Covid-19 : vers un reconfinement d'urgence à Nice

 |  | 820 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : ERIC GAILLARD)
Le gouvernement est sur le point d'annoncer des mesures spécifiques aux Alpes Maritimes pour juguler une épidémie devenue "hors de contrôle". A Nice, le taux d'incidence de cas positifs au Covid-19 est trois fois plus élevé que la moyenne nationale.

Couvre-feu renforcé ou confinement le week-end? Les Alpes-Maritimes pourraient être fixées dès dimanche sur la nature des "mesures supplémentaires" préconisées pour "endiguer l'épidémie" de Covid-19, particulièrement virulente dans ce département.

La décision du gouvernement sera annoncée dimanche soir ou lundi, mais une hypothèse tient déjà la corde, celle d'un confinement localisé le week-end, qui serait une première en métropole.

Le taux d'incidence est particulièrement élevé dans la métropole niçoise, avec plus de 700 cas positifs pour 100.000 habitants, plus de trois fois la moyenne nationale (190), tandis qu'environ 10% des tests de dépistage s'avèrent positifs (contre 6% pour l'ensemble de la France), dans un contexte de diffusion du variant britannique, plus contagieux.

"L'épidémie est hors de contrôle" dans le département, "ça veut dire que les mesures prises depuis quelques semaines ne suffisent pas (...) si on veut éviter le débordement des hôpitaux", a expliqué samedi soir sur BFMTV Rémi Salomon, président de la commission médicale de l'AP-HP.

Lors d'une réunion samedi soir avec le préfet, les élus ont proposé cinq pistes, selon Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM des Alpes-Maritimes, interrogée par France Inter: "le port du masque généralisé sur l'ensemble du territoire, le renforcement des contrôles", un durcissement de "la jauge pour les centres commerciaux", "un confinement ciblé sur le week-end et uniquement sur la zone urbaine, à savoir le littoral" et "l'interdiction des entrées dans le département, sauf motif impérieux."

En revanche, "on a dit que nous ne souhaitions pas un reconfinement général", a-t-elle ajouté.

"La décision est quasi arrêtée. On s'avance vers un confinement le week-end", assure le député LR Eric Ciotti dans Nice-Matin, disant souhaiter que "le haut pays, qui est moins touché par l'épidémie, soit préservé".

La mise sous cloche les samedis et dimanches des communes du littoral, de Menton à Théoule-sur-Mer, a les faveurs du maire LR de Nice, Christian Estrosi, pour décourager l'afflux de touristes.

Dans le même temps, "on ne prive pas pour autant l'activité économique de tourner pour les commerçants, pour les artisans", argue-t-il.

"La tendance n'est pas bonne"

Cette piste ne fait toutefois pas l'unanimité chez d'autres maires du littoral, qui estiment que le problème est avant tout niçois.

"Le territoire niçois s'avère plus contaminé que le reste du département", pointe ainsi Jean Léonetti, maire LR d'Antibes, dans Nice-Matin. Ce cardiologue de profession réclame plutôt "des dotations plus importantes" en vaccin, "seule façon de lutter contre la pandémie".

Le confinement local, en vigueur depuis le 5 février à Mayotte, est jusqu'ici inédit en métropole.

En Moselle, également confrontée à une flambée du Covid liée notamment au variant apparu en Afrique du Sud, le ministre de la Santé avait évoqué cette possibilité mi-février, mais elle n'avait pas été retenue.

La situation de ce département frontalier de l'Allemagne, qui connaît aujourd'hui 283 infections pour 100.000 habitants, pourrait pousser le gouvernement d'Angela Merkel à classer ce territoire comme zone à haut risque, selon un groupe de médias allemands.

"Je n'ai pas très bien compris pourquoi la Moselle n'en avait pas fait plus, parce que le risque est élevé de voir arriver ce variant sud-africain" dans l'ensemble du pays, s'étonne Rémi Salomon, évoquant une situation très fragile dans le Nord et en Ile-de-France. Pour lui, "on est aujourd'hui au pied du mur" et un reconfinement national "va arriver".

L'ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy propose lui aussi dans un entretien au Journal du dimanche "un confinement strict de quatre semaines pour (...) reprendre le contrôle de l'épidémie".

Au niveau national, "la tendance n'est pas bonne", a admis Gabriel Attal au Grand Jury RTL - LCI - Le Figaro, reprenant les mots d'Olivier Véran samedi à Nice.

Plus de 22.300 nouveaux cas de contaminations ont été enregistrés samedi , après 24.100 la veille et 21.200 le samedi précédent, et la pression hospitalière reste à un niveau élevé.

"La tendance n'est malheureusement pas à desserrer la contrainte", a ajouté le porte-parole du gouvernement, réitérant que l'objectif du gouvernement est, autant que possible, d'éviter un troisième confinement.

Vendredi, l'Elysée avait dit se donner 8 à 10 jours pour décider si les contraintes actuelles devaient être relâchées ou resserrées, selon des parlementaires de la majorité, qui ont participé à une vidéo-conférence avec la présidence de la République.

Gabriel Attal a également défendu la stratégie vaccinale, assurant que "la France est le pays de l'UE dans lequel il y a eu le plus" de premières injections du vaccin et que l'autorisation prochaine de nouveaux vaccins pourrait représenter "une lumière au bout du tunnel".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2021 à 11:52 :
échec d une politique validé ! manque de clarté et d anticipation maintenant oseront ils culpabiliser la population ? dure de reconnaitre l échec
Réponse de le 23/02/2021 à 12:53 :
Vous oubliez les dre de nos ministres et président? "Ils décident et font ce qui doit être fait en temps et en heure"... Ce doit être nous qui comprenons pas ce qu'ils font, on doit être pas assez intelligent.
a écrit le 22/02/2021 à 10:59 :
attendre quand les faits sont là !!!!!!!!!!! c'est cela la bureaucratie Francaise qui nous ruine sans resultat !!!!! ex la FRontier avec MONACO qui ne respect pas les mesures sanitaires mais là on touche aux monarques si cher à MACRON alors pas touche
Réponse de le 23/02/2021 à 12:54 :
Ca pourrait être pire, on pourrait demander aux parc d'attractions de fermer et laisser le puy du fou ouvrir pour certains événements...
a écrit le 22/02/2021 à 10:24 :
J’habite la région et entendre le maire de Nice ainsi qu’une députée de la majorité faire porter le chapeau aux touristes il faut être de très mauvaise fois. Il y a peu début janvier période non touristique à Polygone des personnes ne portaient pas le masque pire ils rembarraient les vigiles qui en faisaient la remarque. Il est bon de rappeler les niçois qui détournaient les restrictions en allant faire bonne panse à Monaco ou en Italie. Le pb de Nice est niçois ne pas chercher des excuses ailleurs M. le maire un peu de probité ne fait pas de mal. Le maire de Nice un parfait politicien qui refuse d’incriminer ses concitoyens car pour lui en bon! petit politique préfère faire porter la responsabilité à d’autres à défaut de cibler les vrais responsables. Pour ceux qui sont de la région il faut se rappeler son mensonge lors des élections régionales, sur la construction d’un lycée dans le pays de Fayence. Le maire de Nice un responsable politique derrière le mot politique se cache en définitif un irresponsable. Je dis aux touristes ne venez pas à Nice après la pandémie car vous êtes, lorsque cela arrange le politique, des pestiférés. Dernier point à rappeler à ce cher maire sans touristes Nice n'existe pas économiquement. M. le maire Mme la députée un peu de respect à ceux qui font vivre cette ville qui mérité certainement mieux.
a écrit le 22/02/2021 à 8:47 :
De toute façon, ceux qui ont les moyens dans le secteur ne vont pas attendre ce confinement ,ils vont se tirer en vacances en attendant que cela se calme..
a écrit le 22/02/2021 à 8:11 :
Avant d’imposer un confinement, venez en Alpes Maritimes et vous verrez que la majorité de la population ne porte pas le masque , ne parlons pas de la distentiation , on demande donc aux polices de circuler et de faire appliquer, les municipaux regardent passer les gens sans masque et aucune remarque, voilà les faits
Réponse de le 23/02/2021 à 12:58 :
Dans la rue presque personne porte le masque chez moi aussi pourtant on est bas dans leur stats et pas de soucis a gérer les quelques malades... Le masque a été rendu obligatoire dans les commerces et pas dans les rues, seul quelques villes et souvent quelques quartiers de ville sur fréquenté ont imposé le masque...
a écrit le 22/02/2021 à 7:02 :
@réponse de moi : " .....a moins que ce ne soit ...."'
a écrit le 22/02/2021 à 7:00 :
....des mesures arbitraires et erratiques qui n'ont d'autre effet que de mettre en valeur l'incurie et l'amateurisme des autorités : la plus grande partie des dégats de l'épidémie c'est EUX !!!
Réponse de le 22/02/2021 à 10:43 :
... parce que vous, vous avez la solution, bien entendu.
Je voterai pour vous aux prochaines élections.
N'importe lesquelles.
a écrit le 22/02/2021 à 6:58 :
Je pense que le temps est venu d'interner les ministres macronistes, et de revivre normalement !
a écrit le 22/02/2021 à 6:48 :
seuls ceux qui ont des maladies chroniques soignées à l'hopital sont en danger et pour cause on leur a enlever leur système immunitaire avec des médicaments poison !!!
a écrit le 21/02/2021 à 20:27 :
Cela fait longtemps que ces mesures auraient du être prises....cela monte depuis janvier et nous sommes fin février! Quand le Dunkerquois a sollicité des mesures spécifiques, Véran les a refusées. Donc on se dirige cahin caha vers des mesurettes alors que la seule vraie solution c'est une vaccination XXXXXL !
Réponse de le 21/02/2021 à 23:05 :
Tous les pays n’ont pas 2m2 comme Israël : ils ont vacciné tous leur citoyens avec le vaccin pfizer.( ils commencent à vivre normalement, à moins que c’est une propagande pour vendre des vaccins ...??)
Dans tous les cas ça dope et au bout de 4 semaines 70% d’efficacité
Je me demande si ces vaccins ce n’est pas de la poudre aux yeux pour baisser nos immunités naturelles.
Réponse de le 22/02/2021 à 7:07 :
D'abord nous devons livrer des vaccins à l'Afrique. C'est l'intention de notre Président qui en convaincu d'autres. Ne pas laisser les chinois avoir le monopole. C'est là, que l'on constate une gestion de la pandémie en France depuis le début par ce gouvernement.
Réponse de le 23/02/2021 à 13:03 :
Vous vous trompez, le pb a débuté en novembre dernier, où l'état a décidé d'un faux confinement, au lieu de faire semblant de confiner, si on avait planifier deux semaines de confinement tout les x semaines, les entreprises pourraient se projeter sur du long terme et aujourd'hui on subirait pas les effets inutile d'un faux confinement. Pourquoi avoir décidé de passer au couvre feu directe après ce faux confinement si ce n'est qu'il a pas été efficace, et pourquoi ces couvre feu seraient ils plus efficace aussi?
a écrit le 21/02/2021 à 20:23 :
ils n'ont pas eu la vague de mars, alors vu que la maladie est une abstraction ils ont encore plus de mal a respecter les regles que d'habitude
et en plus on dit qu'il y a un vaccin, ca n'aide pas
poiur les autres regions, au lieu de vouloir tout reconfiner et de mettre l'economie en faillite, et ce ' quoi qu'il en coute', peut etre quil faudrait cibler les gens qui ne respectent pas les regles, portent le masque au niveau des genoux, et s'en foutent du quart comme du tiers, non?
et avec un petit sejour en prison pour ceux qui sont invincibles
bizarrement, les mentalites changent vite
pourquoi vous punissez toujours les innocents des actes commis par d'autres? vous avez peur de stigmatiser, ou vous avez juste la trouille, en bons francais?
Réponse de le 23/02/2021 à 13:08 :
Et demain vous proposez de faire quoi a ceux qui refusent le vaccin? Quel beau monde de liberté vous proposez là... Pour rappel les citoyens respectent massivement les consignes, et même dehors quand ils portent pas de masques ils restent éloignés les uns des autres. Quand au masque il n'a jamais eu vocation a éviter les contaminations mais a la freiner. Si vous vivez 8 h avec un contaminé avec les 2 qui portent le masque vous croyez que vous finirez pas par le choper? De plus les vieux masque sont jeté où, dans la poubelle entre vous, croyez vous que les virus sont gentil et reste dans la poubelle? Ce serait gentil de votre part de réfléchir plutôt que de partir en vrille sur des non sens...
a écrit le 21/02/2021 à 19:38 :
Bah les vieux doivent y être vaccinés depuis longtemps.
a écrit le 21/02/2021 à 19:37 :
LR+ Lrem = une connerie sans nom.
Bidon leur chiffres , agitation de l’épouvantail pour tuer les populations psychologiquement, sauf que la même soupe commence à lasser , plus personne ne croit à ces sornettes.
Nice veut plus de touristes et c’est tout : pour ça qu’ils ont trouvé cette excuse , pour que les riches restent entre eux.
a écrit le 21/02/2021 à 19:36 :
Il n'y a aucune crise sanitaire, ni en France, ni dans le monde. Simplement, la population mondiale âgée est en train d'exploser partout, donc plus de personnes âgées, entraine fatalement plus de morts, et donc des hôpitaux surchargés. Tout cela n'a rien d'exceptionnel : Le taux de mortalité des personnes âgées en France, a été le même en 2020, par rapport à 2015
Réponse de le 23/02/2021 à 13:09 :
Ca doit être la réforme des retraite a la Macron...
a écrit le 21/02/2021 à 18:39 :
Mais quand est ce qu'ils vont enfin décider de fermer les frontières (et l'aéroport de Nice?
Réponse de le 21/02/2021 à 20:29 :
Tout à fait d'accord. Frontières entre les alpes maritimes et le Var, entre la Bretagne et les pays de loire....bref entre chaque région...Surtout empêcher les parigots de se déplacer!
a écrit le 21/02/2021 à 18:21 :
Aucune anticipation .valide un échec d une politique
a écrit le 21/02/2021 à 17:43 :
Quand depuis un an de crise sanitaire on continue de fermer des lits dans les hôpitaux, qu'on ne forme toujours pas davantage de réanimateurs de manière significative (même si cela ne se fait pas en un jour, en un an on avait largement le temps de commencer...), et qu'on n'est pas non plus capable de fournir des vaccins ni même d'organiser une campagne de vaccination digne de ce nom, on aurait tout intérêt à faire preuve d'humilité et à arrêter d'opprimer une nation entière... Laissons se reclure ceux qui le veulent encore, et surtout laissons de nouveau vivre les autres.
Réponse de le 21/02/2021 à 20:04 :
enfin du bon sens , merci !
a écrit le 21/02/2021 à 16:58 :
Je ne résiste pas à relayer ce texte pétillant d’intelligence de Maxime Tandonnet, essayiste et haut fonctionnaire français. Esprit libre et pourfendeur des imbéciles. "L’épidémie de covid régresse partout dans le monde, le nombre des contamination baisse fortement et celui des morts enregistrés s’effondre. Cette évolution globale paraît naturelle et non liée à des mesures spécifiques puisqu’elle touche tout le monde y compris, sinon plus, les Etats qui ont fait le choix de respecter les libertés publiques (Suède, US etc.) Les innombrables prophètes de malheur experts, épidémiologistes, infectiologues, urgentistes et autres ministres et politiciens de toute sorte qui jubilaient avant-hier en nous annonçant à grand cris un déchaînement de l’apocalypse au début de l’année en sont pour leur frais. En France nous avons vécu le grand Guignol du débat confinement/non confinement et sa mise en scène médiatisée. Début janvier, la plupart des responsables politiques nationaux, de l’extrême gauche à l’extrême droite, se sont ridiculisés en réclamant plus de contraintes. Aujourd’hui, ces démagogues retournent bruyamment leur veste. Mais pourtant, le régime liberticide poursuit ses ravages. Confinement? pas confinement? Question de communication et de sémantique. De fait, un couvre-feu impitoyable qui se prolonge indéfiniment dans le temps, obligeant les magasins à fermer et interdisant uniformément la circulation à partir de 18H, annihilant toute liberté d’aller et venir dans la soirée est une mesure totalitaire, digne des systèmes extrémistes les plus épouvantables de l’histoire. Elle est désormais banalisée, validée, acceptée. L’habitude et l’accoutumance ne sont-elles les pires complices du despotisme? L’obligation de porter le masque en extérieur (y compris dans les rues vides)est une violente aberration, une insulte au bon sens commun. La prohibition des restaurant et des bars, le bannissement des remontées mécaniques en montagne sont d’authentiques voies de fait qui consistent à priver les Français de leur quotidien et à ruiner la vie de millions de personnes. Pourquoi? Toutes ces mesures sont non seulement strictement inutiles, mais dangereuses au regard du risque de contagion. Il faut voir le troupeau paniqué à 17H 50 se pressant devant les magasin ou dans la rue pour regagner la maison. L’objectif de cette destruction de la société de liberté? Il est bêtement et lamentablement électoraliste ou sondagier: jouer sur la peur collective, répandre l’illusion de l’action et de la fermeté. Il y a comme une extrême jubilation du pouvoir politique à mener à la baguette le grand troupeau de la majorité silencieuse apeurée. Faute de maîtriser les trafics criminels dans les cités, les bandes de voyous, les barbares et les fanatiques, une belle démonstration d’autorité sur ceux qui ont l’habitude de se soumettre est toujours bonne à prendre. L’asservissement covidesque, ils y ont pris un goût malsain, comme un goût de sang et de pouvoir. Ils feront tout pour le garder aussi longtemps que possible."
Réponse de le 21/02/2021 à 18:09 :
parfaite analyse . Après la peur du virus , celle du chômage est aussi orchestrée par nos confineurs totalitaires . La dictature de Macrons et ses sbires cela suffit ! Ils n'amènent qu'une ruine inutile sans pouvoir sur la mort . Exigeons la liberté et le vaccin pour tous en urgence absolue . Quant à l'hôpital , qu'il apprenne à travailler . Il est à mettre dans le même sac que toutes les fonctions publiques et les premiers responsables sont les syndicats . Allez voir en Allemagne , en Suisse , en Finlande . Pour eux nous sommes des sous développés .
Réponse de le 22/02/2021 à 10:49 :
Merci pour cette rhétorique implacable.
Faites comme moi : n'écoutez ni la radio ni la télé, ça vous fera des vacances.
On le sait déjà, que le monde est mal fait, et que l'herbe est plus verte chez le voisin.
Et on s'en f.... !
a écrit le 21/02/2021 à 16:56 :
Laissons faire la sélection naturelle et fichons la paix aux 99% de la population qui n'a rien demandé et qui n'a rien à craindre du covid! L'économie, l'emploi et les comptes de la sécu ne s'en porterons que mieux!
a écrit le 21/02/2021 à 16:54 :
C' est la nième chronique des manipulations covidiennes des tests PCR à indices surévalués et des chiffres. Ce n'est pas une surprise. Macron trouve ici ou là une diversion alarmiste pour maintenir la pression et refuser le retour à la normale en jonglant avec les chiffres. PS : N'est-ce pas Nice-Matin qui publiait il y a 2 ou 3 semaines des courbes qui montraient la manipulation des chiffres? Et ça va passer comme une lettre à la poste..?
a écrit le 21/02/2021 à 16:33 :
Le nombre de retraité et le manque de place disponible dans les hôpitaux donnent comme résultat un confinement qui ce veut bienveillant mais qui cache en réalité des "lacunes"!
a écrit le 21/02/2021 à 15:03 :
Les deux problèmes de Nice et des Alpes maritimes sont l'Italie et Monaco, pour le politiquement correct, le président Macron n'osera pas prendre les bonnes mesures , blocage des frontières. On va faire un couvre feu supplémentaire bidon et la situation va perdurer car il ne faut rien attendre du civisme des jeunes non concernés par les risques.
Réponse de le 21/02/2021 à 20:33 :
ah, ces frontières! Cette peur viscérale de l'étranger européen alors que comme le terrorisme, le mal est déjà à l'intérieur; Regardez autour de vous, tous ces gens qui ne respectent rien, ni masques, ni distanciation. Quand je vois la promenade des anglais...je comprends pourquoi le taux augmente.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :