Des pesticides dans 75% des fruits et 43% des légumes non bio

 |   |  471  mots
(Crédits : Reuters)
L'ONG Générations futures, qui actualise un premier bilan publié début 2018, se fonde sur des chiffres de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF). 18 fruits et 32 légumes ont été retenus car objet d'analyses menées pendant au moins 5 ans. Les agriculteurs français, eux, regrettent toujours que cette étude ne fasse pas le distingo entre les trois origines France/UE/non UE...

Plus de 71% de fruits et 43% de légumes non bio consommés en France contiennent des résidus de pesticides, cerise et céleri-branche étant parmi les plus touchés, selon un rapport portant sur les années 2012-17 publié jeudi par l'ONG Générations futures.

L'association, qui actualise un premier bilan publié début 2018, se base sur des chiffres de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF). 18 fruits et 32 légumes ont été retenus car objet d'analyses menées pendant au moins 5 ans.

"Sur les six années, ce sont en moyenne 71,9% des échantillons de fruits qui contenaient des résidus de pesticides, avec 2,9% de dépassement de la +limite maximale en résidus+ (LMR)", note l'ONG dans un communiqué. Les LMR sont les seuils légaux européens ne devant pas être dépassés.

"Pour les légumes, la moyenne est de 43,3% des échantillons concernés (par des résidus) et 3,4% de dépassement de LMR", ajoute Générations futures.

Des conclusions assez similaires à celles relevées 18 mois plus tôt.

La situation est particulièrement critique pour les cerises (89% des échantillons avec résidus), les clémentines et mandarines (88,1%), le raisin (87,3%), les pamplemousses/pomelos (86,3%), les pêches et nectarines (82,9%), les fraises (82,9%), les oranges (81,2%).

Les moins concernés sont les prunes et mirabelles (50,8%), les avocats (27,8%) et les kiwis (25,8%).

Le céleri-branche de nouveau en tête du classement

Pour les légumes, le céleri-branche est de nouveau en tête du classement (résidus dans 84,9% des échantillons), suivi du céleri-rave (82,5%), puis des herbes fraîches (69,3%), endives (67,2%), laitues (66,5%).

En bas du classement, les betteraves (6,9%), les madères/ignames (3,7%), les asperges (2,1%), le maïs doux (0,8%).

Le dépassement des LMR concerne particulièrement les ananas (9,6% des échantillons), les cerises (5,2%), les kiwis et pamplemousses (4,2%).

Dans les légumes, les herbes fraîches arrivent en tête (21,5% de dépassement des LMR), puis céleri-branche et céleri-rave, et navets. Mais aïl, maïs, pastèque et potirons restent tous sous la LMR.

"Il faut encourager la consommation de fruits et légumes, mais les consommateurs veulent bénéficier de leurs bienfaits sans avoir à ingérer en même temps des résidus de pesticides aux propriétés inquiétantes", souligne François Veillerette, président de l'ONG.

"Le fait de dépasser les LMR n'implique pas nécessairement un danger", avait précisé l'an dernier Loic Tanguy, directeur de cabinet de la DGCCRF. Dans tous les cas, en cas de dépassement, un retrait du marché est demandé.

En 2018, des représentants de la profession agricole avaient regretté que le rapport ne fasse pas le distingo entre les origines France/UE/non UE. Générations futures explique en avoir fait la demande à la DGCCRF, en vain à ce stade.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2019 à 16:19 :
Finalement les français ne mourront pas de faim , mais empoisonnés par Monsanto-Bayer.
a écrit le 07/06/2019 à 14:01 :
generations futures est une association financée par les multi nationnales du BIO
il serait bon de le rappeler .c'est bien spécifié sur leur site .
seul 2 % des produits dépassent la limite , qui est elle meme largement en dessous du seuil qui pressente un danger pour la santé
les produits BIO aussi utilisent des pesticides.
Réponse de le 07/06/2019 à 15:00 :
Les produits qui ont le «  label » bio sont contrôlés sinon ce n’est pas du bio ou bien de la fraude.

Voila il serait utile de pouvoir mesurer les fruits et les légumes en pesticides :
60 variétés de pesticides dans une pomme , 50 dans les épinards...

Elles sont ou les start up «  utiles » ?
Réponse de le 07/06/2019 à 16:22 :
Acheter en Bolivie, à Cuba ou au Nicaragua, Le BIO est super bio, car les semences trangéniques et les engrais Monsanto-Bayer sont interdits.
a écrit le 07/06/2019 à 14:01 :
generations futures est une association financée par les multi nationnales du BIO
il serait bon de le rappeler .c'est bien spécifié sur leur site .
seul 2 % des produits dépassent la limite , qui est elle meme largement en dessous du seuil qui pressente un danger pour la santé
les produits BIO aussi utilisent des pesticides.
a écrit le 07/06/2019 à 8:58 :
et on nous conseille d'en consommer 5/jour pour notre ''santé'', c'est sur ça va y contribuer....lol
a écrit le 06/06/2019 à 19:56 :
Solution :

Bicarbonate de soude , citrons bio, vinaigre bio, tremper 15 minutes dans une bassine soit avec la bicarbonate ( alimentaire ) soit vinaigre bio+ citron bio
fruits et légumes et consommer les pommes sans peau...

Ça limite un peu les dégâts...
Les Epinards sont moins dangereux en boite et les myrtilles en «  surgelés » sont plus sains...
a écrit le 06/06/2019 à 18:13 :
C'est vraiment du n'importe quoi, à quoi SERVENT DONC les ministère de l'écologie, de la santé, de l'agriculture ? On nous dit ouvertement qu'on nous empoisonne, que ces fruits et légumes vendus à prix d'or et que nous donnons à nos enfants sont dangereux. Donc tous complices ! Je comprends de mieux en mieux les Gilets Jaunes
a écrit le 06/06/2019 à 16:39 :
Et dans les légumes Bio , combien de pesticides ?
a écrit le 06/06/2019 à 16:09 :
D'où l'explosion en nombre des cancers !!!!
" mangez 5 fruits et légumes chaque jour "

( certes viande, saumon, gambas, bourrés de cochonneries,
mac-do, PIRES : meme leur " pain de mie glycémique)

du voisin maraicher, OUI,
ou de mon jardin.


Faux bio importé ( normes laxistes à l'import)
Fraise d'Espagne bourrée de cancer pour parvenir chez leclerc-carrefour, non pourrie.
Réponse de le 06/06/2019 à 16:42 :
Et pourquoi pas du cancer en boîte chez l’epicier ??? Il faut arrêter ce délire et beaucoup d’indices montrent que nous vivons beaucoup mieux que ceux qui nous ont précédé. On arrive de mieux en mieux à soigner les cancers et dans cinq à dix ans, on y arrivera même complètement ... Resteront les maladies neuro-dégénératives.....
Réponse de le 06/06/2019 à 18:38 :
@ réponse Ozarmes

Ce n'est pas parce que nous vivons plus longtemps que nous vivons mieux. Les maladies chroniques explosent chez les jeunes comme chez les vieux, différentes et cumulables !
Pour les vieux, il suffit de regarder les piluliers dans les "maisons de retraite".
(Les guillemets pour ne pas dire mouroirs..)
Réponse de le 06/06/2019 à 20:24 :
Bien.
Trois de mes proches, suivant de très près leur santé, sont décédés(es) cancer du sang : en 4 mois, du poumon en 11 mois ( environnement non fumeur)
et troisième, du foie : ni obèse, ni alcoolique


Les trois en bord de mer : atlantique nord et sud atlantique.


Dont acte, " aux Armes ": c'est de leur faute ou celle des Médecins.

Car,Le Cancer c'est donc, je vous crois, presque du passé,
comme la Lèpre.
a écrit le 06/06/2019 à 15:32 :
Donc, quand le Programme National Nutrition Santé en France préconisent de manger 5 fruits et légumes par jour ,ils veulent notre mort.
Réponse de le 06/06/2019 à 15:48 :
Non , ils ont juste omis de rajouter
«  mangez Bio » mais c’est politiquement incorrect car il y a trop de pauvres , vous avez Auchan qui fait du bio a un Euro pour farine de blé ... sachant que le «  blé » a été introduit très tard en Europe
Le maïs est plus sain pour la santé.

Au lieu que l’Europe et les gouvernements jettent l’argent et le dépensent à tord et à travers , ils devraient aider les agriculteurs a se convertir TOUS
vers des aliments sains et bio
Réponse de le 07/06/2019 à 9:39 :
En parlant de pauvres:

C'est RTL qui le révèle : depuis le mois de juillet 2018, 780 tonnes de faux steaks hachés ont été vendus à des organismes d'aide aux plus démunis : La Croix Rouge, Les Restos du Cœur, le Secours Populaire Français, et la Fédération française des banques alimentaires. L'achat groupé a représenté une somme de 5,2 millions d'euros.

«Le goût, la couleur et la texture» de cette viande «ne paraissaient pas habituelles», écrit RTL. «Après avoir suspendu la distribution, [ces associations] ont fait analyser ces steaks par les services de la répression des fraudes. Et le verdict est sans appel : ces steaks ne contenaient pas de la viande mais du gras, pas du muscle mais de la peau. Le tout mixé avec du soja et de l'amidon, des produits non-autorisés dans des steak hachés, avec un réemploi aussi de viande transformée.»

Les responsables de cette arnaque risquent 2 ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende pour tromperie et fraude en bande organisée.
a écrit le 06/06/2019 à 15:13 :
Nous pouvons toujours continuer a manger du «  bio » avec ce qui nous attend demain...
hyper pollution...globalisée, suppression en masse d’emplois ... merci numérique et start up... ( est ce que évolution doit il être synonyme de destruction ?)

C’est mieux en Afrique du Sud , pas de pollution et tout est encore «  naturel »
Migration vers l’Afrique ...
a écrit le 06/06/2019 à 14:08 :
Conclusion, il faut acheter des produits de saison en circuit courts chez des producteurs, les éleveurs qu'il faut apprendre à connaître. Poser les bonnes questions sur leur pratiques, leur façon de voir les "choses". Avoir de vraies relations humaines, etre à l'écoute du "bouche à oreilles", des vrais bons plans. Ah, j'oubliais, ne pas prendre l'avion !
a écrit le 06/06/2019 à 14:03 :
... et dans combien de % des fruits et légumes bio???
Secrets défenses???
a écrit le 06/06/2019 à 13:48 :
71% de fruits -> 29 % sans pesticide
43% de légumes -> 57 % sans pesticide

autrement dit meme pas 1/3 des fruits et a peu pres 1/2 pour les legumes
Pas terrible quand meme, vous avez une chance sur 2 au mieux de ne pas manger de pesticide
a écrit le 06/06/2019 à 13:25 :
Pourquoi le distinguo fr/eu/monde n'est-il pas encore en place ? C'est d'une simplicité enfantine.
L'affichage de l'origine est obligatoire, encore des fonctionnaires au dessus des lois.
a écrit le 06/06/2019 à 13:06 :
pas de pesticides dans 60% de produits pas ultra bio ecolo bobos
pas la peine de prendre du bio ou on ne sait pas ce qu'il y a comme pb avec
a écrit le 06/06/2019 à 12:29 :
Dans les soit disant sain bio, il y en a aussi. Pire quelquefois l'utilisation de certaines substances "naturelles, tuent.
Faites une vraie étude comparative
a écrit le 06/06/2019 à 12:27 :
"se fonde sur des chiffres de la direction générale de la répression des fraudes"

ET c'est loin d'être les plus téméraires hein !

Les empoisonneurs se reposent sur cette directive européenne corrompue comme tout le reste à savoir que comme il y a de petits quantités c'est sans danger or nous nous sommes aperçus que nous cumulions dans notre corps toutes ces pollutions et autres poisons.

La Loi est faite par et non pour les criminels semblet-il non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :