France relance : quel bilan tirer pour la Bourgogne-Franche-Comté ?

 |  | 730 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : POOL New)
Lors de la conférence de rentrée, mercredi dernier, à Dijon, Fabien Sudry, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or, est revenu sur la situation économique actuelle de la région et les impacts locaux du Plan de relance.

S'agissant de la conjoncture au plan national, le net rebond de l'activité constaté cet été a été bridé par le deuxième re-confinementn, d'après les chiffres de la Banque de France. L'économie résiste néanmoins avec un niveau d'activité estimé à -10% du niveau d'avant-crise.  Elle était de -31% lors du premier confinement. « Les perspectives de croissance pour cette année sont positives », assure Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Les Plans de Sauvegarde de l'Emploi (PSE), multipliés par trois au niveau national, sont néanmoins plus limités en région : les ruptures de contrat de travail sont plus importantes en 2020 qu'en 2019, mais restent contenues. Elles diminuent même en Haute-Saône, dans la Nièvre et dans le Territoire de Belfort. Ainsi, en 2020, 2.460 ruptures de contrats de travail ont été initiées dans le cadre d'un PSE, soit environ 700 suppressions en plus que...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :