Grève/RATP : trafic très perturbé jeudi, 4 lignes de métro totalement fermées

Quatre lignes de métro restaient totalement fermées à Paris jeudi en raison de la grève contre la réforme des retraites, contre cinq initialement prévues, la ligne 6 ayant finalement ouvert partiellement, a indiqué la RATP.
(Crédits : Reuters)

La ligne 6, qui devait rester fermée jeudi selon les prévisions initiales livrées mercredi par l'opérateur, fonctionnait jeudi matin de 06H30 à 09H30 entre les stations Nation et Bercy, un train sur quatre étant assuré sur ce tronçon.

Comme prévu, les lignes 3, 4, 7, 8, 9 et 10 étaient assurées partiellement aux heures de pointe, tandis que les lignes 2 et 11 étaient ouvertes uniquement pour la pointe du matin et la 12 pour la pointe du soir, là encore partiellement.

Seules les lignes automatiques 1 et 14, ainsi que la ligne Orlyval, fonctionnaient normalement.

Par ailleurs, conformément aux prévisions, un RER sur deux circulait jeudi sur la ligne A, ainsi qu'un sur 3 sur la B, en heures de pointe.

Le trafic était "quasi normal" pour les tramways parisiens, tandis que deux bus sur trois circulaient dans la capitale.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 27/12/2019 à 22:12
Signaler
ont à plus confiance en personne !!! quand est ce que les privilèges de la RATP et de la SNCF vont pleurnicher et porter préjudice aux infirmières les ouvriers qui triment comme des malades j,ai jamais connu de solidarité avec le privée !!!! les clin...

à écrit le 27/12/2019 à 8:29
Signaler
Grève parisienne qui ne concerne pas la " province " comme on dit avec la moue de mépris convenue. Bus et métro fonctionnent dans ma ville. Donc ma sympathie émue aux franciliens !

à écrit le 26/12/2019 à 16:40
Signaler
On paie très cher deux choses: La reculade de Chirac et Juppé en 1995 qui après trois semaines de grève des transports ont capitulé en rase campagne sans condition et la fausse loi de Sarkozy en 2007 sur le service minimum dans les transports qui n'a...

le 27/12/2019 à 13:05
Signaler
La loi de 2007 n'était pas une loi de service minimum mais une loi de service garanti, car en obligeant les grévistes à se déclarer 48 heures à l'avance, elle permet des prévisions de trafic fiables. Et ça marche, le pays n'a jamais été paralysé depu...

à écrit le 26/12/2019 à 15:25
Signaler
La chienlit résume le désordre, la pagaille, le bordel, la ministre des transports est concernée au 1er chef s'agissant des difficultés dans les transports, et que fait Madame Borne, ministre des transports, elle se prélasse au soleil au Maroc...

le 26/12/2019 à 17:58
Signaler
En même temps, elle n'est pas partie faire des affaires en Tunisie (ce qui n'aurait pas été une honte et il y a des précédents...) et elle ne risquait pas de prendre le train pour une destination française hypothétique. Quant à prendre des congés, ...

le 26/12/2019 à 18:05
Signaler
On cannait la chanson, il n'y a que vous qui avez le droit de prendre quelques jours de vacances. Les français sont ceux des pays de l'OCDE qui travaillent le moins d'heures par année mais ne supportent pas qu'un politique parte en vacances. Je n'app...

le 26/12/2019 à 18:31
Signaler
Une ministre des transport qui respecte sa fonction, Une ministre des transport qui respecte son Pays Une ministre des transport qui respecte les touristes qui viennent en France elle se doit de rester en poste tant que les énormes problèmes de...

le 26/12/2019 à 18:43
Signaler
De mémoire, en 2012, la moitié de la France n'était pas paralysée par une gréve qui durait depuis plus de 3 semaines et le gouvernement n'appelait pas les syndicats à venir négocier toutes affaires cessantes avec un ministre parti en vacances à l'ét...

le 27/12/2019 à 13:12
Signaler
Franchement, les vacances de Madame Borne, on s'en fiche complètement. Le téléphone portable et internet existent au Maroc et y fonctionnent très bien, on peut même très facilement y organiser une visioconférence sans problème. Et si vraiment la prés...

le 27/12/2019 à 13:19
Signaler
On avait déjà fait le coup à Mattei en 2003 lors de la canicule (comme si sa présence à Paris aurait pu changer quoi que ce soit à la situation sanitaire exceptionnelle qui est survenue alors...). Si des décisions politiques ou techniques de niveau m...

à écrit le 26/12/2019 à 13:46
Signaler
Macron lance des réformes puis cède en cours de route. Les concessions aux fonctionnaires sont estimées à 30 milliards d'euros. Les gilets jaunes, 17 milliards par an. Il va bien falloir payer la facture, comme la dette 2475 milliards d'euros frôle...

à écrit le 26/12/2019 à 13:45
Signaler
Dans cette situation, ce qui est très Français, c'est que les transports sont bloqués comme conséquence des scléroses gouvernementales, les Français d'en bas et les sans dent souffrent, et EN MEME TEMPS, les membres du gouvernement festoient...

le 26/12/2019 à 15:04
Signaler
ce qui est très français c'est de croire que la présence de la ministre des transports sur le territoire national serait de nature à changer quoi que ce soit à l'affaire. Franchement que Madame Borne ait fêté Noël au Maroc me lasse de marbre. Je vais...

à écrit le 26/12/2019 à 11:28
Signaler
Ça reprend tout doucement. Plus qu'à espérer que les autres grévistes reprennent rapidement le chemin du travail. Ils ont déjà obtenus beaucoup de la part du gouvernement avec leur système de retraite ultra déficitaire (comblé par tous les français) ...

le 26/12/2019 à 17:50
Signaler
Pour le moment il y aussi beaucoup d'agents en congés de fin d'année. Qui sait ce qu'ils feront à la rentrée? Et on oublie trop facilement les grévistes dans les hôpitaux et les services de secours depuis des mois, avec des démissions en masse pré...

à écrit le 26/12/2019 à 9:38
Signaler
Donc la tendance est à l'amélioration si "seulement" 4 lignes sont totalement fermées au lieu de 5. On était à 10 lignes fermées il y a une semaine. C'est très ambigu cette façon de rendre compte de la situation...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.