories B et C (activité réduite comprise), les tendances sont identiques en comptant l'outre-mer. En France entière, Pôle emploi a comptabilisé 5,92 millions de demandeurs d'emploi (stable), dont 3,74 millions de chômeurs (+0,2%).

En septembre, il avait reculé de 1,8%, diminuant de 64.800 sur le mois, soit sa plus forte baisse depuis le début de cette série statistique en 1996. En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi reste stable, avec 100 personnes supplémentaires en un mois, à 5.616.000 (5.923.200 en incluant les départements d'Outre-mer, également stable sur un mois).

Part grimpante des chômeurs de longue durée

Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A progresse de 0,2% tandis que le total des inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 2,8%. Au total, depuis le début de l'année, le nombre de demandeurs d'emploi s'inscrit en hausse de 16.500 pour la seule catégorie A mais progresse de 152.200 en prenant également en considération les catégories B et C. Dans la seule catégorie A, toutes les catégories d'âge ont connu de légères progressions, non significatives, de leurs effectifs le mois dernier, qu'il s'agisse des jeunes (+0,4%), des 25-49 ans (+0,1%), ou des seniors (+0,5%). Sur un an, le total des jeunes chômeurs s'inscrit en baisse de 4,1%, celui des 25-49 ans stagne (-0,2%), tandis que celui des seniors progresse de 3,3%.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme des chômeurs de longue durée, s'inscrit en hausse de 0,7% en mois, à 2.506.000 et progresse de 3,5% par rapport à octobre 2016. Leur proportion dans le nombre total de chômeurs est en hausse de 0,3 point, à 45,1%.

Changement de mode de calcul

L'évolution en dents de scie du nombre de demandeurs d'emploi a conduit la Dares et Pôle emploi à opter pour une publication trimestrielle de ces chiffres à compter de 2018, pour éviter que l'accent ne soit trop mis "sur des évolutions mensuelles qui sont du bruit plus que de l'information". Cette évolution, bien qu'entamée bien avant le changement de gouvernement, fait écho au choix de la ministre du Travail Muriel Pénicaud de ne pas commenter cet indicateur, trop volatil et peu révélateur de l'évolution du marché du travail. Elle préfère s'exprimer lors de points trimestriels sur la situation du marché du travail dans son ensemble - les "Rendez-vous de Grenelle" - dont le prochain est prévu en décembre.

Le taux de chômage calculé par l'Insee selon les critères du Bureau international du travail (BIT) et permettant les comparaisons internationales, qui était orienté à la baisse depuis le printemps 2015, est reparti en hausse au troisième trimestre. Sur la période juillet-septembre, il s'est établi à 9,4% de la population active en France métropolitaine et à 9,% en incluant les départements d'Outre-mer (hors Mayotte). Le gouvernement compte ramener le taux de chômage à 7% en 2022, notamment sous l'effet de l'assouplissement du droit du travail ou encore des réformes prévues de l'apprentissage, de la formation professionnelle et de l'assurance chômage.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2017 à 11:48 :
La machine à radier a bien fait son travail.
a écrit le 26/11/2017 à 11:16 :
Bref le chômage monte mais comme je l'ai entendu à la télé hier "sur les trois derniers mois il baisse !"

La fabrique à opinion.
a écrit le 25/11/2017 à 18:02 :
"tandis que celui des seniors progresse de 3,3%".

Et c'est pas fini , vu les plans qui s'annoncent suite à la loi travail ,ça va être l’hécatombe.Il y a longtemps que le patronat veut liquider ceux nés dans les années 60,70 .
a écrit le 25/11/2017 à 15:36 :
Ce sujet essentiel pour les Français ne fait l'objet d'aucun commentaire de notre élite politique. Sans doute que l'inversion de la courbe du chômage devra être redéfinie selon la formule : dés que nous disposerons de l'ensemble des données agrégées suite à la réforme du code du travail et la suppression de l'ISF, nous pourrons constater la dynamique de l'investissement de retour en France. Pour ma part, je n'ai rien vu en cette journée du Black Friday, sauf des magasins relativement vides.
a écrit le 25/11/2017 à 9:46 :
Pourtant Macron embauche à tour de bras , il avait promis de faire des économies avec 15 ministres seulement , il a dépassé les 30 , il avait promis que les députés ne pourraient plus embaucher leurs proches , ils ont détournés le problème en employant ceux des copains avec bien sûr réciprocité !!!
a écrit le 25/11/2017 à 8:27 :
Le choc de l'offre dans l'immobilier à Paris les prix à la hausse et le choc des réformes pour l'emploi, le chômage toujours à la hausse bref il faut attendre....
a écrit le 25/11/2017 à 7:17 :
Le nettoyage des fichiers a ses limites. ...
a écrit le 25/11/2017 à 4:48 :
Quand on entend les Républicains se désoler que Mr Macron n'ait pas reculé l'âge de départ à 65 ans, on se rend compte que ce parti n'était pas crédible pour gouverner. Avec ce recul de l'âge de départ , ce serait un million de chômeur en plus puisque aujourd'hui dans le secteur privé, les seniors ne peuvent plus trouver d'emplois après 60 ans !
a écrit le 24/11/2017 à 18:45 :
ce média pense t-il aux HUIT MILLE NOUVEAUX INSCRITS A POLE EMPLOI??? j'en doute, car titré "quasiment stable" c'est faire fi de la douleur de ces nouveaux privés d'emploi. Alors oui les médias sont pour l'autre mais toutefois un peu d'objectivité et de compassion pour ces personnes serait "chrétien"......
Réponse de le 24/11/2017 à 20:17 :
Rien ne vous permet d'affirmer que ce sont de "nouveaux" chômeurs". Phénomène connu et pas qu'en France, en période où les choses vont mieux, des personnes qui étaient démotivés et sans trop d'espoir (c'est chrétien l'espoir non?) reviennent faire des démarches pour trouver du boulot.
Bonne chance à eux.
Réponse de le 24/11/2017 à 21:21 :
certes mais je me permets sans votre permission, mais qui êtes vous pour être aussi présomptueux, des gens comme vous j'en vois chque jour pétant plus haut qu'ils n'ont le cul, mais des gens creux? 8000 nouveaux qui remplacent16000 anciens, donc je compatis à leur situation en bon chrétien, mais ces 8000 sont le résultat de s réformes de Monsieur Macron qui a la volonté de juguler ce fléau qu'est le chômage, me direz vous, "qu'il était déjà pendant 5 ans avec Monsieur Hollande pour couler le pays, oui, oui c'est vrai mais li aussi a promis un renouvellement, .........
Réponse de le 25/11/2017 à 9:18 :
C est un journal économique, je vous invitais à réfléchir et à questionner ce chiffre brut. Pas votre truc manifestement. Un lien avec votre religiosité peut être... heureusement on en croise de moins des gens comme ça au XXI eme siècle.
a écrit le 24/11/2017 à 18:44 :
On voit pas en quoi on peut vous aider. On fera rien pour vous. Sachez que nous le regrettons
Une demande de formation en XXX, à Marseille où vous vivez ? On fait pas mais vous pouvez aller à Dunkerque si vous voulez. La volonté de vous aider.
( Quel que soit la demande il ne faut pas qu'ils refassent à nouveau appel à nous) : ce n'est pas un droit, on n'a pas d'obligation envers vous, vous ne pouvez prétendre à cette aide (même si elle est mentionné sur le site) sans examen de votre dossier individuel ( inventez tout ce que vous pourrez en opposition avec la situation de la personne) et une décision de la commission. C'est la loi.
(Rendez impossible toute demande. Grimacez et faites siffler l'air aspiré entre les dents) C'est très difficile. On fait pas. On a déjà essayé mais… Je regrette mais on fait pas ça.
( Ne sélectionnez pas les candidats en fonctions des diplômes et de l'expérience demandés. Privilégiez les candidats dont vous ne pouvez vérifier matériellement le diplôme obligatoire et ceux qui n'ont pas l'expérience demandée. S'il y a une forte suspicion de faux diplôme: ne dites rien).
(Une fois convoqué en entretien et après acceptation de la demande, envoyez une réponse dans les 2 mois par lettre non signée / laissez un message vocal avec N° masqué sur le répondeur pour l'acceptation d'une formation qui n'a pas été demandée ou un bilan bidon à l'AFPA, une POE en centre d'appels, etc..)
En tant qu'agent de droit privé au sein d'une agence autonome: nous n'avons pas l'obligation de nous identifier. Nous ne sommes pas des fonctionnaires (Ne signez jamais nominativement les mails ou les courriers. Ecrivez :"le conseiller", "la direction", "l'équipe de <>")
(utilisez et répétez les mots suivants durant l'entretien): problème avec vous, difficulté, échec, n'arrivez pas, plus/pas possible, pas de solution, impasse, faute, pas pouvoir, pas arriver, mal, jamais, pas aller, mauvais, pas bien
Vous vous en sortez ? (souriez) J'vois pas SKON pourrait faire de vous. Ha si ! on a une formation à l'AFPA…
Je n'ai matériellement pas le temps de téléphoner à l'organisme qui gère votre dossier. La volonté de vous aider.
Passez du bon temps pendant au moins pendant un an avant de faire appel à nous. Vous avez le temps de vous reposer, profitez-en !
(critiquez, dévaloriser au maximum en souriant) Ne vous vexez pas parce que c'est pour vous aider que je vous dis ça.
Allez voir la « Foire aux questions » du site vous trouverez surement ce que vous cherchez. J'peux rien faire d'autre.
( Ne donnez jamais de précisions sur vos qualifications éventuelles ou bien mentez si on vous les demande).
(Regardez de bas en haut l'interlocuteur. Gardez le silence environ 10 secondes. Ecarquillez légèrement les yeux pendant 2 secondes. Faire la mou) Vous espérez encore trouver quelque chose ? ( cassez, dévalorisez, dévaluez: ils ne doivent plus revenir)
Y' a pas de honte à être inapte à tenir un emploi. C'est pour vous aider qu'on vous le dit Mme XXX et moi. Vous pourrez bénéficier de l'AAH. C'est fait pour des personnes en situation particulière…dans leur tête, quoi... Vous n'aurez plus à chercher un emploi. On vous met en relation avec un centre d'aide pour les gens qui en ont besoin. ISSON là pour vous aider. C'est pas d'vote faute si vous avez des problèmes comme ça. IFODRA peut être aller les voir, hein ?
L'AFPA est la seule qui puisse répondre à vos besoins. Ça peut pas vous faire de mal (faire la moue avec la bouche).Vous savez y'en a qui n 'ont jamais été aussi bien / heureuse que dans un poste de serveuse, femme de ménage, téléconseillère chez Free, préparateur de commandes chez Lidle. Je vous assure, vraiment.
C'est pas méchant si je vous dis que vous n'avez pas les capacités pour tenir un poste.
Votre demande a été refusée ( ne vous justifiez jamais). Vous avez droit à un accompagnement ( bidon) auprès de notre partenaire l'association Théodule ou l'organisme blacklisté ou bien d'un bilan de compétences à l'AFPA de XXX. La volonté de vous aider.
Si tous les gens viennent nous voir pour faire une formation ou trouver un travail, ça va pas le faire. C'est à vous de vous renseigner à l'AFPA, au département, à la région. Y le font ça.
Dès qu'on veut vous aider par des formations (bidons) vous le prenez mal.
On n'a jamais travaillé avec cette organisme de formation. C'est le privé. Nous on est un organisme public.
L'imprimante / l'ordinateur / le serveur informatique / la photocopieuse est en panne. (choisissez-en-un) On a plus de papier / d'encre ( choisissez-en un autre). On vous écrira (pas) la semaine prochaine.
Vous ZETE pas plus bête que les autres vous savez: laveur de toilettes ça vous convient bien.
On a d'excellente formation MOOC en ligne ( où vous n'apprendrez quasiment rien), votre demande concernant une aide financière pour suivre une formation en langue est donc irrecevable. La volonté de toujours vous aider.
C'est pas à nous de faire ça.
On est désolé y'a dû y avoir une erreur. Vous pouvez aller voir à l'AFPA
Sans la PNL vous n'y arriverez jamais, ça se voit. Avec ce stage en PNL développement personnel on a d'excellents résultats.
On est navré de vous le dire comme ça mais ça va pas être possible pour votre formation. Par contre, nous vous proposons de contacter l'AFPA pour l'opération un "super emploi" qui est prévue pour février 2018 et qui sera sous-traitée par l'association Zebra 3 créée pour l'occasion par des anciens de la DRH de Lidle / Free.
Pas au courant. On n'a pas reçu les consignes de la direction. Voyez avec l'AFPA
Y va falloir aller à l'AFPA quand même. On est obligé de vous le proposer. Je ne peux que vous conseiller d'aller sur le site de l'AFPA.
C'est pas dans les textes.
Connaissez-vous les MOOC sur notre site web ? Y vous permettront d'apprendre une autre langue. Au revoir Madame.
Vos expériences ne valent plus rien. C'est pour vous aider que je vous dis ça ( sourire)
Vous n'avez pas de chance le budget vient d'être épuisé pour les formations. Nous vous conseillons de vous adresser à votre CCAS afin de bénéficier d'une aide alimentaire. La volonté de vous aider.
Vous me facilitez pas la tâche en me demandant de vous aider.
Réponse de le 26/11/2017 à 13:48 :
Vous devriez peut-être commencer par chercher le vrai responsable à toutes vos questions :
* On voit pas en quoi on peut vous aider. On fera rien pour vous. Sachez que nous le regrettons.
- Pôle Emploi n'a pas cette mission (Article L5312 du Code du Travail). Allez vérifier sur le site officiel de Légifrance, vous saurez ce qu'ils ont le droit (ou pas) de faire.

* Une demande de formation en XXX, à Marseille où vous vivez ? On fait pas mais vous pouvez aller à Dunkerque si vous voulez.
- Pôle Emploi ne crée pas les formations, encore moins l'endroit où elles ont lieu. Mais il peut participer (sous conditions) aux frais. Par comparaison, un étudiant paye lui-même sa formation et n'obtient aucune aide. Personne ne vous impose de passer par Pôle Emploi.

* Ce n'est pas un droit, on n'a pas d'obligation envers vous, vous ne pouvez prétendre à cette aide (même si elle est mentionné sur le site) sans examen de votre dossier individuel... et une décision de la commission. C'est la loi.
- Pôle Emploi ne décide pas des règles de financement. C'est l’État (le député que vous avez élu) et le Conseil Régional (également élu par vous) qui affectent le plus gros du budget formation géré par Pôle Emploi. Quand il y a plus de demandes que de places financées, c'est une commission qui tranche. Pour votre indemnisation, ce sont les partenaires sociaux (État, syndicats et patronat) qui définissent vos droits. Oui, c'est la loi.

* Je regrette mais on fait pas ça.
- L'Article L5312 du Code du Travail est très clair quant aux limites imposées aux agents de Pôle Emploi. Si votre boucher ne vend pas de bretelles, lui non plus "ne fait pas ça". Ne lui en veuillez pas personnellement, quelqu'un d'autre "le fait".

* Ne sélectionnez pas les candidats en fonctions des diplômes et de l'expérience demandés.
- Certains recrutements se font sans aucune référence aux diplômes ou à l'expérience. La MRS (Méthode de Recrutement par Simulation) permet à toute personne de présenter sa candidature sur ce poste. Vous n'avez pas le "bon" diplôme, vous n'avez pas d'expérience, vous souhaitez changer d'orientation : foncez, cet employeur n'attend que ça.

* lettre non signée / laissez un message vocal avec N° masqué sur le répondeur
- Comme la plupart des entreprises, Pôle Emploi utilise des lignes groupées. Les numéros sortants sont masqués, votre conseiller n'y peut rien. Il y a à peine 5 ans, on décrochait quand le téléphone sonnait. Aujourd'hui, on ne répond que si on connaît le n°. Vous ne répondrez donc pas si c'est un employeur qui cherche à vous joindre ? "Bah non, je connais pas le numéro !" Réussite assurée...

* un bilan bidon à l'AFPA
- Adressez-vous à l'AFPA pour critiquer la qualité, pas à Pôle Emploi.

* Nous ne sommes pas des fonctionnaires.
- L'ANPE a été créée en 1967 par un décret de Jacques Chirac. Les agents n'ont JAMAIS été fonctionnaires. La transformation par Nicolas Sarkozy en Pôle Emploi en 2009 n' a rien changé de ce côté-là. Je ne sais pas ce que vous entendez par "fonctionnaires". A titre personnel, je préfère bénéficier d'un service fiable, quelle que soit la personne qui me répond.

* Je n'ai matériellement pas le temps de téléphoner à l'organisme qui gère votre dossier.
- Pôle Emploi vous accompagne dans vos démarches. Si une formation vous intéresse, le minimum est de vous renseigner par vous-même (dates de session, Marseille ou Dunkerque, coût...). Votre conseiller n'est pas votre maman.

* Passez du bon temps pendant au moins pendant un an avant de faire appel à nous. Vous avez le temps de vous reposer, profitez-en !
- Tiens, ça me rappelle les paroles du Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, maintenant qu'il n'a plus la charge des chômeurs. Mais lui, il cumule 13 ans de retraite pour 2 mois de travail. Je doute que les conseillers de Pôle Emploi tiennent ce langage.

* Ne donnez jamais de précisions sur vos qualifications éventuelles ou bien mentez si on vous les demande.
- Si vous mentez, c'est d'abord à vous-même. Ne vous étonnez pas qu'un employeur rejette votre candidature après un banal contrôle de références. Si vous mentez pour une bricole, comment allez-vous vous comporter en entreprise ?

* inapte... situation particulière… problèmes...
- Certaines personnes vivent effectivement des situations difficiles qui ne leur permettent pas de retrouver directement un emploi. Pôle Emploi s'appuie aussi sur un réseau de partenaires spécialisés selon les difficultés rencontrées. Les agents Pôle Emploi ne sont pas médecins ni assistants sociaux, ils n'ont pas accès à des budgets privilégiés destinés à pallier ces besoins spécifiques.

* dans un poste de serveuse, femme de ménage, téléconseillère chez Free, préparateur de commandes chez Lidle.
- Tous les métiers sont honorables et ces professionnels méritent aussi votre respect. Je préfère une personne qui se bat pour s'en sortir qu'un assisté devant sa télé qui attend qu'on fasse tout à sa place. N'accusez pas Pôle Emploi, adressez-vous directement à Free ou à Lidl si les conditions ne vous conviennent pas. Mais vous n'avez même pas essayé de prendre l'un de ces postes.

* Vous avez droit à un accompagnement (bidon) auprès de notre partenaire l'association Théodule ou l'organisme blacklisté ou bien d'un bilan de compétences à l'AFPA de XXX.
- Si votre recherche d'emploi est si efficace, comment se fait-il que vous n'ayez encore rien trouvé ? Pour vous plaindre de la qualité des prestations, voyez ces mêmes organismes.

* L'imprimante / l'ordinateur / le serveur informatique / la photocopieuse est en panne.
- A Pôle Emploi aussi, le matériel tombe en panne. Mais vu le nombre de PC qui sont à votre disposition (gratuitement en plus), il y a sûrement moyen d'y arriver.

* On a d'excellente formation MOOC en ligne ( où vous n'apprendrez quasiment rien)
- Toujours pareil, si la méthode ne vous convient pas, il y en a d'autres. Pour certains, le PC va bien, pour d'autres, c'est papier-crayon, d'autres un formateur humain est indispensable...

* votre demande concernant une aide financière pour suivre une formation en langue est donc irrecevable.
- On peut évaluer votre niveau actuel dans une langue, mais jamais celui que vous devez atteindre. De ce fait, il est impossible de chiffrer votre projet (en heures, en montant). Pôle Emploi ne vous lancera pas sur un projet si imprécis. Le pire, c'est pour votre bien.

* des anciens de la DRH de Lidle / Free.
- Vous avez vraiment un problème avec ces enseignes. Voyez avec eux.

* C'est pas dans les textes.
- Pôle Emploi est encadré par la loi L5312 du Code du Travail. Les agents Pôle Emploi ne peuvent pas tout faire, et certainement pas à votre place.

* Vous n'avez pas de chance le budget vient d'être épuisé pour les formations. Nous vous conseillons de vous adresser à votre CCAS afin de bénéficier d'une aide alimentaire.
- Déjà répondu, voyez plus haut.

* Vous me facilitez pas la tâche en me demandant de vous aider.
- Pôle Emploi n'est pas votre maman (déjà dit). Personne ne vous force à vous inscrire comme demandeur d'emploi. Si c'est juste pour les allocations, vous n'avez vraiment rien compris. Mais au moins, n'accusez plus Pôle Emploi de tout ce que vous faites mal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :