La cote de popularité de Macron s'effondre

 |   |  607  mots
Après l'euphorie post-électorale, les choses se compliquent pour Emmanuel Macron qui perd 19 points de popularité en trois mois, selon l'enquête BVA-La Tribune-Orange. Pour la première fois, il récolte une majorité d'opinions défavorables (55%).
Après l'euphorie post-électorale, les choses se compliquent pour Emmanuel Macron qui perd 19 points de popularité en trois mois, selon l'enquête BVA-La Tribune-Orange. Pour la première fois, il récolte une majorité d'opinions défavorables (55%). (Crédits : STOYAN NENOV)
L'enquête mensuelle BVA-La Tribune-Orange indique un net fléchissement cet été de la popularité d'Emmanuel Macron qui perd... 11 points en un mois (43% d'opinion favorable contre 54% en juillet) et 19 points en trois mois.

Ça se complique pour Emmanuel Macron, mais aussi pour son Premier ministre Édouard Philippe. La popularité du président de la République est en chute libre, selon la dernière vague d'août de l'Observatoire de la politique nationale qui associe BVA, La Tribune et Orange*. Désormais, seule une minorité de Français déclare avoir une bonne opinion du locataire de l'Élysée (43%), contre 55% (soit 11 points de plus en un mois) qui en ont une mauvaise. C'est la première fois depuis trois mois que le président rassemble davantage d'opinions négatives que positives.

Seules les catégories socioprofessionnelles supérieures soutiennent encore Macron

Et, surtout, Emmanuel Macron a perdu... 19 points d'opinions positives durant ces trois mois. A titre de comparaison, la popularité de Nicolas Sarkozy était encore relativement haute en septembre 2007 (57%), avant de considérablement fléchir à compter de janvier 2008. Le « cas » Macron est en fait plus proche de François Hollande qui, lui aussi, dès septembre 2012** avait une image négative (46%).

Les jugements positifs sur Emmanuel Macron sont minoritaires dans toutes les catégories socioprofessionnelles (CSP), à l'exception des CSP supérieures (51%), et notamment les cadres (58%). Peut-être le projet de réforme de l'ISF explique-t-il cette exception...

Macron dévisse à gauche... mais surtout à droite

Au niveau politique, Emmanuel Macron dévisse aussi bien chez les sympathisants de gauche que de droite... mais surtout chez ces derniers. De fait, chez les électeurs de droite, Emmanuel Macron perd 20 points en un mois, avec 38% seulement d'opinion favorable. Chez les proches du PS, ils sont encore 51% a lui faire confiance, mais la chute est de 13 points. Il conserve en revanche une très solide assise (93%, - 5 points) chez les sympathisants La République en Marche (LREM)

Alors comment expliquer cette dégringolade ? Les personnes ayant une mauvaise opinion d'Emmanuel Macron avancent des critiques déjà formulées dans les précédentes consultations des mois derniers : arrogance, politique jugée trop libérale ou trop favorable aux « riches ». Mais d'autres reproches commencent à pointer sur le non-respect de ses promesses, sur l'inefficacité de sa politique ou sur des mesures décidées au cœur de l'été et qui ont suscité la polémique (baisse des APL, des contrats aidés, etc.).

Un porte-parole à l'Élysée pour peaufiner la communication

Le séminaire gouvernemental qui s'est tenu lundi 28 juin à l'Élysée avait justement pour objectif de « resserrer les boulons » sur la communication, en assurant que les réformes promises (baisse des cotisations salariales, suppression de la taxe d'habitation, notamment) seront tenues. De même, un vaste plan en faveur des jeunes a été annoncé afin de faire oublier l'annonce de la baisse des APL.

Edouard Philippe n'est pas épargné par la chute élyséenne, mais de façon - un peu - moins marquée. Il n'en reste pas moins que seule une minorité de Français déclare désormais avoir une bonne opinion du Premier ministre (46%, soit une chute de 9 points en un mois), tandis que 50% (en progression de 8 points) en ont une mauvaise image.

Chez les autres personnalités politiques, Nicolas Hulot apparaît toujours comme le « chouchou » des Français même s'il perd 4 points en un mois (40%).

Une chose est certaine en tout cas, à l'Élysée, Jupiter va devoir redescendre sur terre... Il vient d'ailleurs de recruter un porte-parole - le journaliste Bruno Roger-Petit - pour peaufiner sa communication.

__________________________

* Enquête réalisée du 28 au 29 août auprès d'un échantillon de 1.162 personnes

** Pas de données disponibles pour les mois d'aout 2007 et 2012

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2017 à 15:24 :
Les français ont cru élire un libéral de gauche et ils prennent conscience qu'il y a tromperie sur la marchandise c'est un libéral de droite forgé par la finance et la technocratie sans aucun sens politique
Réponse de le 31/08/2017 à 7:46 :
Le libéralisme de gauche n'existe que dans la propagande de gauche ...c'est une antinomie pour vendre aux gogos..
a écrit le 30/08/2017 à 14:02 :
"Notre" président rêve tout éveillé ce qui devient le cauchemar des français! Il veut suivre le dogme de l'UE de Bruxelles sans en avoir compris le principe, ni la finalité!
a écrit le 30/08/2017 à 11:34 :
L’anesthésie où le 'barrage' aux populistes ne fonctionnent plus bonjour le réveil .....
a écrit le 30/08/2017 à 10:45 :
En principe au niveau national c'est le 1er ministre qui est "un fusible" mais au niveau de cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles c'est "l'élu" président!
a écrit le 30/08/2017 à 10:41 :
"Il vient d'ailleurs de recruter un porte-parole - le journaliste Bruno Roger-Petit - pour peaufiner sa communication"

CE qui est donc très mauvais signe puisque prouvant qu'il n'en a pas fini de nous décevoir, en général quand on embauche un mec de la com et que tout va mal c'est que tout s'empirera.

Étrange cas macron à croire que son sacrifice était calculé par ses propriétaires qui l'on mit là où il est et à qui il doit tout et que celui-ci n'en a jamais été averti en fait.

Voilà le sinistre sort réservé aux laquais, on les manipule puis on les sacrifie.

L'empire des faibles.
a écrit le 30/08/2017 à 10:41 :
Macron et le gouvernement Philippe Edouard Lemaire Hulot entrent dans leur état d'agonie lente et durable
a écrit le 30/08/2017 à 10:32 :
les flibustiers de la politique ne sont plus en marche ! trop de griefs dans cette equipée qui ne pense qu leur apanage perso ..antidémocratique
a écrit le 30/08/2017 à 10:23 :
Il n'et pas là où il est pour être populaire, mais pour travailler et faire travailler son
administration. Dans ce domaine, seuls les résultats comptes.
a écrit le 30/08/2017 à 9:11 :
Sur la photo, il se touche un sourcil . Ça va encore alourdir la dette en maquillage.
a écrit le 30/08/2017 à 8:42 :
Je ne comprends vraiment pas le pourquoi de cette chute de popularité. C'est pourtant un homme irréprochable ...Voir Bernard Mabille : irréprochable Macron
https://www.youtube.com/watch?v=j45yWgAK8CY
a écrit le 30/08/2017 à 8:07 :
Maintenant ils récoltent ce qu'ils ont semaient DONC arrêter à pleurer dans la soupe! Et ils attendaient quoi quand ils ont votés Macron....Les Miracles?????? Vous voyez que la soleil ne brille pas toujours devant votre porte!!!!!
Motorgue
a écrit le 30/08/2017 à 6:57 :
Manque de communication.L'adoption du labrador Nemo devrait aider a remonter dans les sondages,les français sont très attachés a leurs animaux domestiques.
a écrit le 30/08/2017 à 6:47 :
Macron volé les pauvres retraitée pour donner aux riches est actif ? Une première dans la 5eme république que cela plaise c est une réalité ? Un retraitees je ne peu pas m'être une dent une couronne 810€ ? Avec hollande les sant dent avec macron c est des chicots elle a des beaux implanté Brigitte ????
Réponse de le 30/08/2017 à 13:59 :
Vous n'êtes pas concernée dès lors que vous avez une petite retraite. Cela dit, l'augmentation du budget de l'éducation nationale pour le primaire vous intéresse... car cela vous permettra d'apprendre l'orthographe...!!
a écrit le 30/08/2017 à 6:24 :
Voilà ce qui arrive , lorsque l'on fait prendre des vessies ..pour des montgolfières ...reste un avantage tout de même , "plus l'on se rapproche des réalités ..plus la chute sera lente "....( proverbe Yuppie terrien )..
a écrit le 29/08/2017 à 23:08 :
on s'amuse un grand coup puis on reperd tout ce qui a été gagné ! les français en raffole
a écrit le 29/08/2017 à 22:27 :
Allez au bout de 4 mois on a déjà un avis.... ???? , on a 5 chaines d'infos plus tout le reste qui blabalttent à longueur de journée sur tout et pas grand chose. La France s'adonne de nouveau à la médiocrité.
Réponse de le 30/08/2017 à 6:29 :
@Grrr, j'ajouterais que les gestionnaires des pixels roses , ont même réussi à caser Pugadas et des gauchocrates chez LCI......!
a écrit le 29/08/2017 à 22:14 :
Les français sont navrés écœurés de constater à quel point Macron et son gouvernement montrent des attitudes puériles de gamins attardés.

De surcroît leurs scores aux élections ont été minoritaires, à peine 18 % du corps électoral a voté pour Macron ...

le mandat de Macron n'ira pas à son terme, il vaudrai mieux refaire ces élections ... c'est maintenant !!!
Réponse de le 29/08/2017 à 22:59 :
Siège heils mein Führer macron
Réponse de le 30/08/2017 à 14:02 :
Si, si, on a voté pour lui et non pas pour les autres, et votre "subversivo" El Melenchone n'a aucun avenir car c'est un aboyeur inconsistant !!!
a écrit le 29/08/2017 à 20:39 :
C'est sûr qu'avec ça, on ne va pas s'endormir ce soir !!!
La Tribune est devenu encore pire que le Figaro dans la niaiserie; c'est pas peur dire...
Réponse de le 29/08/2017 à 23:01 :
Le pouvoir médiatique à la botte des fachos
a écrit le 29/08/2017 à 20:37 :
Eh oui plus sera la chute....il va s'énerver et montrer son vrai visage....😁
Réponse de le 29/08/2017 à 22:50 :
Et oui quand il aura un mg de l intelligence de melanchon il pourra l ouvrir cet usurpateur du pouvoir ça va pas être demain la veille préparez la camisole de force pour cette marionnette à la botte des nazis du medef
a écrit le 29/08/2017 à 19:19 :
Stop au catastrophisme des medias, la volonté inebranlable de President vers les Reformes fortes doit être respectée.
Nos medias ont-ils dénoncés les mesures autrement drastiques en Grèce, au Portugal, en Espagne????
Réponse de le 29/08/2017 à 20:30 :
Alléluia ..
Réponse de le 29/08/2017 à 20:34 :
@Jean-Charles

C'est quoi ces « réformes fortes » avec une volonté innnnnébrrrrrranlable dont serait doté votre idole ? Encore un qui croit au père Noel.
a écrit le 29/08/2017 à 18:48 :
Pauvre choupinet il fallait s'y attendre ce n est que le début les français deviennent irresponsables dommage 🌬
a écrit le 29/08/2017 à 18:44 :
GOPEman n' a pas les manettes et ça commence à agacer..
Mais pourquoi donc avoir donné les manettes de la France à une marionnette de cette Ue bruxello américaine sans davantage de recul ni d'analyse ...?
https://www.upr.fr/conferences/qui-gouverne-la-france

J' observe avec ..naïveté les 90 % de nos emplois industriels évaporés depuis notre appartenance à l' Union .. Comment peut-on prétendre faire revenir ces emplois livrés au moins -disant pour installer la géopolitique us à l' est de l' Europe sur le train de tous les chefs d' états qui se sont succédés au pays France ...?

L' exercice requalifié en novlangue bruxelloise ..réformes consistant alors à installer des smic à 200 euros en France pour nous rendre compétitifs avec l' est alors que l' euro trop fort de 6,8 % continue de ruiner la France avec une belle régularité ...

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/28/20002-20170728ARTFIG00249-l-euro-est-trop-fort-de-68-pour-la-france-et-trop-faible-de-18-pour-l-allemagne-selon-le-fmi.php


Il n' y aura pas de salut sans une discussion autour d' un Frexit parfaitement assumé et avec l' UPR.
a écrit le 29/08/2017 à 18:38 :
Comme quoi le Capitole est toujours proche de la roche Tarpeienne...
Et comme le "tempo" politique s'accélère, tout s'accélère, même la chute des dieux !
a écrit le 29/08/2017 à 18:34 :
le premier coup fatal la taxation des retraites......la mauvaise communication ..et les affaires probité/ moralité.=+. une équipe effacée
a écrit le 29/08/2017 à 18:26 :
Faut s’accrocher pour avoir le temps d'écrire un commentaire....La cote de Manu s'effondre, comme c'est bizarre. Après avoir été encensé par les médias (il est jeune, il est beau), ils ont oublié son score riquiqui de l'élection. Pas grave, il fera le boulot pour lequel il est élu, si ça coince trop, on enverra l'armée ...
a écrit le 29/08/2017 à 18:07 :
Il n'a pas eu le temps de faire quelque ce soit encore mais il est deja impopulaire alors que les francais sont preoccupes avec leurs activites sur la plage? Invraisemblable.

Il a ete elu pour reformer ce pays et rattrapper la position que la France a perdu a l'encontre des pays plus avances maintenant de l'Europe comme l'Allemagne et les pays Nordiques - un equilibre entre "protection" et liberte de entreprendre pour creer de la richesse et progres, non pas l'etatisme pas si "pseudo" communiste qui etouffe la creativite, l’elan et le flair des vrais francais depuis 50 ans.

Reforme. Non pas un peu de rafistolage de l’Ancien Regime mais reel reforme. Il a ete elu pur reformer, pour l’avenir du pays et de nos jeunes dont plus de 50% songe a quitter le pays et avec un taux de chomage de 25% toujours. C’est une crime et scandale contre l’humanite, contre les francais et que font les types comme M. Martinez pour aider leurs jeunes co-citoyens? Rien, il est toujours fige dans une mentalite de guerre de classe qui brise definitement les vies et l’avenir de tant des jeunes francais et francaises.

J’ai deja ecrit mantes fois – nous vivons dans un monde interdependant et la France ne peut pas s’isoler de la reste de la planete. Si la France ne libere pas ses entreprises – ils vont tout simplement disparaitre soit sous la concurrence internationale soit par delocalisation. Un million emplois de qualite perdu depuis 2000 au moins.

Donc ce sont les statistiques a brandir M. Macron – le taux massif de jeunes qui veulent quitter le pays. Redresser le pays et liberer ses jeunes et ses entreprise de ce joug de « protection social » qui n’est qu’un racket de protection doit avoir la meme priorite comme si la France etait en guerre – en quelque sorte elle est, contre ces forces de l’obscurantisme.

Il faut créer et communiquer une vision de l’avenir, du type du pays qu’on veut créer. Ca c’est ce que nous faisions il y a 200 ans. Nous voulons un pays qui est partie d’une Europe Verte et un Monde Vert, tourne vers le Progres Humain et le developpement de la Civilisation Humaine – non pas le marche qui n’est qu’un casino truque. L’avenir, c’est vert – c’est la seule chose qui compte.

Absence d’accents, clavier britannique.
Réponse de le 29/08/2017 à 19:37 :
"Il faut créer et communiquer une vision de l’avenir, du type du pays qu’on veut créer. "


Macron n' est pas là pour créer un pays mais pour le dissoudre en euro -régions, en doutez-vous ..?

https://www.upr.fr/conferences/reforme-territoriale-euro-regions
a écrit le 29/08/2017 à 18:00 :
Les politiques roulent aux sondages, mais que dire de la presse..
Réponse de le 30/08/2017 à 16:03 :
De Gaulle disait que les français étaient des veaux ! Ils votent pour Macron pour faire barrage au FN avec ses idées extrémistes
! Qd ils verront la rigueur du programme de ce type ! Ils pourront se poser la question ou mettre le curseur sur sens de l extrémisme.., il faudrait pas à si j avais su.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :