Immobilier d'entreprise : les régions résistent mieux à la crise que Paris

 |  | 745 mots
Lecture 5 min.
La Défense - Paris
La Défense - Paris (Crédits : Mikail Deli Unsplash)
FOCUS DATA. Le marché de l'immobilier pour les professionnels subit la crise de plein fouet à Paris, avec une chute de 31% à fin septembre, sur un an. Les régions, quant à elles sont boostées par l'intérêt grandissant des investisseurs pour les lieux de stockage. Les entrepôts représentent ainsi plus d'un tiers (36%) des montants investis en France par les entreprises, soit plus que l'investissement dans les bureaux (32%), selon les données de la société JLL.

Face à la crise, les investisseurs immobiliers freinent des quatre fers. Les volumes investis dans les bureaux, commerces, entrepôts et autres activités professionnelles ont chuté de 22% en un an, atteignant 17,5 milliards d'euros à fin septembre 2020. «Avec le Covid, les transactions les plus importantes ont du mal à se faire. Les investisseurs qui mettent souvent des fonds propres dans leur emprunt sont plus frileux et se recentrent sur des plus petits contrats», indique Vincent Delattre, Directeur Investissement Régions au sein de la société de conseil JLL France, à La Tribune.

Toutefois, malgré ce ralentissement généralisé de l'activité immobilière, les régions se montrent particulièrement résilientes. «Alors que l'Ile-de-France connait une chute annuelle de 31% à fin septembre, le volume des transactions baisse de seulement 5% en régions», précise Vincent Delattre.

>> (Passez votre...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2020 à 15:16 :
Comme chez nos voisins notamment Allemand il est largement démontré qu'une économie régionalisée donne de bien meilleurs résultats que centralisée Si j'en juge aussi par la région Rhône Alpes et ce que veut faire le Présidsent de Région Wauquieztester 8 millions de citoyens de cette région seront testés au COIVID, il se passera de l'ARS locale qui devrait dépendre de la région et non de l'Etat. J'approuve tout à fait.
a écrit le 18/11/2020 à 8:30 :
La crise, l'anomalie ce sont les prix actuels bien trop élevés du seul fait de la spéculation immobilière hein, c'est à cause de cette hyper inflation que les gens qui bossent dorment de plus en plus de leurs bagnoles, ne l'oubliez pas, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :