Fonctionnaires : le plan choc du gouvernement vise 120.000 suppressions de postes

La baisse du nombre de fonctionnaires sera un des leviers pour réduire comme promis les dépenses publiques de trois points de PIB d'ici 2022, soit plus de 60 milliards d'euros.

4 mn

Le gouvernement français a proposé jeudi de lancer un plan de départs volontaires pour les fonctionnaires qui souhaiteraient partir en raison des réformes qu'il compte engager, Edouard Philippe disant assumer de pouvoir heurter des sensibilités
Le gouvernement français a proposé jeudi de lancer un plan de départs volontaires pour les fonctionnaires qui souhaiteraient partir en raison des réformes qu'il compte engager, Edouard Philippe disant assumer de pouvoir heurter des "sensibilités" (Crédits : Stephane Mahe)

Le gouvernement français a proposé jeudi de lancer un plan de départs volontaires pour les fonctionnaires qui souhaiteraient partir en raison des réformes qu'il compte engager, Edouard Philippe disant assumer de pouvoir heurter des "sensibilités".

Le Premier ministre a également annoncé que la rémunération au mérite des fonctionnaires et le recours aux contractuels seraient nettement développés dans les prochaines années.

Il dévoilait avec le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, les premières mesures du plan Action publique 2022 qui doit contribuer à générer les milliards d'euros d'économies promis par Emmanuel Macron d'ici la fin de son quinquennat.

Gérald Darmanin a dit possible d'"imaginer avec les agents publics un plan de départs volontaires pour ceux qui souhaiteraient partir en conséquence de la réforme de l'Etat", en discutant, jusqu'à fin 2018, avec les syndicats.

"Bousculer les équilibres" pour "réparer le pays"

"Il ne s'agit pas d'un plan de départs volontaires pour tout le monde, bien évidemment. Il s'agit d'adapter le fonctionnement de nos services publics", a-t-il ajouté après un comité interministériel de la transformation publique.

L'objectif reste de réduire le nombre d'agents de 120.000 d'ici la fin du quinquennat, dont 50.000 dans la fonction publique de l'Etat, a précisé Matignon. On comptait 5,65 millions d'agents publics fin 2015, soit un salarié sur cinq.

"Nous sommes déterminés à avancer, déterminés à dialoguer, déterminés à transformer la façon dont on produit les services publics dans notre pays", a dit Edouard Philippe.

"Nous n'avons aucun doute sur le fait que (...) nous puissions heurter la sensibilité ou des équilibres auxquels certains se sont habitués", a-t-il ajouté. "On ne répare pas un pays, on ne vise pas haut sans avoir conscience qu'il faut parfois bousculer et modifier ces équilibres."

Réduire comme promis les dépenses publiques

La baisse du nombre de fonctionnaires sera un des leviers pour réduire comme promis les dépenses publiques de trois points de PIB d'ici 2022, soit plus de 60 milliards d'euros.

Certaines missions assurées aujourd'hui par l'Etat pourraient être abandonnées.

"Ça n'est pas la fin de la fonction publique, c'est les conditions de sa pérennité véritable", a dit Emmanuel Macron, interrogé sur ces annonces lors de sa visite en Tunisie.

Il a souhaité que les discussions puissent avoir lieu "sans tomber dans aucune des caricatures que notre pays adore" et assuré que le statut de la fonction publique serait conservé. Des syndicats ont dit leur surprise et leur vigilance.

"La CFDT s'opposera à des mesures qui mettraient en cause la structure des rémunérations en la déséquilibrant par une augmentation excessive de la part individuelle", écrit le syndicat dans un communiqué.

L'Unsa a dénoncé "une suppression massive de postes". Le secrétaire général de l'Union générale des fédérations de fonctionnaires CGT, Jean-Marc Canon, a déclaré sur RTL que le plan de départs est un "sujet majeur de mécontentement".

Le gouvernement souhaite que les textes permettant de mettre en oeuvre ces mesures soient "pris" début 2019. La feuille de route complète du plan Action publique 2022 sera présentée en avril lors d'un second comité.

L'automatisation des services administratifs

Parallèlement, le gouvernement veut que 100% des démarches administratives soient accessibles sur internet d'ici 2022, y compris sur téléphone mobile.

Un système d'identification unique permettra aux usagers de se connecter à tous les services publics. Tout nouveau service public en ligne lancé après le 1er avril 2018 sera accessible par ce système - nommé FRANCEConnect Identité - et la totalité des services en ligne existants d'ici le 31 décembre 2020.

De nouveaux services seront accessibles sur internet rapidement, dont les demandes de permis de construire et les démarches d'urbanisme, l'aide juridictionnelle, les formalités de rentrée scolaire ou les demandes de CMU-C/ACS.

Les entreprises pourront soumettre en ligne leurs réponses à la totalité des marchés publics à partir du 31 octobre 2018.

Contrôle des dépenses : en attendant le rapport de la Cour des comptes...

La Déclaration obligatoire d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH) pourra être faite en ligne via la Déclaration sociale nominative (DSN) à compter du 1er janvier 2020.

Les maîtres d'ouvrage HLM pourront déposer en ligne leurs demandes de financement des logements sociaux. Des indicateurs de qualité des services publics seront en outre publiés d'ici 2020.

La Cour des comptes, qui publiera la semaine prochaine son rapport public annuel, a mis en garde le chef de l'Etat sur le contrôle des dépenses publiques.

Son premier président, Didier Migaud, a dit la semaine dernière que "les conditions à réunir pour atteindre les objectifs fixés par la loi de programmation sont nombreuses et loin d'être acquises" et que "les hypothèses d'économies doivent être affermies et se concrétiser".

(Avec Reuters)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 108
à écrit le 07/02/2018 à 15:32
Signaler
chercher l'erreur : 66 millions de français et 5,5 millions de fonctionnaires. 495 millions d'américains pour 2 millions de fonctionnaires. La France c'est L'OVERDOSE dont 3 millions sont payés à glandouiller. Comme disait à son temps Fillon, il faut...

le 11/07/2018 à 0:19
Signaler
Monsieur, c'est ce qu'on appelle un choix de société. La France a fait le choix historique de partager un peu plus les richesses, d'avoir des services publiques puissants pour qu'un maximum de gens puissent avoir des postes de travail stables et les ...

à écrit le 07/02/2018 à 6:20
Signaler
Ancien gouvernement,on crée des fonctionnaires, nouveau gouvernement on supprime des fonctionnaires, sont ils compétents ? Non, et cela coûte de l’argent , merci au contribuable, incompétent à ce niveaux, quel va être le résultat final à tout ce gâch...

le 31/12/2018 à 12:07
Signaler
Tellement facile d opposer le privé et le public...en réalité les fonctionnaires de base sont des gens ordinaires qui se battent également au quotidien pour vivre .....en étant bloqués depuis 2008 sur notre pouvoir d achat

à écrit le 07/02/2018 à 2:47
Signaler
Un plan de départ volontaire dans la fonction publique me semble la meilleure façon, encore plus que l'inaction totale, d'aggraver le déficit public. Chaque fonctionnaire qui part a droit a des indemnités, et l'expérience a montré que ces indemnités ...

à écrit le 06/02/2018 à 21:29
Signaler
Emmanuel Macron et Rihanna se retrouvent à Dakar en faveur de l’éducation Dans une mise en scène hollywoodienne, Macron accompagné de Rihanna s’est engagé à ce que la France fasse un don de 200 millions d’euros en faveur du Partenariat mondial pou...

à écrit le 06/02/2018 à 21:23
Signaler
Voilà l' exemple vivifiant de la GOPEodépendance du pays et de la réponse d' un ..gouvernement aux injonctions de Bruxelles pour nous laisser à croire qu' en cassant la fonction publique dont nous avons besoin, nous allons demain concurrencer le moin...

à écrit le 06/02/2018 à 20:55
Signaler
Jean Frémis, doreur .

à écrit le 06/02/2018 à 8:41
Signaler
reduire le train de vie de l'etat moins de deputes et senateurs avec tout leur avantages deja des economies ,moins de ministres et secretaires d'etats permettrait de reduire la dette abyssal enfin reduire les fonctionnaires d'accord, mais pas la base...

à écrit le 06/02/2018 à 7:46
Signaler
Il aura fallu 37 ans à nos chers politiques pour se demander comment réduire le déficit. En pratique il serait plus simple d'y ajouter de diviser par 3 le coût du non travail... congés payés, arrêt maladie, chômage de 6 mois au lieu de 3 ans, indemni...

à écrit le 06/02/2018 à 7:44
Signaler
Le probleme dans cette histoire, s'est que lors des départ en retraite de certain fonctionnaies, le remplacement n'a pas toujours lieux au bonne endroit.... Et certaine mairie ons depuis longtemps employés le recrutement de fonctionnaires pour se mai...

à écrit le 06/02/2018 à 6:56
Signaler
"choc" ? Dans la seule fonction publique d'état, on a supprimé sans gros problème 85000 emplois dans la seule fonction publique d'état (évidemment Hollande a saboté partiellement ce résultat en y rouvrant 25000 emplois). Il suffit de reprendre au fil...

à écrit le 06/02/2018 à 5:39
Signaler
il faut que le 1er ministre indique de manière précise où il compte supprimer les 50 000 postes de fonctionnaire d'état. En effet cette manière de communiquer ne peut que "démoraliser" les "troupes" qui contrairement à ce que veut la rumeur de compt...

le 06/02/2018 à 6:47
Signaler
Une piste : au cours de son quinquennat Hollande a rouvert 60000 postes à l'éducation nationale sans aucun effet positif sur les résultats, bien au contraire (poursuite au même rythme de la dégradation des tests PISA,, résultats à TIMMS préoccupants....

à écrit le 05/02/2018 à 16:42
Signaler
Il y a bien sur des postes de fonctionnaires hyper privilégiés avec logement fe fonction gratuits et trés bien payés dont l'utilité est toute relative(vu sur France Info) pourquoi ne pas les supprimer car ils sont légions. A contrario on préfére supp...

à écrit le 05/02/2018 à 16:36
Signaler
Si La Tribune veut une info ; Mon amie vient de me dire qu'IBM France annonçait un CCE exceptionnel de 8 février avec comme sujet : Projet de mise en œuvre de ruptures conventionnelles collectives.

à écrit le 05/02/2018 à 15:31
Signaler
Cela ne va pas changer grand chose. La France a une économie de type neo-marxiste. Neo veut dire que la devanture a été repeinte. Toute économie de type marxiste est inréformable donc finit par s'effondrer. La France a les impôts les plus élevés de l...

à écrit le 05/02/2018 à 14:43
Signaler
Un bien petit nombre pour un tout petit choc, c'est de la pure com.

à écrit le 05/02/2018 à 12:37
Signaler
Il serait temps.

à écrit le 05/02/2018 à 12:08
Signaler
L'UE de Bruxelles a fait ses recommandations et impose ses directives et recrée des postes de fonctionnaires qu'il détruit au niveau des nations!

à écrit le 05/02/2018 à 12:01
Signaler
L'emploi est definitivement le talon d'achile de LREM. Pourquoi ? Parce que LREM pense qu'il suffit de la croissance (entendre la croissance du PIB) pour generer des emplois. Cela est faux et archifaux. Pour generer de la croissance il faut du sang !...

à écrit le 05/02/2018 à 7:21
Signaler
L'Etat ou les collectivités publiques ne sont pas là pour embaucher. C'est le rôle des entreprises. Imaginez que tout le monde travaillerait pour l'ETAT. D'où sortirait-on l'argent pour payer ces personnes ?

le 05/02/2018 à 10:52
Signaler
C'est absurde ce que vous dîtes. L'essentiel c'est le service rendu, l'activité. Si un prof est payé par l'État (et lui-même par le contribuable) ou par une entreprise privée (et elle-même par le parent d'élève+contribuable par subvention), la finali...

le 05/02/2018 à 12:03
Signaler
Oui sauf que les entreprises ne recrutent pas. C'est bien le dileme entre generer de la croissance et creer de l'emploi qui sont antinomiques. A l'extreme, si une entreprise pouvait gagner de l'argent sans aucun salaries ce serait super !

le 05/02/2018 à 12:12
Signaler
Reponse à reponse Alou Désolé mais non il ou elle a parfaitement raison. Si tout le monde travaillait pour l'Etat, nous serions dans un régime communiste et on a vu ce que cela donnait.. Vous parlez de service rendu, il est là le problème, nous avo...

le 05/02/2018 à 12:22
Signaler
Comment faisait on quand la France était souveraine?

à écrit le 05/02/2018 à 7:19
Signaler
Enfin du nettoyage ! mais c'est surtout dans les mairies et collectivités publiques qu'il faut faire ce nettoyage. Il faut arrêter avec le copinage ou l'achat des voix pour les prochaines élections par l'obtention de postes.

à écrit le 04/02/2018 à 21:22
Signaler
Tant qu'on ne définira pas les missions que l'Etat doit assurer et celles qu'elle doit abandonner, le débat n'avancera pas. Ensuite, comment réaliser les missions, quels budgets, quels effectifs et statuts, etc. En clair, la réforme menée au Canada !

à écrit le 04/02/2018 à 21:20
Signaler
Tant qu'on ne définira pas les missions que l'Etat doit assurer et celles qu'elle doit abandonner, le débat n'avancera pas.

à écrit le 04/02/2018 à 20:51
Signaler
Ce serait bien de cesser de faire de la poésie ou du théâtre, pour faire un peu de mathématiques en alignant les unités d'oeuvre et les coûts par unité d'oeuvre pour chaque service et dans les différents pays indépendamment du financement. Ensuite on...

à écrit le 04/02/2018 à 18:47
Signaler
Que l'on commence par restreindre les rémunérations et avantages honteux dont disposent les énarques de la République et ce... dès le printemps 2018

à écrit le 04/02/2018 à 13:15
Signaler
L’UPR commet ce jour une analyse très personnelle et rappelle que, pendant la campagne présidentielle, seul François Asselineau avait précisément et dûment informé les Français sur les vraies causes des coupes sombres dans les budgets publics e...

le 04/02/2018 à 16:21
Signaler
Derrière l'expression "gestion appropriée d’une monnaie nationale" se cache la dévaluation sans fin d'une monnaie de singe à la main des politicards. Au moins l'Euro nous a apporté une monnaie forte et contraint les politiciens à gérer mieux.

le 04/02/2018 à 17:37
Signaler
@euro fort La monnaie de singe existe déjà c' est l' euro déprécié par les QE successifs d' une BCE à cours d' imagination face à l' amplitude du sinistre et qui dévalue tous les jours un peu plus vos avoirs et vos biens en atte...

à écrit le 04/02/2018 à 11:44
Signaler
Avec ce gouvernement vous allez etre gatés:ils vont réussir a virer des fonctionnaires ET a augmenter la dépense publique et l'endettement

à écrit le 04/02/2018 à 11:36
Signaler
fonction publique d'Etat : combien d'effectifs réels policiers dans les commissariats , la police scientifique , les autres fonctions opérationnelles ; combien d'effectifs dans les fonctions supports , et dans les différentes directions du ministèr...

le 04/02/2018 à 12:46
Signaler
"combien d'effectifs dans les fonctions supports , et dans les différentes directions du ministère de l'intérieur ?" : Vous pouvez envoyer les militaires sur le terrain sans préparer des cartes pour qu'ils s'y retrouvent? Vous pouvez envoyer des pomp...

à écrit le 04/02/2018 à 10:47
Signaler
Juste des annonces comme depuis 30 ans On ferme quel service ?? On réforme quoi ?? Il faut des infirmières et des hôpitaux Des prisons et plus de juges etc Le mil feuille local on y touche pas ?? Pour l instant rien de nouveau

le 04/02/2018 à 10:56
Signaler
Vos avez déjà vu Macron et LREM être clairs sur quelque chose ?

le 04/02/2018 à 11:33
Signaler
Cela parait incroyable que depuis 30 ans rien n'a été fait...c'est un vrai foutoir ou personne ne s'occupe de rien et ne fait rien! Il ne faut malheureusement pas compter sur nos politiques ou politicards pour quelque chose se fasse avec intelligenc...

à écrit le 04/02/2018 à 8:49
Signaler
Si seulement il avait la bonne idée : d en supprimer 1,5 millions la france marcherait mieux ! Où plutôt moins mal ! 3 jours de carence comme dans le privé ! Fin de l emploi à vie ! CDD et cdi Suppression de la moitié des députés ! Dissolution du ...

le 04/02/2018 à 11:59
Signaler
Moi je suis fonctionnaire territorial, dans mon poste j'ai 1 semaine d'astreinte par mois, cette semaine j'ai 24h d'astreinte soit une semaine de 59h, en ayant quasi pas dormi pendant 3 nuits sur 7, au final je vais avoir un salaire de 1800 dans les ...

le 04/02/2018 à 12:35
Signaler
@akh 04/02/2018 11:59 Pourquoi n'allez-vous pas travailler dans le privé ? D'après ce que vous écrivez, ce serait un gain de 3000 - 1800 = 1200, sans astreinte. Si je vous donne 30 k€ non imposable, partez-vous ? Cordialement

le 04/02/2018 à 13:40
Signaler
C'est pas le bon plan d'envoyer akh dans le privé. Parce que vous devrez alors payer pour le même service 30% en plus pour le salaire, sans compter les frais de fonctionnement de l'entreprise qui va l'employer + ses bénéfices + la part de dividend...

à écrit le 04/02/2018 à 7:56
Signaler
Nbre de fonctionnaires/assimilés en 1980 3.9 mln (source JO Senat 18/9/2003 page 2844). Nbre de fonctionnaires/assimilés en 2017 5.6 mln. Augmentation 1.7 mln !!!! à l'heure digitale !!! Absentéisme faramineux Réduction de 15% Réduction ETP...

le 04/02/2018 à 13:53
Signaler
Vous partez du principe que 15% des fonctionnaires ne font rien d'indispensable, ce qui est tout sauf avéré. Les 15% d'effectif en moins il faudra les remplacer d'une façon ou d'une autre. Ca peut être par des machines ou des ordinateurs (mais on ...

le 04/02/2018 à 18:53
Signaler
Entièrement d'accord avec Bernardino. @Réponse de acoté de la plaque : les bonnes solutions vous font trembler mon ami... Et bien, tremblez dont !

le 04/02/2018 à 18:53
Signaler
Entièrement d'accord avec Bernardino. @Réponse de acoté de la plaque : les bonnes solutions vous font trembler mon ami... Et bien, tremblez dont !

le 05/02/2018 à 17:23
Signaler
C'est tout vu. Les "bonnes solutions" ont déjà été appliquées par le passé. Sarkozy visait les 350 000 suppression de poste dans son quinquennat et finalement a quand même réussi à en supprimer 150 000. Bilan, 747 000 chômeurs en plus, une perte...

à écrit le 03/02/2018 à 23:15
Signaler
La bonne nouvelle est déjà d'arrêter la croissance du nombre des fonctionnaires, qui se situe entre 30.000 et 100.000 par an depuis 1981. (2,6 millions en 1981, 5,6 millions en 2017). Evidemment plus de réglementation entraîne plus d'effectifs pour l...

le 04/02/2018 à 21:00
Signaler
La croissance en volume sur les secteurs de la sécurité, de la santé et de l'éducation/formation est constatée partout dans les pays développés même quand ces dépenses ne sont pas publiques. Regardez les US par exemple. Par contre vous avez raison ...

à écrit le 03/02/2018 à 23:00
Signaler
On nous fait croire que l'école publique coute plus cher que le privé, c'est faux, regardez les écoles privées aux USA, pour avoir un bon diplome, il faut s'endetter sur 10 ou 20 ans.... On nous fait croire que les hopitaux publics coutent trop cher,...

le 04/02/2018 à 10:12
Signaler
On ne fait rien croire à personne, si des gogos croient aux fake news c'est leur problème. L'école privée, comme les cliniques privées, sont payées par ceux qui utilisent les services qu'elles proposent; Leurs version publiques sont au contraire payé...

à écrit le 03/02/2018 à 21:42
Signaler
De bonnes intensions en fermes intentions, de débats inutiles en commissions stériles, avant tout commencement de mise en oeuvre, beaucoup d'eau va continuer à couler sous les ponts !

à écrit le 03/02/2018 à 18:59
Signaler
On ne peut qu' être atterré par l' indécence du renvoi d' ascenseur de nos politiques complaisants aux amis du privé dans le choix opéré lors de la remise des clefs du réseau autoroutier aux Cofiroute, Vinci et consorts qui ont vu s' enchainer les ha...

à écrit le 03/02/2018 à 18:56
Signaler
Au fil du temps les politiques par intéret ou paresse ont laissé se constituer des baronnies avec leurs affidés qui aujourd'hui font de l'obstruction systématique à tout changement pour conserver leur pouvoir de nuisance, les revenus confortables et ...

à écrit le 03/02/2018 à 18:53
Signaler
Au fil du temps les politiques par intéret ou paresse ont laissé se constituer des baronnies avec leurs affidés qui aujourd'hui font de l'obstruction systématique à tout changement pour conserver leur pouvoir de nuisance, les revenus confortables et ...

à écrit le 03/02/2018 à 18:26
Signaler
Supprimer 120 000 fonctionnaires, admettons, mais dans ce cas pourquoi ne pas utiliser le non-remplacement des personnes partant à la retraite ? Cela serait bien plus simple et efficace - et peu onéreux - a mettre en place que "payer" les fonction...

à écrit le 03/02/2018 à 17:36
Signaler
réduction d' effectifs de 50 000 postes dans la la FP d'Etat sur le quinquennat ? question : combien de fonctionnaires syndicalistes bénéficient d'une décharge syndicale totale ( payés pour un travail dont ils sont déchargés) dans l'ensemble de la f...

le 03/02/2018 à 18:28
Signaler
Ce que je sais c'est qu'on manque de professeur en particulier dans les sciences. Pour le coup se "secteur" là est l'un des rare où peu de gens se précipitent. Rappelons par ailleurs, de ce que j'avais vu, que les professeur de France sont parmi l...

à écrit le 03/02/2018 à 17:36
Signaler
contrairement à ce que prétendent , à tord , des journalistes et des syndicats , les départs de fonctionnaires ne seront certainement pas dans les ministères de l'éducation nale , la santé , la justice , la police , mais il y a des secteurs qui pourr...

à écrit le 03/02/2018 à 15:58
Signaler
Les fonctionnaires sont trop nombreux mais il y a aussi trop de politiques qui coûtent une fortune à l'état , Sénateurs qui prennent le sénat pour une maison de retraite et qui ne servent à rien car c'est l'assemblé qui commande et à l'assemblé il fa...

à écrit le 03/02/2018 à 12:40
Signaler
France au 31-12-2017 : 9,4% de chômage, 64 milliards de déficit commercial, une dette de 98% du PIB, etc. L'État sait pertinemment que pour espérer voir enfin la lumière au bout du tunnel d'ici les prochains 10-15 ans, ce n'est pas seulement de ré...

le 03/02/2018 à 14:24
Signaler
"Puisque la dette de la France est libellée en euro, le Frexit signifierait de faire défaut sur la dette et ainsi déclarer faillite... le bon côté de la chose c'est que les Français prendraient enfin conscience de ce que veut dire ''vivre selon ses m...

le 03/02/2018 à 17:08
Signaler
En effet, quel autre choix a t'on ? que celui de réduire les dépenses. Nous sommes arrivés au seuil de tolérance en termes de niveaux de taxation et d’endettement. Il y a des domaines où les services publics se sont un peu améliorés, car à un momen...

le 03/02/2018 à 19:25
Signaler
@ Gedeon Près de 70% de la dette française est détenue par des intérêts étrangers... ça signifie que l’Etat n’a à peu près pas de levier sur ses créanciers. @ velkavatar Je fais la même analyse que vous.

le 03/02/2018 à 20:32
Signaler
@ Gédéon Non seulement qu'une grande partie de la dette est détenue par des créanciers étrangers et où l'État n'a absolument aucun contrôle, mais avec 25 ans d'une soigneuse désindustrialisation de la France, les Français importent pour 70 centime...

le 03/02/2018 à 22:35
Signaler
@wempochi L' Allemagne a le plus grand intérêt à sortir puisqu' elle seule tire les marrons du feu de cette ..expérience européenne et précisément à cause de l' intégration de l' ex RDA dans son modèle de développement et d...

le 03/02/2018 à 23:19
Signaler
@ Gédéon La réunification de l'Allemagne est une réussite historique, même si certains pays trop envieux se demandent comment ils ont fait. Les pays satellites de l'Allemagne ne sont pas idiots... ils se collent à une économie en mode Turbo... va...

le 04/02/2018 à 10:43
Signaler
Votre interprétation est faite de présupposés et définitivement trop manichéenne pour mériter de la commenter.

à écrit le 03/02/2018 à 12:16
Signaler
5 millions de fonctionnaires, en supprimer 120 000, c'est pas la fin du monde.

le 04/02/2018 à 8:55
Signaler
Oui ,mais on sait bien que ce que l'on licencie d'un coté on réembauche de l'autre, dans les agences d'état par exemple.La méthode de tous ces gouvernements est débile.Fixons d'abord une diminution de la dépense publique avec interdiction de s'endet...

à écrit le 03/02/2018 à 12:00
Signaler
Nous sommes méprisés, nos conditions de travail n'arrêtent pas de se dégrader, on nous en demande toujours plus et nos salaires, de plus en plus souvent bloqués, ne suivent pas. Si on me donne un gros chèque et le droit au chômage comme c'est le c...

à écrit le 03/02/2018 à 10:58
Signaler
une équipée élue avec ( 24%) fera elle du bon travail ? hélas elle gouverne sans le soutien du peuple et protège les élites....l

à écrit le 03/02/2018 à 10:38
Signaler
Ok d'accord pour cette épuration mais merci de commencer par les plus hautes sphères. Soit les plus gros salaires, car les autres vous les avez déjà plumés. Et puis les primes de départ ne sont que de la poudre aux yeux, pour faire croire aux salar...

à écrit le 03/02/2018 à 10:26
Signaler
Il est stupide d'avancer des chiffres : réduction d'effectifs et du budget sans définir au préalable les missions du services public et les moyens qui vont avec , après quoi seulement on pourra parler d'effectifs . La méthode employée par le gouver...

à écrit le 03/02/2018 à 10:04
Signaler
Le modèle ultra-libéral américain relayé en Europe par la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, s'installe en France avec Macron. Sous prétexte de réformer la France, il va saccager un système public qui malgré ses défauts assurait une bonne qualité de v...

le 03/02/2018 à 12:26
Signaler
Je suis d'accord avec vous ! Je suis pour la suppression des conseils départementaux (et des préfectures de départements), avec la création de véritables gouvernements régionaux bâtis sur les conseils régionaux actuels (décentralisation des budgets,...

le 03/02/2018 à 13:23
Signaler
Alors, vous êtes sûrement d’accord que l’Etat continue à dépenser et à emprunter... et que la croissance des dépenses de l’Etat se fasse aussi au même rythme que la hausse des impôts et des taxes des entreprises et des citoyens. Je suis d’accord a...

à écrit le 03/02/2018 à 10:02
Signaler
Bonjour, je ne suis pas fonctionnaire ,mais, je constate dans ma campagne et ses environs que depuis qu'on a privatisé certains services c'est devenu un foutoir ,il faut plusieurs mois pour restaurer une ligne télécom , ça pendouille avec de la ruba...

le 03/02/2018 à 18:32
Signaler
Mieux ! on a privatisé des monopoles naturels qui étaient excédentaire. Quand on privatise ce qui rapporte (rente naturelle), qu'on ne s'étonne pas que l'Etat n'est plus d'argent. Exemple canonique des autoroutes et des aéroports (tous excédentaire, ...

à écrit le 03/02/2018 à 9:53
Signaler
Il va bien falloir faire quelque chose....avec intelligence et efficience. Il y a des solutions, mais veut on évoluer vers moins d'endettement ? ( Endettement de la France 2100 milliards ) Autre exemple des fonctionnaires territoriaux, en 10 ans, plu...

le 03/02/2018 à 10:29
Signaler
Le scandale jamais dénoncé vient des communautés de communes où le président nomme une pléthore de vices présidents tous grassement payés qui recrutent à tout va ...après quoi ces mêmes politiques parlent de réduction d'effectifs ... la belle hypocri...

à écrit le 03/02/2018 à 9:44
Signaler
120 000 sur 5.5 millions cela fait 2.18 %, c'est bien peu.

à écrit le 03/02/2018 à 9:20
Signaler
"le plan choc"...MDR. Ce serait bien la première fois que cela existerait. Et puis on en reparlera après les grèves !

à écrit le 02/02/2018 à 22:29
Signaler
Cette proposition de réforme ne tient pas debout parce que ses présupposés sont totalement ineptes. 1°) Rien actuellement n'empêche un fonctionnaire de démissionner et de reprendre sa liberté. Des dizaines de milliers le font déjà chaque année et ...

le 03/02/2018 à 11:37
Signaler
1) si vous ajoutez un (gors ?) cheque, vous qllez avoir plus de depart que sans cheque. Par ocntre vous avez raison, le gros de depart vont etre les jeunes motives (qui pourront trouver ailleurs). une minorite sera probablement les vieux qui ont 2-3 ...

à écrit le 02/02/2018 à 20:50
Signaler
Il y a une solution pour faire passer la mesure, c'est de commencer par supprimer la direction de la sécurité routière. Ca permettrait de compenser la mauvaise décision de la limitation à 80 km/h sur les routes. Hé hé ! Au demeurant, c'est un servic...

à écrit le 02/02/2018 à 20:45
Signaler
A quel prix ? plus ou moins cher qu'une fin de carrière ? Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux était la formule la plus économique, mais allez expliquer çà !!!!!!!!!!!!!!!!!

le 03/02/2018 à 11:39
Signaler
completement faux. remplacer un fonctionnaire sur 2 etait inapplicable car il y a des secteurs ou on devrait embaucher car des besoins et d autre ou il y a foule de depart et plus de besoin-> on devrait remplecer 1 sur 4 et pas 1 sur 2 c est pa sp...

à écrit le 02/02/2018 à 20:32
Signaler
Pour tous ceux qui sont moindrement lucides et ne prennent pas trop de médications doivent quand même tenter l'expérience de tenter de comprendre (même si ça demande un effort tout à fait considérable, épuisant et qui nécessite au moins 18 mois de re...

à écrit le 02/02/2018 à 20:18
Signaler
La seule chose intéressante c'est de comparer le coût à l'unité d'oeuvre des différents services fournis entre les différents pays. Le statut de l'opérateur et de son personnel n'a pas d'importance. Moi je n'ai pas envie de payer l'année-élève ou l'a...

le 02/02/2018 à 21:03
Signaler
Vous payez depuis longtemps pour la santé des usains, regardez les effets des effets LBO sur l' économie du pays et celle des fonds vautours...

à écrit le 02/02/2018 à 20:01
Signaler
Le très grand chantier de ce Gouvernement pour les 4 prochaines années est de réduire de façon TRÈS significative le périmètre de l'État d'une part, et de réduire de beaucoup toutes les dépenses publiques, d'autre part. Et pour avoir la moindre i...

à écrit le 02/02/2018 à 18:52
Signaler
Moins de fonctionnaire en France pour plus de fonctionnaire dans l'UE de Bruxelles, de quoi être rassuré!!?

à écrit le 02/02/2018 à 18:41
Signaler
C'est bien trop peu .

à écrit le 02/02/2018 à 18:36
Signaler
Voilà l' exemple vivifiant de la GOPEodépendance du pays et de la réponse d' un ..gouvernement aux injonctions de Bruxelles pour nous laisser à croire qu' en cassant la fonction publique dont nous avons besoin, nous allons demain concurrencer le moin...

à écrit le 02/02/2018 à 18:13
Signaler
la France est seulement 9e en Europe pour le ratio emploi public/population (Le Figaro, 17/03/2016). la France est seulement 7e de l'OCDE pour le rapport emploi public/emploi total avec un pourcentage de 21,4% (Government At A Glance 2017, OCDE). lo...

à écrit le 02/02/2018 à 17:52
Signaler
Et si les actionnaires milliardaires reprenaient toutes leurs relations qu'ils ont planqué dans le public on pourrait virer bien plus de fonctionnaires vraiment inutiles, deux pierres d'un coup non ? Ils ont les moyens de les payer sans rien fout...

à écrit le 02/02/2018 à 17:41
Signaler
50 000 seulement pour la fonction publique,,,,????? Il aurait pu montrer l'exemple EN CAMPAGNE nous aurons un gouvernement restreint ils sont 31 BUDGET DE L'ELYSEE PLUS 3 % Conseillers elysee +10 voyage en avion à 35000 € quand l'autre rev...

à écrit le 02/02/2018 à 17:23
Signaler
Effectivement Darmanin est très crédible....😁 la courbe du chômage ne sera pas encore inversée....en 2022. Mais qui votera Macron en 2022? Pas les retraités, c'est une certitude....plus ces affreux fonctionnaires (infirmieres, medecins hospitaliers, ...

à écrit le 02/02/2018 à 17:09
Signaler
120000 chômeurs en plus, 120000 salaires en moins, 120000 cdi en moins et donc 120000 personnes qui ne pourront plus emprunter à la banque à des taux décents, on se demande bien comment ils peuvent calculer honnêtement 60 milliards d'économies sans p...

le 02/02/2018 à 19:23
Signaler
Si je vous comprends bien les fonctionnaires sont des personnes inemployables dans le privé puisque vous pensez qu'aucun ne trouvera un poste dans le privé. Est-ce un compliment pour eux ? Quant aux riches, ils ont toujours existé, ils existeront t...

le 02/02/2018 à 20:40
Signaler
@Citoyen blasé Second tour de l'election présidentielle française de 2017 : Inscrits : 47 568 693 Suffrages exprimés : 31 381 603 (soit presque 66%) D'où est-ce que vous sortez ce chiffre de 60% d'électeurs qui n'ont pas voulu choisir ? Ca m...

le 02/02/2018 à 23:26
Signaler
(NB je ne suis pas CB)... La reconversion des employés fonctionnaires dans le privé n'est pas une question de compétence personnelle. La plupart des jobs de la fonction publique ont leur équivalent dans le privé. La question (multiple) est de s...

le 03/02/2018 à 19:12
Signaler
@ centriste comme tout les imposteurs vous jouez avec les maux. "Votes blancs et nuls, abstention : les résultats du second tour s’ils étaient pris en compte" http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/05/08/et-si-les-resultats-de-la-pr...

le 04/02/2018 à 12:05
Signaler
@Citoyen blasé Nul part dans l'article du Monde, il n'est question des 60% dont vous parlez... Cet article ne fait que confirmer que M. Le Pen et E. Macron ont obtenu 66% des suffrages exprimés (43,5 + 22,5)

le 05/02/2018 à 9:52
Signaler
Vous vous raccrochez à pas grand chose, c'est bien... "Le président le plus jeune mais le plus mal élu de la 5ème République" https://www.bastamag.net/Le-president-le-plus-jeune-mais-le-plus-mal-elu-de-la-5eme-Republique

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.