Grève/RATP : trafic très perturbé jeudi, 4 lignes de métro totalement fermées

 |   |  136  mots
(Crédits : Reuters)
Quatre lignes de métro restaient totalement fermées à Paris jeudi en raison de la grève contre la réforme des retraites, contre cinq initialement prévues, la ligne 6 ayant finalement ouvert partiellement, a indiqué la RATP.

La ligne 6, qui devait rester fermée jeudi selon les prévisions initiales livrées mercredi par l'opérateur, fonctionnait jeudi matin de 06H30 à 09H30 entre les stations Nation et Bercy, un train sur quatre étant assuré sur ce tronçon.

Comme prévu, les lignes 3, 4, 7, 8, 9 et 10 étaient assurées partiellement aux heures de pointe, tandis que les lignes 2 et 11 étaient ouvertes uniquement pour la pointe du matin et la 12 pour la pointe du soir, là encore partiellement.

Seules les lignes automatiques 1 et 14, ainsi que la ligne Orlyval, fonctionnaient normalement.

Par ailleurs, conformément aux prévisions, un RER sur deux circulait jeudi sur la ligne A, ainsi qu'un sur 3 sur la B, en heures de pointe.

Le trafic était "quasi normal" pour les tramways parisiens, tandis que deux bus sur trois circulaient dans la capitale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2019 à 22:12 :
ont à plus confiance en personne !!! quand est ce que les privilèges de la RATP et de la SNCF vont pleurnicher et porter préjudice aux infirmières les ouvriers qui triment comme des malades j,ai jamais connu de solidarité avec le privée !!!! les cliniques privées des petits salaire petite petite retraite 0000
a écrit le 27/12/2019 à 8:29 :
Grève parisienne qui ne concerne pas la " province " comme on dit avec la moue de mépris convenue. Bus et métro fonctionnent dans ma ville. Donc ma sympathie émue aux franciliens !
a écrit le 26/12/2019 à 16:40 :
On paie très cher deux choses: La reculade de Chirac et Juppé en 1995 qui après trois semaines de grève des transports ont capitulé en rase campagne sans condition et la fausse loi de Sarkozy en 2007 sur le service minimum dans les transports qui n'assure aucun service minimum. Deux échecs imputables à la "droite" et ce n'est pas un hasard. Ce manque de courage qui s'est payé cash par deux échecs aux élections suivantes en 1997 et 2012 pour ceux qui ont cédé à la rue contre le suffrage universel.
Réponse de le 27/12/2019 à 13:05 :
La loi de 2007 n'était pas une loi de service minimum mais une loi de service garanti, car en obligeant les grévistes à se déclarer 48 heures à l'avance, elle permet des prévisions de trafic fiables. Et ça marche, le pays n'a jamais été paralysé depuis comme en 1995 ou en 2003. Ni pour la réforme des retraites de 2010, ni pour la réforme ferroviaire, ni pour la loi travail, ni pour la fin des embauches au statut ni actuellement . Cette loi est une loi d'équilibre des droits et devoirs, qui respecte le droit de grève et en même temps empêche la prise d'otage des usagers.
a écrit le 26/12/2019 à 15:25 :
La chienlit résume le désordre, la pagaille, le bordel,

la ministre des transports est concernée au 1er chef s'agissant des difficultés dans les transports,

et que fait Madame Borne, ministre des transports, elle se prélasse au soleil au Maroc, [la France ce n'est pas à son niveau de luxe...!]

si Madame Borne ne veut pas s'occuper des transports au moment de la crise des transports,

il convient de la convoquer pour la LIMOGER sans autre forme, c'est un PUR ABANDON DE POSTE irresponsable.
Réponse de le 26/12/2019 à 17:58 :
En même temps, elle n'est pas partie faire des affaires en Tunisie (ce qui n'aurait pas été une honte et il y a des précédents...) et elle ne risquait pas de prendre le train pour une destination française hypothétique. Quant à prendre des congés, tout le monde ne pose pas un arrêt maladie... Ne nous trompons pas de cible, SVP : ce sont ceux qui n'ont rien fait au pouvoir qui nous ont laissés dans cette situation...
Réponse de le 26/12/2019 à 18:05 :
On cannait la chanson, il n'y a que vous qui avez le droit de prendre quelques jours de vacances. Les français sont ceux des pays de l'OCDE qui travaillent le moins d'heures par année mais ne supportent pas qu'un politique parte en vacances. Je n'apprécie pas particulièrement Hollande mais la polémique sur sa semaine de vacances à Bregançon en août 2012 était totalement délirante.
Réponse de le 26/12/2019 à 18:31 :
Une ministre des transport qui respecte sa fonction,
Une ministre des transport qui respecte son Pays
Une ministre des transport qui respecte les touristes qui viennent en France

elle se doit de rester en poste tant que les énormes problèmes de transport persistent, surtout quand c'est son gouvernement qui porte l'entière responsabilité des blocages ;

In finé, Madame Elisabeth BORNE ne vaut pas mieux que Ségolène ROYALE ou que Mme Alliot-Marie ... et toutes ces cliques connues,

rien d'étonnant ... le gouvernement PHILIPPE Edouard est un magma d'ex UMP PS Modem Udi tous défroqués
Réponse de le 26/12/2019 à 18:43 :
De mémoire, en 2012, la moitié de la France n'était pas paralysée par une gréve qui durait depuis plus de 3 semaines et le gouvernement n'appelait pas les syndicats à venir négocier toutes affaires cessantes avec un ministre parti en vacances à l'étranger.

Sans cohérence, les meilleurs plans com sont foireux et on en félicite rarement les acteurs.

Le cas Borne (comme beaucoup dans ce quinquennat) sera montré en contre exemple pendant des années.
Réponse de le 27/12/2019 à 13:12 :
Franchement, les vacances de Madame Borne, on s'en fiche complètement. Le téléphone portable et internet existent au Maroc et y fonctionnent très bien, on peut même très facilement y organiser une visioconférence sans problème. Et si vraiment la présence de la ministre était requise, c'est une affaire de 3h... bien moins de temps qu'il n'en faut pour revenir d'à peu près n'importe où en France par le train en ce moment.... Dans cette micro-polémique assez méprisable, soutien à Mme Borne.
Réponse de le 27/12/2019 à 13:19 :
On avait déjà fait le coup à Mattei en 2003 lors de la canicule (comme si sa présence à Paris aurait pu changer quoi que ce soit à la situation sanitaire exceptionnelle qui est survenue alors...). Si des décisions politiques ou techniques de niveau ministériel doivent être prises, nous ne sommes plus au XIXè siècle, elles peuvent être transmises instantanément par téléphone, courriel, visioconférence.... Reste que sa carrière politique s'est arrêtée là. Ces polémiques qui ressortent régulièrement sont stupides et méprisables.
a écrit le 26/12/2019 à 13:46 :
Macron lance des réformes puis cède en cours de route. Les concessions aux fonctionnaires sont estimées à 30 milliards d'euros. Les gilets jaunes, 17 milliards par an.
Il va bien falloir payer la facture, comme la dette 2475 milliards d'euros frôle l'inacceptable, il restera les contribuables. Beau travail , on attend la prochaine réforme avec impatience , histoire de creuser encore les déficits.
a écrit le 26/12/2019 à 13:45 :
Dans cette situation, ce qui est très Français, c'est que les transports sont bloqués comme conséquence des scléroses gouvernementales,

les Français d'en bas et les sans dent souffrent,

et EN MEME TEMPS,

les membres du gouvernement festoient sans vergogne, se la jouent les arrogant indifférents ..

meme la Ministre des Transport est absente, elle farniente à l'étranger au Maroc Madame Borne dépasse les bornes !!!

quel spectacle gouvernemental "MINABLE" pour les étrangers qui nous visitent
Réponse de le 26/12/2019 à 15:04 :
ce qui est très français c'est de croire que la présence de la ministre des transports sur le territoire national serait de nature à changer quoi que ce soit à l'affaire. Franchement que Madame Borne ait fêté Noël au Maroc me lasse de marbre. Je vais vous surprendre, au Maroc les téléphones mobiles fonctionnent, de même qu'internet, et vraiment en cas d'urgence, il ne faut que 2h30 pour en revenir (moins que pour aller du nord au sud de Paris en ce moment).
a écrit le 26/12/2019 à 11:28 :
Ça reprend tout doucement. Plus qu'à espérer que les autres grévistes reprennent rapidement le chemin du travail. Ils ont déjà obtenus beaucoup de la part du gouvernement avec leur système de retraite ultra déficitaire (comblé par tous les français) qui va perdurer longtemps.
Réponse de le 26/12/2019 à 17:50 :
Pour le moment il y aussi beaucoup d'agents en congés de fin d'année. Qui sait ce qu'ils feront à la rentrée?

Et on oublie trop facilement les grévistes dans les hôpitaux et les services de secours depuis des mois, avec des démissions en masse prévues à la rentrée (900 professeurs de médecine, la quasi totalité des officiers de sapeurs pompier dans 'lOrne...).
On oublie que les policiers (insatiables....) sont de nouveau sur le sentier de la gréve pour obtenir les mêmes avantages que les gendarmes. (mais tout en refusant les inconvénients de leur job).

On oublie les raffineries qui commencent à cesser de produire, les enseignants toujours assommés par les projections de retraite qui leurs sont faites (et pas démenties par le pouvoir)...

Ca arrange le pouvoir que les veaux parisiens soient tétanisés par les métros qui restent à quai et imaginent que c'est la fin du monde. Pendant ce temps, on ne parle pas du reste qui devrait fâcher bien plus.
a écrit le 26/12/2019 à 9:38 :
Donc la tendance est à l'amélioration si "seulement" 4 lignes sont totalement fermées au lieu de 5. On était à 10 lignes fermées il y a une semaine. C'est très ambigu cette façon de rendre compte de la situation...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :