Les Mardis de l'Essec : Entretien avec Manuel Valls, député de l’Essonne

 |   |  99  mots
(Crédits : DR)
Le mardi 27 février 2018, Les Mardis de l'ESSEC, en partenariat avec La Tribune, reçoivent Manuel Valls, député de l’Essonne et ancien Premier Ministre, dans le grand amphithéâtre de l’ESSEC, à Cergy.

Manuel Valls : bouc émissaire du quinquennat Hollande ? Un député (pas) comme les autres ? Emmanuel Macron a-t-il ringardisé Manuel Valls ? Vers la gauche ou vers le centre : comment s'orienter en pleine traversée du désert ?

D'une cote de popularité record en 2012 au top 5 des personnalités politiques les plus détestées : Manuel Valls, la demontada ? Valls : un pas à gauche, deux pas à droite ?
« Sur mes cahiers à l'Assemblée : j'écris ton nom, laïcité ? »

Pour connaître les réponses à toutes ces questions, venez rencontrer Manuel Valls dans le grand amphithéâtre de l'ESSEC, mardi 27 février, à 20h.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2018 à 8:58 :
"Les mardi de l'essec" réaniment un has been, normal il faut bien que le Spectacle continue et donc entretenir tous les personnages compromis qui y évoluent.

Vous ne faites pas de publicité à cette école là hein mais alors pas du tout.
Réponse de le 01/03/2018 à 23:22 :
"Compromis" ? En quoi ? Valls a été, avec Macron et Ayrault, l'un des acteurs les moins catastrophiques du quinquennat Hollande. Contrairement au trio infernal que Hollande a infligé à l'éducation.
Réponse de le 02/03/2018 à 11:17 :
"Valls a été, avec Macron et Ayrault, l'un des acteurs les moins catastrophiques du quinquennat Hollande. "

Et depuis quand le moins est l'ami du mieux ???

Oui la torture c'est mieux que la mort mais bon si on peut éviter les deux on s'en portera d'autant mieux non ?

Votre sémantique est vraiment inefficace mon pauvre ami hein, j'espère que vous ne gérez pas vos affaires comme vous gérez vos commentaires.
Réponse de le 06/03/2018 à 21:48 :
@citoyen : c'est pourtant finalement un Valls-light (plus lâche face aux zadistes et sur la laïcité) qui a succédé à Hollande.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :