Impôt à la source : l'État a gagné 2 milliards d'euros de plus que prévu

 |   |  197  mots
(Crédits : Reuters)
Bonne surprise pour Bercy, la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu a permis d'améliorer le taux de recouvrement.

La mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu a permis d'améliorer le taux de recouvrement, avec pour conséquence d'apporter deux milliards d'euros supplémentaires à l'État cette année, soit davantage que prévu initialement, a annoncé mercredi le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

"Sans augmenter (le) taux d'impôt, par le recouvrement (...), on a récupéré un milliard de plus que ce qu'on avait prévu, c'est-à-dire deux milliards d'euros supplémentaires", a-t-il annoncé sur France inter.

L'an dernier, la Cour des comptes était incertaine du résultat

Gérald Darmanin avait précisé en juillet que la mise en oeuvre de cette réforme, effective depuis le 1er janvier dernier, avait permis à l'État d'engranger un peu plus de 1 milliard d'euros de recettes supplémentaires d'impôt sur le revenu sur l'ensemble de l'année 2019.

La Cour des comptes avait estimé l'an dernier que l'instauration de ce nouveau mode de collecte de l'impôt pourrait se traduire en 2019 par un gain ou une perte de deux milliards d'euros sur les recettes fiscales de l'impôt sur le revenu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2019 à 10:24 :
C'était évident , cela a supprimé une injustice qui était que les redevable de moins de 250 euros par an, ne payer pas et c'était des millions de foyer. Participer à l'impôt quelque soit sa part , même minime, c'est la moindre des choses quand on clame sans cesse avoir droit à ci à ça !!!! Et les pleureuses, sortez de la France et allez comparer notre système social avec d'autres. Les temps sont dures mais ont es tous si malheureux que ça fait arrêter de vouloir vivre comme Crésus quand on ne sait pas avoir les.bonnes priorités. A 2400 euros par mois après prélèvement a la source et avec 2 enfants, ont galère. Mais on est pas les plus malheureux, et dans la vie il faut savoir se contenter de ce qu'on a sans péter plus haut que son cul !
a écrit le 26/09/2019 à 9:23 :
On se demande bien dans quelles poches ils vont terminer...
a écrit le 26/09/2019 à 9:00 :
La gestion de ce pays tient vraiment de l'escroquerie. Notre parlement est grassement payé pour se taire. En dehors de ça, à quoi sert-il?
a écrit le 26/09/2019 à 8:27 :
Donc s’il y a eu un meilleur recouvrement, les années précédentes des revenus ont été dissimulés, Bercy va pouvoir s’attaquer aux évasions passées ,
a écrit le 26/09/2019 à 7:23 :
Donc on a été surtaxé !!!

L'état n'as rien gagné bio a privé les français de Revenu
a écrit le 25/09/2019 à 13:16 :
Ils peuvent donc me rendre 40 euros. Car ils ont reconnus que les retraités nés avant 1960 avaient des erreurs sur leur pension (années travaillés et comptabilisés dans plusieurs secteurs, années de travail non retranscrites (car pas d'informatique dans ces années là) erreurs d'enregistrement et sûrement beaucoup d'autres choses. Ne pas s'étonner si vous avez appris que nombre de retraités malgré un nombre d'années important de travail ont de très très petites retraites. Alors, on attend.........
Réponse de le 25/09/2019 à 17:38 :
Ca aussi :


La mesure phare de cet accord Agirc-Arrco est sans aucun doute l'instauration d'un coefficient de solidarité ou « malus » de moins 10 % durant trois ans sur les pensions de retraite complémentaire de la plupart des futurs retraités.
Ce malus vous concerne si vous êtes né en 1957 ou après, si vous êtes actuellement salarié ou si vous avez à un moment ou à un autre cotisé à l'Agirc-Arrco et si vous souhaitez faire valoir vos droits à pension dès que votre retraite de base pourra être calculée à taux plein, que ce soit à vos 62 ans ou peu après, et non quatre trimestres calendaires après.
Aujourd'hui, tous les actifs qui liquident leur retraite de base dès leur taux plein (parce qu'ils ont engrangé un certain nombre de trimestres d'assurance-vieillesse, fonction de leur année de naissance : 166 pour la génération 1957, mais 167 pour celles nées entre 1958 et 1960 par exemple) perçoivent 100 % de leur retraite complémentaire, éventuelles majorations pour enfants comprises. A compter du 1er janvier 2019, au lieu de percevoir 100 % de cette retraite complémentaire unique Agirc-Arrco, vous n'en percevrez que 90 % durant 36 mois. Ce n'est qu'au terme de cette période que votre retraite complémentaire sera versée de façon viagère à 100 %.

Il va donc y avoir un réel manque à gagner pour la plupart des salariés cadres, car plus la retraite complémentaire est élevée, plus le système est pénalisant. Pour y échapper, la seule perspective offerte par les partenaires sociaux sera de décaler de quatre trimestres civils pleins votre date de départ à la retraite : si vous êtes né le 15 janvier 1957 par exemple, vous devrez ainsi repousser la date d'effet de votre retraite au 1er avril 2020.
a écrit le 25/09/2019 à 13:15 :
Ils peuvent donc me rendre 40 euros. Car ils ont reconnus que les retraités nés avant 1960 avaient des erreurs sur leur pension (années travaillés et comptabilisés dans plusieurs secteurs, années de travail non retranscrites (car pas d'informatique dans ces années là) erreurs d'enregistrement et sûrement beaucoup d'autres choses. Ne pas s'étonner si vous avez appris que nombre de retraités malgré un nombre d'années important de travail ont de très très petites retraites. Alors, on attend.........
a écrit le 25/09/2019 à 13:10 :
Donc votre titre est faux puisque sur le gain de deux milliards, 1 milliard était prévu !
a écrit le 25/09/2019 à 11:52 :
Darmanin a pris l'habitude de sortir des chiffres de son chapeau très flatteur envers sa personne. Pour l'instant ça marche, alors il continue.
a écrit le 25/09/2019 à 11:40 :
Je suis dans le même cas que Lecteur ci dessous. Il y a des milliers de contribuables qui sont dans ce même cas. Maintenant l'état ponctionne et vous rend cet argent seulement après avoir reçu notre avis d'imposition suite à la déclaration des revenus 2019, c'est à dire au mois d'Aout 2020. Elle pas belle la vie c'est au contribuable à faire l'avance de fonds. Et pendant ce temps le darmanin continue de raconter que tout va bien. On est vraiment gouverné par des technocrates hyper diplômés mais dont le cerveau est inversement proportionnel à l'intelligence. Quand on écoute darmanin on ressort vraiment saoulé par ces paroles et on en sait pas mieux à la fin qu'au début. Allez retourne à Tourcoing, ça nous fera du bien à tous les contribuables. Ah j'oubliai enfin une baisse d' impôts, celle de la redevance télévisée moins 1 euros l'an prochain. Elle est pas belle la vie. Etant normalement constitué, j'aurai honte d'annoncer ce genre d'information, ceci ayant le don d'énerver encore plus les Français.
Réponse de le 25/09/2019 à 17:31 :
Tout à fait en accord avec votre commentaire.
Annonce tout à fait inutile de Darmanin car les chiffres exacts ne seront connus que l'année prochaine.
Bonne soirée
a écrit le 25/09/2019 à 11:23 :
Normal qu'ils encaissent puisqu'ils prélèvent plus qu'ils devraient. Moi ils prélèvent 10% de plus, je leur avait signalé l'anomalie qui résulte d'une erreur de leur logiciel mais ils n'ont rien voulu savoir. Avec les nouveaux coefficients en baisse dont certaines caisses les applique avec un mois de décalage je vais bénéficier d'un remboursement pas avant octobre 2020 pour des prélèvements erronés depuis janvier 2019.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :