EDF accélère la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

 |   |  321  mots
(Crédits : Vincent Kessler)
Après 42 ans d'activité, la plus ancienne centrale de France fermera définitivement en 2020.

EDF a annoncé lundi que la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) interviendrait le 22 février 2020 pour le premier réacteur et le 30 juin de la même année pour le réacteur n°2.

La fermeture des deux réacteurs de la centrale, la plus ancienne de France, avait été précédemment annoncée pour respectivement mars 2020 et pour l'été 2020.

EDF sera indemnisée par l'Etat à hauteur de 400 millions d'euros pour la fermeture anticipée de cette centrale, des versements supplémentaires pouvant également intervenir ultérieurement.

Réduire la part du nucléaire

Cette décision s'inscrit dans le cadre du projet du gouvernement de réduire la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production d'électricité du pays d'ici 2035.

Pour atteindre cet objectif, 14 des 58 réacteurs du parc actuel seront arrêtés d'ici à cette date, dont les deux unités de Fessenheim.

Deux réacteurs seront arrêtés en 2027-2028 mais deux pourraient également l'être dès 2025-2026 si les voisins européens de la France accélèrent leur transition énergétique, pour un total de quatre à six unités fermées avant 2030.

Audit sur la situation de la filière

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a indiqué dimanche qu'il disposerait le 31 octobre du résultat d'un audit qu'il avait commandé sur la situation de la filière nucléaire, qui a fait l'objet de nombreux dysfonctionnements au cours des dernières années.

Lire aussi : Bruno Le Maire tacle la filière française du nucléaire et annonce un audit indépendant sur l'EPR

L'Etat envisage de regrouper les activités nucléaires d'EDF au sein d'une entité 100% publique et de placer dans une société distincte, dont le capital pourrait être ouvert ultérieurement, les activités d'énergies nouvelles, les réseaux et les services énergétiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2019 à 8:05 :
Et elle coutera presque aussi cher en ne produisant rien que si elle produisait. Y a pas a dire, on est vraiment trop forts
Sortons du nucleaire, mais pas des epr, vraiment vraiment trop trop forts
a écrit le 30/09/2019 à 20:39 :
Non mais je rêve ! C‘est EDF qui décide de fermer plus tôt et c‘est à nous de payer ?!!!??? Ils se fichent de nous. Une entreprise normale provisionne, elle.
Réponse de le 30/09/2019 à 21:26 :
C'est l'état et pas EDF qui a décidé de fermer Fessenheim, encore en parfait état. Si le grand carénage de la centrale avait été entrepris, elle aurait pu encore servir pendant 20 à 30 ans. Il est donc pleinement légitime que l'état compense à EDF la perte qu'il a causée par cette décision intempestive et peu justifiée... cette indemnisation est d'ailleurs plutôt modique ; cette modicité n'est sans doute pas étrangère au fait qu'EDF reste contrôlée par l'état (autrement dit d'une certaine façon l'état s'indemnise lui-même). Si EDF avait été un acteur privé cette indemnisation eût légitimement dû être plus lourde.
Réponse de le 30/09/2019 à 23:05 :
@bruno_bd: sauf que l'état, c'est nous et que ce parlement de minables est incapable d'imposer au gouvernement de gérer une entreprise d'état comme dans le privé. Ce parlement sera égal à lui même en approuvant le budget prévisionnel démentiel pour 2020. A quoi bon élire des députés inexistants? Nous ferions une belle économie en refusant d'aller aux urnes.9
a écrit le 30/09/2019 à 15:52 :
les vignobles de proximité sont ils sans risque ? voir CHINON ext.
a écrit le 30/09/2019 à 15:19 :
attendez attendez, ca va pas fermer du tout!
segolene royal avait dit qu'elle etait en negociation pour que ca devienne l'usine de production de tesla en europe!
ca en est ou, cette promesse ecolo de la sauveuse d'ours blancs?
Réponse de le 30/09/2019 à 21:31 :
La bonne manière de démanteler une centrale consiste à commencer par attendre une bonne vingtaine d'année que la radioactivité du coeur ait fortement diminué avant de commencer les travaux. Si Tesla peut attendre ans... D"ailleurs en fait la voiture électrique à batterie étant une impasse, soit Tesla aura d'ici là évolué vers les voitures à pile à combustible, ou l'entreprise aura disparu...
a écrit le 30/09/2019 à 11:40 :
Rien ne vaut une bonne vieille centrale à charbon, comme diraient les allemands.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :