Les 35 heures, approuvées par un Français sur deux

 |   |  228  mots
Autre enseignement de ce sondage Viavoice, 70% des personnes interrogées approuvent la baisse des allocations chômage pour les personnes les mieux payées.
Autre enseignement de ce sondage Viavoice, 70% des personnes interrogées approuvent la baisse des allocations chômage pour les personnes les mieux payées. (Crédits : AFP)
Un peu plus de la moitié des Français - majoritairement employés et ouvriers- souhaite le maintien de ce régime. C'est ce qu'indiquent les résultats d'un sondage Viavoice réalisé pour Libération et publié mercredi 16 septembre.

Alors que les salariés de Smart France en Moselle plébiscitent un retour provisoire aux 39 heures en échange d'une garantie de l'emploi jusqu'en 2020, 52% des Français se disent favorables au maintien des 35 heures.

C'est le résultat d'un sondage Viavoice réalisé pour le journal Libération et publié mercredi 16 septembre. Il note que 40% des interrogés disent ne pas souhaiter rester aux 35 heures et 8% sont sans avis.

Les cadres, favorables à la suppression des 35h

Si les électeurs de gauche approuvent à 72% les 35 heures, les sympathisants de droite ne souhaitent pas, à 67%, conserver ce régime. Ce sondage révèle également que 68% des ouvriers et employés disent vouloir rester aux 35 heures, alors que "seulement" 53% des cadres y sont favorables.

Baisse des allocations chômage

Par ailleurs, la baisse des allocations chômage pour les personnes "les mieux payées" est approuvée par 70% des personnes interrogées (25% contre, 5% sans réponse). Leur dégressivité dans le temps est également acceptée à 63% contre 31% (6% sans opinion).

Enfin, l'idée de faire effectuer "quelques heures de missions d'intérêt général chaque semaine" aux demandeurs d'emploi de longue durée, est plébiscitée à 81% (15% contre, 4% sans opinion).

Sondage réalisé en ligne du 2 au 7 septembre, auprès d'un échantillon de 998 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2015 à 15:43 :
AVEC L AUGMENTATION DU CHOMAGE C EST LE PASSAGE A 3O HEURES QU ILS FAUDRAIS INSTAUREZ? NOUS FABRIQU ON PLUS VITE AUJOURDHUI QU IL Y A 30 ANS AVEC LES MACHINES MODERNES LA ROBOTIQUE ET LE NUMERIQUE . CEUX QUI VOUS MENTENT EN PLEURENT C EST QU IL NE VEULENT PAS SE MODERNISSEZ ? AVEC LA MACHINE A 3 D DE NOUVEAUX ENPLOIES VONT APARAITRE ET DE GROS PROGRES POUR L HUMANITE VONT VOIR LE JOUR ET DANS LES ECONOMIES D ENERGIE AUSSI ? L HOMME N EST PAS FAIS QUE POUR TRAVAILLEZ? ILS DOIT AUSSI PROFITEZ DE LA CROISANCE ET DE LA RICHESSE PRODUITE PAR TOUTE CES INVENTIONS? ILS Y A EN DANS LES BANQUES FRANCAISSE DE QUOI RENBOURSEZ LA DETTE FRANCAISSE???
a écrit le 17/09/2015 à 8:17 :
quelques precisions seraient les bienvenues :
+/- 46 % des français étant soit chomeurs , soit fonctionnaires , en avez vous tenu compte dans votre " enquete " ?
a écrit le 16/09/2015 à 22:45 :
j'ai remarqué qu'étrangement les sondages allaient toujours dans le sens des idées politiques de l'organisme (journal ou parti politique) qui le commandait (donc le payait)...bizarre, bizarre...
a écrit le 16/09/2015 à 18:00 :
Difficile d'afficher un plébiscite avec 52% !
La Tribune devrait modérer ses titres ...
a écrit le 16/09/2015 à 17:55 :
Pour la plupart des cadres, les 35H n'existent pas et nombre d'entre eux seraient déjà heureux de ne pas dépasser les 40H (cadres du privé, principalement) !
a écrit le 16/09/2015 à 11:30 :
Pour compléter mon post précédent, la conclusion c'est qu'il est inutile de revenir sur les 35 heures, ça ne ferait pas revenir l'emploi, sauf dans la fonction publique où ça permettrait de réduire les effectifs, ce qui devient une urgence compte tenu de l'état des finances publiques et si on veut échapper au sort grec, et à l'hôpital qui ne s'est pas remis de la désorganisation qu'elles ont causé.
Réponse de le 16/09/2015 à 11:59 :
Ne vous torturez pas les méninges...!
Après le repas à midi, une bonne marche pour vous oxygénez.
Elle est pas belle la vie !
Le travail, c'est contre-nature ;)
Réponse de le 16/09/2015 à 14:29 :
Pour rebondir sur la pertinence de vos propos, bruno_bd et Carlus, je me permettrais d'ajouter: moins d'entreprises, moins de travail, plus de temps libre pour remplir ses caddies chez la grande distribution et les géants du bricolage et du jardinage déjà nantis par un système qui leur a fait a part belle....C'est comme ça: le malheur des uns fait le bonheur des autres.
Réponse de le 16/09/2015 à 22:40 :
je me rappelle le visage "illuminé" de "la dame des 35 heures" (alias Aubry...) prônant que le passage aux 35 heures permettrait aux gens de s'épanouir...de bricoler, de faire des voyages, de se cultiver,...hélas, activités qui demandent davantage d'argent que de temps libre ! ces dirigeants de l'époque n'avaient pas imaginé cela... quant aux 35h dans l'Administration, Jospin avait clamé haut et fort que cela ne concernerait pas la Fonction Publique...il ne faisait pas le poids face au "dragon" Aubry...
a écrit le 16/09/2015 à 11:27 :
Les 35 heures sont un cancer dont on ne peut pas guérir. En effet, même un retour à 40 heures sans hausse de salaires ne permettrait pas de retrouver les industries qui ont déserté la France depuis les années 2000, les 35 heures ayant porté le coup de grâce à la compétitivité du made in France. Ne restent en fait en France que les entreprises qui ont pu par leur organisation ou le recours accru à la robotisation, neutraliser la perte de productivité causée par les 35 heures, les autres ont disparu ou plié bagages et ne reviendront pas.
Réponse de le 16/09/2015 à 14:10 :
L'incompétence patronale, la multiplication des charges en France, la gabegie des politiques plus soucieux de leurs intérêts que de l’intérêt public et la facilité d'installer son entreprise dans d'autre pays d'Europe voir plus loin expliquent à mon avis la diminution des emplois industriels en France.La rengaine des 35h c'est l'excuse politique pour dissimuler tout le reste et éviter d'aborder les causes réelles de nos difficultés économiques!
Il y a peu la faute était à l'euro fort voyez les résultats avec un euro presque à parité avec le dollar rien toujours plus de chômeurs et d'entreprises mettant la clef sous la porte.
Réponse de le 16/09/2015 à 15:08 :
35h ou 45 h cela n'a rien à voir avec les difficultés de l'industrie française notre problème vient que nous proposons des produits de moyenne gamme avec des salaires trop élevés. Il n'y a qu'une solution c'est monter en gamme. L'industrie automobile commence à le comprendre car au niveau salaire nous sommes au niveau allemand et notre productivité est une des meilleures au monde. De plus, nous ne devons pas rater les prochaines révolutions comme la 3D entre autres !!!
a écrit le 16/09/2015 à 11:11 :
Ah les fameux acquis! quand on les acquiert, on ne s'en sépare plus!
Réponse de le 16/09/2015 à 11:20 :
Pourquoi, tu veux t'en séparer à titre personnel ?
a écrit le 16/09/2015 à 10:55 :
Plus de la moitié de la France travaille de 40 à 60 heures par semaine et ne prend pas 6 à 9 semaines de vacances par an... cette France n'a pas le temps de participer à ce genre de sondage qui ne s'adresse de par le vecteur qu'à ceux qui ont du temps libre.
Un pourcentage à modérer largement de fait vers les 20 à 25 %. Un expert LDL
a écrit le 16/09/2015 à 9:39 :
Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure...en effet : en terme de productivité, le France si "fainéante" ressort quasi à chaque étude (européenne ou américaine) parmi les pays les plus productifs au monde.
Ceci explique peu être cela !
Réponse de le 16/09/2015 à 10:01 :
Et ta productivité elle est bonne ?
Réponse de le 16/09/2015 à 11:32 :
C'est bien grâce à ça que l'emploi n'a pas complètement disparu suite aux 35 heures ; la productivité, grandeur éminemment flexible, a permis en partie de compenser les effets sur les coûts de cette inepte décision d'imposer les 35 heures.
a écrit le 16/09/2015 à 9:31 :
Repasser aux 39 h massivement, c'est ajouter un million de chômeurs en plus en l'espace de 3 à 6 mois. Tous les intérimaires, CDD à temps partiel, étudiants, apprentis, saisonniers dont l'apport deviendra du jour au lendemain inutile. Et ne rêvez pas, dans beaucoup d'entreprises ils ne savent déjà pas comment occuper leurs semaines de 35 heures (c'est le cas de la mienne), alors ce n'est pas d'ajouter 4 heures (qui ne seront pas du tout ou alors très mal payées par rapport à des heures supps) qui y changera quoi que ce soit et qui créera des emplois. Pourquoi croyez vous qu'en 10 ans au pouvoir l'UMP n'y a pas touché ?
a écrit le 16/09/2015 à 9:20 :
Chiffres Eurosat, en nombre d'heures travaillées par semaine, on trouve d'abord les Pays-Bas puis la Norvège, le Danemark, l'Allemagne, l'Irlande, la Suède, la Belgique, le Royaume-Uni et la Finlande. Vient ensuite la moyenne européenne, à 37,9 heures. Le premier pays à travailler plus que ladite moyenne, de justesse (38h tout rond) est la France. Viennent derrière l'Italie, la Lituanie, le Portugal, l'Espagne, l'Estonie, la Croatie, la Slovénie... Les plus gros travailleurs sont enfin les Bulgares, Lettons, Tchèques et Grecs (42,7 heures...On observe la même chose en se basant sur la durée annuelle, qui prend en compte vacances et jours fériés : elle est en France de 1545 heures, contre 1445 en Allemagne, 1499 au Danemark, les Pays-Bas étant le pays où l'on travaille le moins avec 1340 heures. Conclusion les pays où l'on travaille le moins sont les plus avancés, les plus performants économiquement et socialement...sauf à vouloir ressembler à la Grèce mais travailler plus c'est comme d'avoir prétendue que l'euro fort nous pénalisait avec l'euro diminué de 20% chômage et résultats économiques toujours en berne...
a écrit le 16/09/2015 à 8:57 :
@pragmatique : voilà quelqu'un qui comprend l'économie !!! Et pourquoi pas 0 heure pendant que vous y êtes ? L'expérience et le bon sens montrent ( voir les autres pays) que plus on travaille, plus on crée du travail pour les autres egalement. Cela s'appelle le développement et jusqu'à present cela a fait l'affaire de tous. Maintenant, ne rien faire ou très peu, c'est une recette pour le chomage et la misère. La aussi, il suffit d'ouvrir les yeux sur le monde qui vous entoure.
Réponse de le 16/09/2015 à 10:05 :
L'expérience et le bon sens montre que plus on travaille, plus on crée du travail ...
Ah bon... le bon sens montre que si vous augmentez la production mais que personne ne l'achète faute de revenu suffisant, vous menez l'économie dans le mur...
a écrit le 16/09/2015 à 8:32 :
La croissance infinie, dans un monde limité, borné, clos, c'est pas possible !.
Un peu de bon sens; svp !
Merci de penser aussi aux générations futures, vos enfants, que va t'il leur rester des ressources de cette planète !?
Encore, si nous étions dans le plein emploi, les 39h pourraient être compréhensibles.
Il serait temps, maintenant, de passer à 20h par semaine, et c'est encore trop !
Réponse de le 16/09/2015 à 12:10 :
Si vous poussez votre raisonnement, il faut limiter les naissances.
Mais vitre propos est un peu court, lisez, documentez-vous : la population va connaitre un pic de 11 milliards et se stabilisez.
Enfin... vos habit, le PC que vous utilisez entre autres... ce sont des gens qui bossent 20h00 qui l'ont produit au prix que vous avez bien voulu l'acheter !?
On peut oui bâtir une société et j'en serai qui bosserai 20h00 par semaine qui pourrait acheter au moins cher tout ce qu'elle veut... car une autre société de petites mains serait à son service...
Tout ceci n'est qu'une question de morale.
Réponse de le 16/09/2015 à 13:02 :
Allons un peu plus loin:
500 millions d'^tres humains pourraient vivre confortablement sur cette planète. Au delà , ce serait un problème. C'est pas moi qui le dit, je répète, une émission sur F.Inter il y a quelque temps !
Tout ce que l'on produit est il indispensable ????
Faut il toujours acheter, nous sommes aussi dans un "carcan", la consommation,l'économie, la dette, (je vous invite à visualiser l'excellente émission d'Arte d' hier soir sur la dette...) Peut être avec un peu d'imagination, nous pourrions vivre autrement... malheureusement, je n'ai pas réponse à tout, mais je me pose des questions... existentielles !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :