Emmanuel Macron "La fiscalité ne doit pas décourager les initiatives"

 |  | 44 mots
Lecture 1 min.
Emmanuel Macron lors du #PLTJE, lundi soir.
Emmanuel Macron lors du #PLTJE, lundi soir. (Crédits : DR)
Ce lundi 13 avril, lors de la troisième édition du Prix National du Jeune Entrepreneur [#PLTJE], La Tribune a une nouvelle fois récompensé les projets français les plus innovants.

Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, a profité de ce grand raout de jeunes pousses pour rappeler les ambitions du gouvernement pour tous les créateurs d'entreprise et la French Tech.

/ Propos recueillis par Philippe Mabille

_____

>> Prise de parole liminaire d'Emmanuel Macron

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2015 à 9:00 :
En tous cas je suis un entrepreneur qui est parti créer ailleurs activité et emplois et bien m'en fait. Ma décision a été irrévocablement prise début 2013 à la suite de cette loi (ci dessous les détails). Je connais beaucoup d'entrepreneurs en France et la seule dynamique qui ressort est ras le bol, aigreur, licenciement et exil.

Dans mon pays d’accueil je suis reçu avec le tapis rouge, tout est fait pour me laisser bosser sur mes projets sans m’assommer de taxe et de paperasse et ca paye puisque j'ai déjà créer un peu plus de 10 emplois.

Voici la loi entrepreneuricide, et dire que la même loi à failli passer pour les SAS et SA fin 2014!!!
http://www.leblogpatrimoine.com/impot/gerant-majoritaire-et-dividendes-les-cotisations-sociales-rsi-sont-maintenant-dues.html
a écrit le 15/04/2015 à 19:21 :
Jeunes entrepreneurs, soyez les bienvenus au club des pigeons plumés. Vous allez ruiner votre santé, votre vie de famille pour finir ruinés financièrement. Si vous avez de la chance, vous pourrez rebondir à l'étranger mais en France, perdez tout espoir.
a écrit le 15/04/2015 à 16:26 :
Pour la gloire alors? Il y a tant de réformes évidentes à mettre en place si vous étiez sérieux dans votre projet. Mais chaque existant fait vivre sa cohorte d'obligés et sur le fond d'incapables au sens de la prise de risque entrepreneuriale que c'est évidemment impossible. Or on continue, notamment par le biais de la fiscalité comme de la réglementation, à rémunérer davantage ceux qui ne prennent aucun risque. C'est par là qu'il faut commencer. D'ailleurs, il suffit de voir depuis quand ce phénomène de l'inversion de ces fondamentaux (la prise effective du pouvoir par cette partie de la population) pour se rendre compte qu'a sonné là la fin de notre développement économique.
a écrit le 15/04/2015 à 15:48 :
Je participe a un club de jeunes entrepreneurs et je n'ai jamais vu une telle dynamique chez nos jeunes ingénieurs. Ils sont des centaines de milliers a vouloir créer et a le faire en France qui a mis un réseau extraordinaire d'aide unique au monde pour stimuler ces innovations..
Réponse de le 15/04/2015 à 19:15 :
Votre discours convenu frise le ridicule. On dirait du Macron.
Réponse de le 16/04/2015 à 3:27 :
Ca nous change du discours dépressif sous prozac façon fn par exemple ...
Réponse de le 16/04/2015 à 6:35 :
Je suis président d'une grosse start up dans la com,et je confirme qu'il y a actuellement une dynamique extraordinaire en ce moment,le terrain est devenu favorable a nouveau grace a certaines mesures gouvernementales.Beaucoup de véritables entrepreneurs remercient les services de monsieur Macron.Ceux avec un business model ancien continuent a raler et a s'enfoncer
Réponse de le 18/04/2015 à 8:53 :
deux bobos de gauche qui en croquent tous les jours ils ne veulent surtout pas que leur part de gâteau diminué. Profitez ils vous restent encore deux ans à manger dans la gamelle.
a écrit le 15/04/2015 à 13:43 :
Ce n'est sûrement pas un élu PS qui va dire le contraire, il faudrait peut-être que les élus PS semblent vouloir écouter la majorités des français : la solution de la crise est peut-être là !
a écrit le 15/04/2015 à 11:23 :
ce gouvernement est le premier a avoir osé baisser les charges sociales(depuis le 1er janvier),c'est un vent d'optimisme nouveau qui souffle sur notre pays!
Réponse de le 15/04/2015 à 14:06 :
C'est sûr que quand on a atteint le niveau de confiscation fiscale que l'on a subi, il est difficile de monter plus haut. C'est la guillotine qui menaçait.
Réponse de le 15/04/2015 à 19:43 :
elu ps nous fait de la propagande. En 2015, certaines cotisations RSI viennent de baisser légèrement après avoir fortement augmentées en 2012, 2013, 2014. De plus, il y a de nouvelles taxes et impots en 2015 qui ne compensent pas la baisse.
Le seul espoir pour les entrepreneurs est l'exil fiscal. Le vent qui souffle est un vent mauvais.
a écrit le 15/04/2015 à 11:16 :
Au lieu d'avoir 70 ans, si j'en avais 30 c'est sûrement pas dans un Etat Socialiste, confiscatoire, redistributeur à outrance que j'irai entreprendre. Car OUI la fiscalité Française ne peut pas diminuer pour payer la gabegie Etatique des dépenses publiques à hauteur de ce que nous sommes, champion d'Europe avec 57,2% du PIB, soit 12 points de plus que l'Allemagne et le double du Royaume Uni. Résultat un ISF que personne n'a plus en europe, un I.S. à 38% alors que la moyenne Européenne est autour de 25 etc...
Je ne parle même pas des charges sociales qui sont le double de celles du Portugal et 40% supérieures à l'Espagne.
Réponse de le 16/04/2015 à 0:50 :
C'est la triste realite. N'en parlons pas des structures qui sont senses nous aider dans les démarches de création d'entreprise, des conseillers qui n'ont jamais créé eux-memes quoi que ce soit et qui se permettent de vous donner des lecons tout en concluant "à votre place, je ne me lancerai pas, c'est trop risqué (sic).
On est content d'avoir créé plusieurs structures et des emplois à l''etranger.
a écrit le 15/04/2015 à 10:49 :
N'oublions pas que le " bon" Socialisme c'est celui qui dépense ce que l'on gagnera, peut-être , demain; en attendant on taxe, il faut bien payer nos privilégiés de la fonction publique; les économies c'est pas pour eux
Réponse de le 15/04/2015 à 13:58 :
Et encore, on ne paie pas Bygmalion et ses amis !! imaginez sinon !!
a écrit le 15/04/2015 à 9:58 :
La fiscalité qui ne doit pas décourager les initiatives .....On croit rêver dans de tels discours socialistes ! Ils ne savent même pas ce qu'est le travail en France avec toujours plus de taxes, d'impôts pour faire toujours plus de social ! ils oublient que les petites et moyennes entreprises créent de la richesse en France, que se sont eux qui créent de l'emploi! Demander donc à un boulanger s'il fait 35 heures par semaines ! ils ne le savent pas bien sûr ! Il y aurait tant de choses à dire !
Il faudrait instaurer la confiance, seulement c'est impossible aujourd’hui à cause de la fiscalité qui change sans arrêt avec nos politiques actuels! Ils n'ont toujours pas compris qu'il faut de la stabilité fiscale !
Ce qui manque à la France se sont des gens de bon sens et de terrain !
a écrit le 15/04/2015 à 9:13 :
Ben, si!
A moins d'être complètement inconscient, on ne se lance pas quand on voit comment on est taxé en France.
Réponse de le 15/04/2015 à 14:00 :
Des milliers de gens se lancent monsieur, et les taxes de les freines pas. Si vous, vous ne vous lancez pas, ne justifiez pas votre echec sur le dos des taxes.
Réponse de le 16/04/2015 à 0:38 :
Merci pour votre commentaire (donneurdelecons).
1- il se trouve justement que j'ai créé plusieurs entreprises (pas encore France), après avoir mene des recherches et analyses...
2 - les proches (famille, amis, copains de promo...) qui ont fait la même démarche dans l'entrepreneuriat nous envient quand ils nous rendent visite et nous font partager leurs experiences (ce qui nous conforte, malheureusement dans notre choix geographique).
Je ne vous connais pas et je ne me permets pas de juger, ni de provoquer les gens... Notre experience à l'etranger nous demontre tous les jours, si besoin est, le comportement arrogant, donneur de lecons de nos compatriotes est sinon un frein à l'humilite si indispensable pour réussir.
Réponse de le 18/04/2015 à 8:58 :
vous devez être à la tête d'une dizaine d'entreprises moi je fais plus fort au Monopoly. Vous avez le droit de rêver les yeux ouverts. Avec votre famille et vos copains vous détenez l'ensemble de l'industrie du pays que vous n'avez même pas nommé je crois savoir c'est un pays de Disney mais je ne sais pas lequel, actuellement sur nos écrans nous avons Cendrillon c'est peut être celui là.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :