Collectivités locales : les effectifs devraient baisser cette année

 |   |  222  mots
En 2014, 20% des collectivités prévoyaient une baisse de leurs effectifs et 24% attendaient une augmentation.
En 2014, 20% des collectivités prévoyaient une baisse de leurs effectifs et 24% attendaient une augmentation. (Crédits : reuters.com)
Un quart des collectivités locales affirment que leurs effectifs vont baisser au cours de 2015 et seulement 10% évoquent une hausse, selon une étude du groupe Randstad publiée vendredi 2 octobre.

C'est la première fois que le "baromètre RH des collectivités locales", lancé en 2012, "laisse entrevoir un recul des effectifs dans la fonction publique territoriale", souligne le groupe Randstad dans un communiqué publié vendredi 2 octobre.

Selon le dernier rapport annuel sur l'état de la fonction publique, la fonction publique territoriale employait 1,86 million de personnes fin 2012, un chiffre en hausse de 2,8% en moyenne par an sur dix ans. Mais 26% des collectivités anticipent une baisse des effectifs en cours d'année 2015 (légère pour 24% d'entre elles), 62% une stagnation et 10% une petite hausse. En 2014, elles étaient 20% à prévoir une baisse et 24% à attendre une augmentation.

"Un tournant majeur"

Il s'agit "d'un tournant majeur à l'heure où l'Etat est engagé dans une deuxième année consécutive de baisse des dotations versées aux collectivités", estime le groupe spécialiste du recrutement.

Entamée en 2014, la baisse de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) représentera d'ici 2017 un manque à gagner de 28 milliards d'euros pour les collectivités (dont 15,8 pour les communes). Soit 1,9% de leurs recettes annuelles de fonctionnement, selon Bercy.

Presque les deux tiers des collectivités (61%) pensent que cette amputation des ressources va "certainement" influencer leurs recrutements et leur gestion des ressources humaines, contre 49% en 2014.

     Lire aussi >> Budget 2016 : la rigueur n'épargne pas les collectivités

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2015 à 15:31 :
On embauche des fonctionnaires, le chômage augmente, le pib par habitant est publié comme étant inférieur à 2007, ne devrait-on opérer des remises en causes ? Est-ce les fonctionnaires qui détruisent les emplois ?
Ne fait-on dans l'Etat bouc alors que des ingénieurs devraient élever des chèvres.
On parle de demandes d'asiles est-ce pour des dirigeants?
a écrit le 03/10/2015 à 11:48 :
/// humour :///: je ne voudrais pas etre a la place des maires dans cette periode de vache maigre ; tout les chomeurs des qu artiers pauvres non qu un reve c est de rentre dans les communeaux pour y trouve un emploie,? il y a la un gros travail d enquette pour des sociologues qui pourrais peut etre aboutir a des idees nouvelles afin de mieux gere le personnels des mairies,???
a écrit le 02/10/2015 à 15:28 :
Moi, c'est +25% de taxe foncière en 2015 dont +44,64% de la part communale !
Alors, on est loin du discours aux actes...........
a écrit le 02/10/2015 à 11:56 :
Il est évident que lorsqu'on analyse les chiffres des effectifs, on reste "rêveur" !! Comme le dis un fournisseur de la communauté urbaine. L'avantage, c'est que les poils de balai ne sont pas usés, c'est les manches qui sont pliés !!!! A méditer en se marrant !!!
a écrit le 02/10/2015 à 11:33 :
Non ,les embauches sont a la hausse cette année aussi.Comme en 2014,2013,2012 etc....Chez moi(commune de 3600 habitants),4 embauches cette année rien que pour la mairie.La pression clientéliste est telle que meme un maire plus libéral ne peut résister a la pression de son conseil municipal et de certains de ses électeurs.Et je ne parle pas des agences d'état....
a écrit le 02/10/2015 à 9:32 :
il serait temps. En effet, rien qu'à Nice et sa région, déplacements (Rio, Washington, Tel Aviv le plus fréquent...) et réception, cuisiniers et chauffeurs, juristes qui n'ont rien à faire, vice-présidents pour convoiter des villages qui ne souhaitaient pas la métropole (mais ceux là on ne les réduit pas 30 à 40 x 2400x12 + déplacements= 1.2M€), les frais de com (rien que Nice Matin en 2014, plus de 10M€), sans compter les investissements inutiles (comme par exemple, le Stade Allianz Riviera pour 270M€ + intérêts)... Mais comme d'hab on réduira la MOD (Main d'Œuvre Direct) mais on ne touchera aux privilèges ni à la MOI.
a écrit le 02/10/2015 à 7:45 :
il était temps ! il faudra envisager aussi une baisse du nombre d'élus

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :