Le plan pauvreté devrait élargir la CMU complémentaire

 |   |  251  mots
(Crédits : Regis Duvignau)
L'accès à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) dont bénéficient les plus modestes pourrait être élargie dans le cadre du plan pauvreté du gouvernement. Ceux touchant juste un peu "trop" d'argent pour avoir droit à la CMU-C pourront bénéficier de cette CMU élargie, dont le coût variera de quelques euros à 30 euros maximum par mois et par personne (calculé en fonction de la situation de leur foyer), selon RTL.

Alors que l'exécutif doit présenter jeudi son (très attendu) plan pauvreté, les premières dispositions commencent à fuiter dans la presse. Pour faciliter l'accès à une complémentaire santé pour les moins aisés, l'exécutif plancherait sur un élargissement de l'accès à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). L'objectif est de permettre aux bénéficiaires de l'Aide à la complémentaire santé (ACS) - ceux touchant juste un peu "trop" d'argent pour avoir droit à la CMU-C -, d'être rattachés au régime CMU-C, à la condition de s'acquitter d'une contribution financière modérée.

Un coût de 30 euros par mois maximum

Jusqu'à présent, les personnes ayant des revenus entre 8.800 euros (plafond de la CMU-C) et 11.776 euros par an - souvent des familles monoparentales, parfois des retraités -, n'avaient droit qu'à un dispositif intermédiaire, à savoir l'ACS, une subvention leur permettant d'obtenir, par exemple, une réduction sur le coût d'une mutuelle. Demain, ils pourront bénéficier d'une couverture calculée en fonction de la situation de leur foyer, qui coûtera de quelques euros à 30 euros par mois et par personne maximum, selon nos confrères de RTL.

Pour rappel, la CMU donne droit à un certain nombre d'avantages pour les bénéficiaires modestes, notamment la prise en charge gratuite de la part complémentaire des dépenses de santé. Autrement dit, les bénéficiaires sont dispensés de faire l'avance des frais, grâce au tiers payant.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2018 à 10:09 :
beaucoup de médecin spécialiste refuse les bénéficiaires de la CMU DEPUIS sa mise en place 1999 les patients continu a faire l' avance des frais alors aucun accord à été trouvez ; les gouvernements en ont rien a faire. mêmes les dentistes , les kinés refus
LA CMU
.
Réponse de le 13/09/2018 à 20:22 :
La plupart des médecin ne refuse pas les CMU mais les remboursements direct. Personnellement je ne suis pas à la CMU, le médecin passe ma carte vitale qui me rembourse à moi et la mutuelle ensuite à moi aussi car je suis dans l'obligation de faire un chèque au médecin... Le pire est que souvent je suis remboursé le lendemain voir avant l'encaissement de mon chèque. Sincèrement je ne comprend pas pourquoi les médecins ne veulent pas recevoir l'argent directement, ils seraient certain d'être payé, n'auraient plus besoin de déposer les chèques et risqueraient plus qu'ils ne soient pas honorés !
a écrit le 12/09/2018 à 10:08 :
beaucoup de médecin spécialiste refuse les bénéficiaires de la CMU DEPUIS sa mise en place 1999 les patients continu a faire l' avance des frais alors aucun accord à été trouvez ; les gouvernements en ont rien a faire. mêmes les dentistes , les kinés refus
LA CMU
.
a écrit le 11/09/2018 à 10:05 :
Le plam pauvreté ?macron ce fous des francaise macron. Créateur de pauvretés le grand banquier de venue president ? La france n es pas une banque macron dégage
a écrit le 11/09/2018 à 7:52 :
Une rustine de plus qui ne règlera pas la faillite de notre système
a écrit le 10/09/2018 à 20:17 :
refus ; beaucoup de médecins et dentistes refusent la carte vital - CMU- scandaleux que de l, hypocrisie tous les mêmes vivement 2020
a écrit le 10/09/2018 à 18:45 :
Eurostat a publié le 24 août dernier un article sur le niveau des prix dans les pays européens. on peut voir le positionnement des Etats par rapport à la moyenne de l'UE, pour l'ensemble du panier des biens/services et pour chaque catégorie de biens/services :
https://ec.europa.eu/eurostat/web/products-eurostat-news/-/WDN-20180824-1
la France est le 13e pays (sur 31) le plus cher globalement, juste devant l'Allemagne.
l'Hexagone est peu cher notamment sur la santé : 17e pays (11e en 2003 : le coût de la santé a donc progressé moins vite qu'ailleurs).
une dépêche vient de confirmer que la France a le plus faible "reste à charge" des pays de l'OCDE.
la France semble ainsi avoir un très bon (trop bon ? les Français ne paient pas assez ?) rapport qualité/prix en matière de santé, alors que la France a la meilleure performance sur les morts évitables (et que le pays est 4e pour l'espérance de vie à la naissance, d'après l'OMS).
a écrit le 10/09/2018 à 18:42 :
Oui, c'est très bien, il y a du progrès mais je rappelle que les jeunes de 18 à 24 ans doivent avoir un revenu décent chaque mois, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Si le plan pauvreté ne propose pas un revenu minimum garanti chaque mois pour les jeunes alors ce n'est pas un plan pauvreté.
Le gouvernement sera jugé sur les réparations des injustices et le combat des inégalités de richesses.
a écrit le 10/09/2018 à 15:26 :
Si le plan pauvreté consiste à rendre payant ce qui était, il serait plus juste de l'appeler plan appauvrissement, ce qui va dans la droite ligne de faire payer deux fois la taxe d'habitation et la piscine du président
Réponse de le 10/09/2018 à 20:49 :
piscine = 0,7 centime par français je crois, arrondi à 10 euros j'imagine ?
Ça ne fait pas un peu "détails" ? On traite ça et ensuite la croissance sera de 5% ? (Trump serait jaloux :-) )
Réponse de le 11/09/2018 à 1:11 :
Il ne faudrait pas que la piscine noie le poisson.

L'entretien de Brégancon coute environ 500 000 € chaque année au budget de l'état, selon la cour des comptes.
Cette année, rien qu'avant leur arrivée, les Macron ont fait refaire la cuisine, la peinture, l'installation électrique , le tout pour 70 K€ et il faut rajouter la fameuse piscine.

Il sont restés sur place une quinzaine de jours et il est douteux qu'ils l'occupent plus longtemps les années suivantes.

Et ce n'est pas tout, une partie des fortifications est à consolider, c'est un chantier qui va couter des millions.

Et ce n'est pas fini. La présidence de la république dispose également de la résidence de la Lanterne (avec piscine...) qui coûte 260 000 € en entretien chaque année.
Il faut aussi ajouter les résidences de Souzy-la-briche et le chateau de Rambouillet (qui coute à lui seul 1.2 millions € en entretien annuel avec ses 75 jardiniers).

Quand on gaspille autant d'argent public pour le bon plaisir du président on est en droit de se poser des questions, surtout quand on compare avec les moyens mis à disposition des autres chefs d'état européens dans
l'accomplissement de leurs missions.

Et on n'a pas parlé du palais de l'Elysée qui coute environ 20 millions € en frais de fonctionnement et d'entretien (hors personnel et fonction politique). Sans compter un plan de rénovation indispensable qui est budgété pour 100 millions € sur 7 années.

Tout compris, chacun des 38 millions de contribuable paye donc environ 60 centimes pour loger le couple présidentiel et le chien qui urine sur les meubles d'époque.
a écrit le 10/09/2018 à 14:18 :
Le plan pauvreté qui va payer tout le temps les mêmes , le monde ouvriers et retraités . C'est ça la grande réforme d'en marche .
a écrit le 10/09/2018 à 14:01 :
Comme on peut le constater la paupérisation de notre pays a bien été planifiée par les LREM qui le savait donc depuis le début qu'ils allaient anéantir notre pouvoir d'achat.

Au secours.
a écrit le 10/09/2018 à 12:47 :
Je suis bénéficiaire de la CMU, et l'avantage de celle-ci, c'est justement qu'elle est... gratuite!!!
Proposer la CMU moyennant finances n'a aucun intérêt...
a écrit le 10/09/2018 à 11:39 :
Il serait souhaitable de remplacer la mutuelle obligatoire par la CMU-C pour tous les citoyens, moyennant finance, afin de disposer des prestations de base. Seuls ceux voulant des prestations supérieures ou de luxe (lunettes lacoste etc...) pourraient souscrire une mutuelle complémentaire privée.
En effet le coût de fonctionnement de la sécu est très inférieur à celui des mutuelles (train de vie des dirigeants, dépenses de com et de publicité et de sponsoring etc...).
Mais cela demanderait du courage de la part de Macron car cela fera un manque à gagner important pour les mutuelles...
a écrit le 10/09/2018 à 10:54 :
le plan pauvreté politique pour le chomage mais l insécurité grandissante ! !
Réponse de le 10/09/2018 à 12:45 :
L'insécurité est-elle liée au chômage ? Si oui, résoudre le chômage réduira l'insécurité. CQFD. [un peu théorique, mais bon, faut tester]
Réponse de le 11/09/2018 à 5:24 :
C'est une evidence. "L'oisivete est mere de tous les vices".
Donner du travail a quelqu'un qui n'en a pas lui rendra sa dignite de citoyen, s'assument. Ce phenomene est tres bien documente dans les sc. humaines, Il suffit de lire des livres, voire de les ouvrir, ce qui je l'admets represente pour bcp de gros efforts. Un livre, quezako ?
Réponse de le 11/09/2018 à 9:34 :
matins calmes a lu des livres, lui qui n'arrête pas de raconter des bêtises ? :-)
a écrit le 10/09/2018 à 10:54 :
le plan pauvreté politique pour le chomage mais l insécurité grandissante ! !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :