Les candidats "marcheurs" se marchent dessus pour Paris

 |   |  1365  mots
(Crédits : DR)
Selon BVA, Benjamin Griveaux et Cédric Villani sont au coude-à-coude, en tête des intentions de vote au premier tour, avec une légère avance sur Mounir Mahjoubi. La liste LREM, portée par la dynamique des Européennes, devancerait dans tous les cas Anne Hidalgo. Mais la popularité d'Edouard Philippe en ferait un candidat plus rassembleur pour emporter la mairie, sauf que... le Premier ministre n'est officiellement pas sur les rangs.

Un CV détaillé, une note de projet et un engagement sur l'honneur. Cela ressemble à la préparation d'un entretien d'embauche, mais en réalité, ce sont les pièces que doivent fournir les candidats de la République en marche avant le 5 juillet prochain. Le 9, ils seront, chacun leur tour, auditionnés quarante-cinq minutes par la commission nationale d'investiture (CNI) du parti, avant que cette dernière ne tranche. Dans une lettre en date du 13 juin, les deux co-présidents de la CNI, Marie Guévenoux (députée de l'Essonne) et Alain Richard (sénateur du Val-d'Oise), écrivent qu'« il ne s'agit en aucun cas d'une primaire » invitant les candidats à « la plus grande mesure dans [leur] expression médiatique ».

graph

LREM en tête au premier tour

Peine perdue, dans le JDD du 16 juin, quatre des six candidat(e)s Anne Lebreton, Cédric Villani, Hugues Renson (ces deux derniers plaidant pour une décision en septembre) et Mounir Mahjoubi ont demandé  « un processus fait de débat serein et de consultation citoyenne » en lieu et place d'« une désignation précipitée prise entre les quatre murs d'un mouvement politique » tout en récusant « une primaire qui déchire ». Hasard du calendrier, le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2019 à 20:12 :
Les candidats "marcheurs" se marchent dessus pour Paris

c'est leur nature profonde

Les parlementaires "marcheurs" piétinent les citoyens de la France
a écrit le 22/06/2019 à 11:20 :
Hidalgo est loin d'être enterrée, elle a comme Macron au niveau national la position d'être seule contre tous, ce qui lui permettra de profiter de la cacophonie et de la division de ses adversaires.
a écrit le 21/06/2019 à 17:46 :
c normal, ils sont sûr de gagner!!!!
Réponse de le 23/06/2019 à 15:27 :
Bcp de parisiens voteront hidalgo ne serait-ce que pour son combat pour mettre les voitures loin de Paris.
a écrit le 21/06/2019 à 8:50 :
Faut qu'ils arrêtent avec leur complexe de supériorité les parisiens vraiment hein parce que là ça ne va pas être beau et tant qu'à faire il vaut mieux Villani moins habitué à se servir directement dans les finances publiques pour arroser la famille, les copains et soit même.

Élections pièges à gonds.
a écrit le 21/06/2019 à 8:20 :
La saine concurrence des candidats ça porte un nom: c'est la démocratie!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :