A Nice, le French Fab Tour d’été démarre sur les chapeaux de roue

 |   |  788  mots
Cet après-midi (16 juillet 2019) à l'ouverture du Village French Fab Tour d'été à Nice.
Cet après-midi (16 juillet 2019) à l'ouverture du Village French Fab Tour d'été à Nice. (Crédits : DR)
La tournée estivale de l’industrie tricolore vient de démarrer sur la Riviera. Un espace de 3000 m2, riche en animations et démonstrations, a ouvert ses portes mardi sur la Promenade des Anglais, tandis que le concert inaugural de la veille a donné le ton - fun - de cette opération séduction qui, tout au long de l’été, fera la promotion du savoir-faire industriel français et de ses métiers auprès des jeunes et des familles sur le littoral.

Cet été, l'industrie est l'invitée d'honneur sur les plages. Du 15 juillet au 14 août, la caravane de la French Fab, étendard de l'industrie française, sillonnera le littoral pour présenter, dans 18 villes balnéaires, l'activité industrielle tricolore dans toute sa richesse et sa modernité.

L'ambition de cette opération lancée par Bpifrance ? Redorer l'image de ce secteur qui compte plus de 3 millions de salariés directs en France et donner envie aux jeunes de rejoindre la « Fab ». Pour ce faire, un programme aussi festif que pédagogique a été élaboré par les partenaires de la French Fab. Le coup d'envoi vient d'être donné sur la Promenade des Anglais, à Nice. Une première étape qui a connu une affluence digne des grandes occasions.

« Plus de 32 000 personnes à Nice. On ne pouvait pas rêver mieux pour démarrer une telle tournée ! Le maire de Nice, Christian Estrosi, et ses équipes ainsi que les équipes de Renaud Muselier, président de la région Sud, ont fait un travail remarquable à nos côtés pour cette première étape », a déclaré Patrice Bégay, directeur exécutif et directeur de la communication de Bpifrance.

« L'enjeu est d'attirer des talents et des jeunes vers l'industrie », a souligné de son côté Bernard Kleynhoff, président de la Commission économie, industrie, innovation, nouvelles technologies et numérique de la région Sud, en amont de l'événement. Loin des images à la Zola, « l'industrie, ce sont les satellites, l'aéronautique, les voitures sans pilote, les infrastructures de transport, la construction de bâtiments modernes, le développement durable... L'avenir est dans l'industrie », a insisté le responsable de ce territoire dans lequel sont présents des fleurons tels Virbac, Schneider Electric et STMicroelectronics, de même que des fabricants d'hélicoptères et de satellites.

Les industriels en ordre de marche

Au cœur de ce rendez-vous estival de l'industrie, un village de 3000 m2 a ouvert ses portes aux jeunes et à leurs familles pour leur faire découvrir la diversité des filières industrielles et de leurs métiers. Prendre les commandes virtuelles d'un avion de Dassault Aviation, tout apprendre sur le gaz avec Terega : voilà quelques-unes des animations organisées par les partenaires industriels de l'opération séduction de la French Fab.

Pour le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics, la participation au French Fab Tour est essentielle. « Nous souhaitons être plus visibles auprès des jeunes », a indiqué Nelly Dimey, directrice de la communication externe France de STMicroelectronics. Pour ce faire, le groupe a décidé de mettre en lumière le lien entre ses composants, présents dans nombre de produits utilisés au quotidien (de la console de jeu Nintendo aux smartphones en passant par les voitures), et les produits finaux. Et de proposer, en outre, un voyage en immersion dans son usine de Rousset, avec des vidéos à 360°. « Attirer et accompagner les jeunes talents, femmes et hommes, et inciter en particulier davantage les filles à venir dans notre industrie : telle est l'une de nos principales missions », a précisé la responsable de cette entreprise qui accueille chaque année 650 jeunes en alternance ou en stage.

Mais l'industrie, ce sont également les industries créatives et culturelles, a souligné pour sa part Angelo Gopee, directeur de Live Nation France, géant mondial du spectacle chargé de l'organisation des concerts qui rythmeront les soirées du Tour. « Les jeunes talents, ce sont aussi de jeunes artistes qui peuvent illustrer le fait qu'aujourd'hui, il est possible de trouver des emplois dans le milieu industriel mais aussi culturel », a d'ailleurs souligné le patron de cette entreprise qui lance, en septembre, en partenariat avec l'école de commerce Audencia, un master en management de la filière musicale. Pour ajouter : « Il faut aujourd'hui de jeunes entrepreneurs de pointe sur l'ensemble des nouvelles compétences et connaissances, afin d'accompagner au mieux les artistes français à l'international ».

Le concert organisé le soir du 15 juillet au théâtre de Verdure, à Nice, avec des têtes d'affiche comme Skip The Use, la finaliste de The Voice, Anne Sila, et The Penelopes, a en tout cas donné le ton de cette tournée estivale qui s'annonce déjà comme un succès, à en juger par le théâtre de Verdure plein à craquer. Un excellent début pour faire découvrir et aimer l'industrie aux futurs jeunes talents... « 5000 personnes au concert hier soir, 32000 au village l'après-midi. Tous les habitants des Alpes-Maritimes et les estivants se sont retrouvés chez nous. C'était génial ! », s'enthousiasme ainsi Patrice Bégay.

Rendez-vous est d'ores et déjà donné au public le 17 juillet à Toulon, pour la deuxième étape de ce Tour de France estival de l'industrie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :