Le débat sur les retraites reprendra à zéro lundi à l'Assemblée

Malgré deux semaines de travail fourni, une quinzaine de milliers d’amendements restaient à examiner mardi. “Dans ces conditions, l’issue la plus raisonnable me paraît être le retrait”, a dit à Reuters le député LFI Adrien Quatennens, qui réclame un référendum sur le sujet.
Adrien Quatennens, député La France Insoumise, réclame un référendum sur le sujet de la réforme des retraites.
Adrien Quatennens, député La France Insoumise, réclame un référendum sur le sujet de la réforme des retraites. (Crédits : Reuters)

La commission spéciale de l'Assemblée nationale va renoncer mardi soir à examiner la totalité des nombreux amendements au projet de loi de réforme des retraites qui sera, en conséquence, débattu en séance dans sa version initiale à partir de lundi.

Plus de 22.000 amendements avaient été déposés, dont 19.000 émanant de la seule France insoumise, sur ce texte contesté dans la rue depuis début décembre.

Malgré deux semaines de travail fourni, une quinzaine de milliers d'amendements restaient à examiner mardi. En vertu du règlement de l'Assemblée, c'est donc le texte du gouvernement qui sera présenté, sans changement, aux élus en séance lundi 17 février, en vue d'un vote solennel initialement prévu le 3 mars.

"Dans ces conditions, l'issue la plus raisonnable me paraît être le retrait", a dit à Reuters le député LFI Adrien Quatennens, qui réclame un référendum sur le sujet.

Trouver des alternatives à la mise en place d'un âge pivot à 64 ans

Le gouvernement espère adopter définitivement d'ici l'été la réforme des retraites, qui se décline en deux projets de loi (organique et ordinaire).

Parallèlement, les partenaires sociaux auront à charge de trouver d'ici fin avril dans le cadre d'une "conférence de financement" des alternatives à la mise en place d'un âge pivot à 64 ans - alternatives à même de garantir l'équilibre financier du système en 2027.

Dans ce contexte délicat et à l'approche des élections municipales des 15 et 22 mars, Emmanuel Macron reçoit ce mardi soir les députés de la majorité, MoDem et Agir compris, pour un échange à l'Élysée. La quinzaine d'élus ayant quitté le groupe LREM depuis 2017 est aussi conviée.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 13/02/2020 à 12:52
Signaler
Le débat ? LOL !!!

à écrit le 12/02/2020 à 23:35
Signaler
Quand on présente 19 000 amendements, on ne veut pas débattre mais bloquer, refuser d'entendre les autres et s'opposer au travail de nos parlementaires, et à la représentation nationale: honte à la FI!

le 13/02/2020 à 17:23
Signaler
quand on présente 19000 amendements pour un projet présenté par le gouvernement , très fortement décrié par de multiples personnalités ou institutions comme le conseil d'état , c'est que celui ci le permet et ce n'est donc pas FI qui seul en porte la...

à écrit le 12/02/2020 à 14:43
Signaler
ATTENTION!!!!!! GROSSE ARNAQUE SUR LA VALEUR DU POINT il faut créer un baromètre qui n'existe pas voir ce que dit l’Insee l'autre arnaque c'est les mutuelles qui flambent

le 12/02/2020 à 18:09
Signaler
Effectivement, je viens de l'entendre c'est affolant.Il y a aussi l'intégration des travailleurs non-salariés qui va poser une difficulté non négligeable. "Les revenus des indépendants (professions libérales, agriculteurs, commerçants) sont mal connu...

le 12/02/2020 à 21:41
Signaler
Est-ce qu'aujourd'hui quelqu'un qui a moins de 50 ans sait ce qu'il va toucher à la retraite? Ben non. Et pourtant on n'est pas encore à la retraite par point. Alors l'arnaque, c'est vous qui l'inventez.

à écrit le 12/02/2020 à 12:06
Signaler
Une réforme qui va pénaliser les cadres et salariés du privé. Ils vont devoir travailler 42 ans soit un départ en retraite à 67 ans minimum. Les pensions vont baisser significativement puisqu'elles ne seront plus calculées sur les 25 meilleures année...

le 12/02/2020 à 16:04
Signaler
@ BA Excellent ! constat le privé est aux abonnés absents et pour cause la situation que tu décris ils la vivent déjà .C'est en 1995 qu ils étaient dans la rue mais pas la SNCF.....

le 12/02/2020 à 17:42
Signaler
@Roro Le plan Juppé débute le 15 novembre 1995 ( une partie du Parti socialiste en particulier Claude Évin soutiennent le plan et la direction de la CFDT,,bref,une sorte de LREM de l'époque) ,2 jours plus tard la Secrétaire d’État aux Transports A...

le 12/02/2020 à 21:46
Signaler
Au contraire pour les cadres, c'est neutre. Un cadre diplômé commence après 5 ans d'études à 23- 24 ans et dans le système actuel ou il faudra bientôt 43 ans de cotisation, il ne peut partir qu'à 65 à 67 ans.

le 13/02/2020 à 3:00
Signaler
A Tototiti. Depuis la fin des annees 70 l'on savait que les retraites a venir seraient reduites a peau de chagrin. Il n'y a qu'a voir ce que touchent les personnes nees dans les annees 50/60 a qui il manquent une palanquee de trimestres pour le cons...

à écrit le 12/02/2020 à 10:20
Signaler
comme il y a la pilule du lendemain macron n'a qu'a créer la pilule du lendemain pour les retraités les supprimer après 62 ans comme ça il n'y aura plus de problème de financement comme les députés larem sont des playmobiles macron peut leur s...

à écrit le 12/02/2020 à 9:43
Signaler
A part s'opposer à tout, LFI c'est le néant...

à écrit le 12/02/2020 à 9:36
Signaler
Peu importe ce qu’il se passera : ce qui est certain Macron et tous les LREm en retraite sans solde . Votons les opposés pour leur bloquer le barrage n’importe qui sauf eux .

le 12/02/2020 à 10:07
Signaler
Vous pensez qu'avec Mélenchon ou MLP la France irait mieux ?

le 12/02/2020 à 10:18
Signaler
En tout cas , la balance ne penchera pas seulement d’un côté : ça c’est sur ....

à écrit le 12/02/2020 à 9:35
Signaler
que le travail de l'Assemblée ne sert à rien, et que le gouvernement peut faire ce qu'il veut ...

le 12/02/2020 à 16:16
Signaler
Les LREM appliquent la directive européenne à la lettre sans en retirer une virgule.Ils laissent croire aux crédules qu'ils vont modifier quelques points à la marge ,mais que nenni ,tout est déjà dans les tuyaux et sans avoir encore discuter du fina...

à écrit le 12/02/2020 à 9:27
Signaler
LFI ayant saboté, par ses amendements fabriqués par copier-coller (vieille technique d'obstruction), le travail en commission, il faut trouver le moyen de contourner ce type de blocages sans réduire le fonctionnement démocratique du Parlement. 1è so...

à écrit le 12/02/2020 à 9:22
Signaler
Bof, pure perte de temps législatif, la reforme des retraites de 2022 ou 2023 reviendra sur celle de 2020. Une reforme mal ficelée, mal foutue, mal vendue, une reforme pour dire regardez, Je reforme. Au moins pendant ce temps ils ne nous font pas de ...

à écrit le 12/02/2020 à 9:02
Signaler
Sans prendre en compte la pénibilité réelle du travail, tout report de l'age de départ à la retrait en dans un contexte de réchauffement climatiques et donc de canicules de plus en plus nombreuses, on sait de quoi on va mourir en sommes si le cancer ...

le 12/02/2020 à 10:16
Signaler
@ moulin à vent: "En Espagne et en Italie, il fait plus chaud qu'en France et l'âge de départ en retraite y est plus élevé." Heu... tu sais que le réchauffement climatique touche le monde entier faisant que ta remarque dans ce contexte n'a auc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.